Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 26/04/2017

      Vous avez été

           306 429  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 06:54

 

Le musée du Louvre

est un musée d'art et d'antiquités situé au centre de Paris dans le palais du Louvre. C'est le plus grand musée du monde, par sa surface d'exposition de 60 600 m2, et ses collections qui comprennent près de 460 000 œuvres. Celles-ci présentent l'art occidental du Moyen Âge à 1848, ceux des civilisations antiques qui l'ont précédé et influencé (orientales, égyptienne, grecque, étrusque et romaine), et les arts des premiers chrétiens et de l'Islam.

 

Aiguière

La sardoine (du grec ancien σάρδιον / sárdion, probablement de la ville de Sardes) est une pierre de couleur rouge-brun, plus ou moins translucide. Il s'agit en fait d'une variété de calcédoine, roche composée de cristallites de quartz.

 

Aiguières et coupe en sardoine

 

Coupe en forme de coquille

Aiguières et coupe en sardoine

 

Aiguière

Une aiguière est un récipient à pied ovoïde doté d'une anse et d'un bec destiné à contenir de l'eau et à la servir. Ce mot ancien est surtout utilisé de nos jours pour désigner des objets d'art.

On utilise plutôt les termes de cruche, de pichet ou encore de carafe pour désigner nos vases à eau contemporains.

Aiguières et coupe en sardoine
Aiguières et coupe en sardoine

Aiguières et coupe en sardoine
Repost 0
Published by acbx41 - dans Louvre
commenter cet article
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 06:59

 

Petit Palais

Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris

Il fut construit à l'occasion de l'Exposition universelle de 1900 par l'architecte Charles Girault, né à Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre) le 27 décembre 1851 et mort à Paris le 26 décembre 1932.

Le Petit Palais est situé dans le 8e arrondissement, avenue Winston-Churchill, face au Grand Palais. 

La tutelle

 

 

 

Jean-Louis Hamon

est un peintre français,

né le à Plouha (Côtes-d'Armor) et mort le .

Sa biographie

Autoportrait de Jean-Louis Hamon

Repost 0
Published by acbx41 - dans Petit Palais
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 06:56

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

L'Hercule (1836), vaisseau de 100 canons

 

Historique du vaisseau "Hercule"

* 1839-41 : escadre de la Méditerranée (CV Fauré).

* 1842 : station du Levant.

* 23-8-1850 : accident sur un canon (3 blessés graves).

* 3-10-1850 : appareille de Cherbourg pour Brest.

* 8-3-1852 : sortie de bassin à Brest.

* 20 au 29-5-1854 : escale à Kiel.

* 6-1854 : relevé hydrographique devant Bomarsund.

* 23-7-1855 : CV Larrieu.

* 16-1-1860 : rayé - reconverti en bâtiment de servitude.

* 16-1-1860 : remorque la Trirème de Paris au Havre.

* 1865-1875 : pénitencier à Brest.

* 1882 : démoli.

Référence

Repost 0
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 06:55

 

Le cimetière du Père Lachaise

est le plus grand cimetière parisien de Paris intra muros et l'un des plus célèbres dans le monde.

Situé dans le XXe arrondissement de la ville, de nombreuses personnes célèbres y sont enterrées.
C'est à Brongniart (1739-1813), l'architecte de la Bourse, que Nicolas Frochot, préfet de la Seine sous l'Empire, confie les plans de la future nécropole qui deviendra le cimetière du Père-Lachaise. A partir du jardin à la française des jésuites, celui-ci conçoit un nouveau type de cimetière mêlant étroitement parc à l'anglaise et lieu de recueillement.

Référence

 

Alexandre Falguière, cimetière du Père Lachaise
Alexandre Falguière, cimetière du Père Lachaise
Alexandre Falguière, cimetière du Père Lachaise
Alexandre Falguière, cimetière du Père Lachaise
Alexandre Falguière, cimetière du Père Lachaise

Alexandre Falguière,

né à Toulouse (Haute-Garonne) le et mort à Paris le ,

est un sculpteur et peintre français.

Sa biographie

L'une de ses oeuvres

Repost 0
Published by acbx41 - dans Père Lachaise
commenter cet article
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 06:57

 

Le musée du Louvre

est un musée d'art et d'antiquités situé au centre de Paris dans le palais du Louvre. C'est le plus grand musée du monde, par sa surface d'exposition de 60 600 m2, et ses collections qui comprennent près de 460 000 œuvres. Celles-ci présentent l'art occidental du Moyen Âge à 1848, ceux des civilisations antiques qui l'ont précédé et influencé (orientales, égyptienne, grecque, étrusque et romaine), et les arts des premiers chrétiens et de l'Islam.

Pots à bouquet en cristal de roche

 

Pots à bouquet en cristal de roche
Pots à bouquet en cristal de roche

 

Pots à bouquet en cristal de roche
Pots à bouquet en cristal de roche

 

Repost 0
Published by acbx41 - dans Louvre
commenter cet article
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 06:57

 

Petit Palais

Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris

Il fut construit à l'occasion de l'Exposition universelle de 1900 par l'architecte Charles Girault, né à Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre) le 27 décembre 1851 et mort à Paris le 26 décembre 1932.

Le Petit Palais est situé dans le 8e arrondissement, avenue Winston-Churchill, face au Grand Palais. 

 

 

 

François-Honoré-Georges Jacob-Desmalter

(1770–1841)

est l'ébéniste parisien le plus en vogue entre 1796 et 1825.

Fils de Georges Jacob qui a lancé le style Louis XVI et le style Directoire, il s'associe en 1796 avec son frère Georges Jacob Fils pour créer Jacob Frères Rue Meslée. Son père avait bénéficié des commandes de la famille royale sous l'Ancien Régime, les deux frères satisfont les commandes de la famille impériale.

Faisant appel aux esquisses du peintre Jacques-Louis David et des ornemanistes Percier et Fontaine, les frères créent un mobilier s'inspirant de l'antiquité gréco-romaine pour lancer le style Empire.

Leur style se caractérise par une grande qualité du dessin, des lignes épurées, des formes originales, l'emploi de bronzes dorés ciselés (réalisés par Pierre-Philippe Thomire). En menuiserie, il emploie l'acajou, le bois doré et le bois laqué avec, parfois, des incrustations d'ébène et des bois indigènes tels que l'érable ou l'if.

Pour l'impératrice Joséphine, ils livrent des meubles au château de Malmaison, également au Palais Rohan de Strasbourg, entre 1807 et 1809, pour la chambre à coucher dite de Napoléon Ier. Ils travaillent au Château de Compiègne. Ils livrent l'imposant berceau du Roi de Rome, le précieux cabinet à bijoux de l'impératrice Marie-Louise, d'après les dessins de Percier et Fontaine. On leur doit le salon d'argent, au palais de l'Elysée.

Très dépendant des commandes impériales, leur atelier qui emploie plus de trois cents ouvriers, fait faillite en 1813 quand les finances du Premier Empire ne permettent plus d'honorer ses dettes. Jacob-Desmalter, parvient cependant à ressusciter son entreprise et, à la chute de l'Empire, il retrouve la clientèle paternelle des Bourbons pour réaliser le mobilier en style Restauration.

Son fils, Georges Alphonse (1799-1870), lui succède en 1825.

Référence

Repost 0
Published by acbx41 - dans Petit Palais
commenter cet article
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 06:58

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Frégate "La Belle-Poule", 1834

La Belle Poule

est un navire de guerre français en service de 1839 à 1861.

C'est une frégate de premier rang, de soixante canons. Elle est la troisième à avoir porté le nom de Belle Poule.

La frégate la Belle Poule est construite entre le 1er avril 1828 et le 26 mars 1834 à Cherbourg, d'après les plans de l'ingénieur général M.F. Boucher. La coque est longue de 54 mètres, déplaçant 1 500 tonneaux.

Sous le commandement du prince de Joinville, fils de Louis-Philippe Ier, la Belle Poule rejoint en 1839 à Smyrne l’escadre de l’amiral Lalande qui se tient prête à intervenir dans les affaires du Levant.

Frégate "La Belle-Poule", 1834

 

En 1840, le prince de Joinville est chargé par le gouvernement de rapatrier en France le corps de l’empereur Napoléon Ier qui repose à Sainte-Hélène depuis 1821. La Belle Poule est repeinte en noir et reçoit une chapelle ardente.

Après un voyage de quatre-vingt-treize jours, la frégate mouille devant Sainte-Hélène. Le cercueil de Napoléon est exhumé le 15 octobre 1840. Transféré sur la Belle Poule, il arrive à Cherbourg le 30 novembre, d’où des vapeurs le conduisent par la Seine à Paris pour être inhumé aux Invalides.

De 1841 à 1843, la Belle Poule est utilisée pour les voyages diplomatiques du prince de Joinville. Elle se déplace ainsi à Amsterdam, Cap-Rouge, Halifax, New York, Philadelphie, Washington et Lisbonne.

En 1843, la frégate se rend à Rio de Janeiro pour permettre au prince de Joinville d’épouser la fille de l’empereur du Brésil.

En 1844, la Belle Poule rejoint une escadre commandée par le prince de Joinville pour s’opposer au soutien accordé par les Marocains à Abd el-Kader. Cette action est combinée avec l’intervention à terre du maréchal Bugeaud, gouverneur de l'Algérie. L’opération est marquée par le bombardement de Tanger et l’occupation de Mogador (aujourd'hui Essaouira).

La Belle Poule effectue de nombreuses croisières dans l’océan Indien. Elle devient un transport de troupes et de munitions en 1854 durant la guerre de Crimée.

En 1859, la frégate sert de magasin de poudre à Gênes.

Elle termine sa carrière en 1861 avant d’être démolie en 1888.

Référence

Médaille gravée en 1840 par Caqué (sculpteur, graveur et médailleur français né à Saintes (Charente-Inférieure) le et mort à Paris le pour le retour des cendres de l'Empereur;

Bronze 52mm

Repost 0
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 06:54

 

Le musée du Louvre

est un musée d'art et d'antiquités situé au centre de Paris dans le palais du Louvre. C'est le plus grand musée du monde, par sa surface d'exposition de 60 600 m2, et ses collections qui comprennent près de 460 000 œuvres. Celles-ci présentent l'art occidental du Moyen Âge à 1848, ceux des civilisations antiques qui l'ont précédé et influencé (orientales, égyptienne, grecque, étrusque et romaine), et les arts des premiers chrétiens et de l'Islam.

A l'occasion de leur sacre, les rois de France avaient pour coutume de se faire exécuter une couronne personnelle.

Pour

Louis XV,

deux couronnes furent réalisées : une en or émaillé

et l'autre, conservée au Louvre, en argent doré et ornée de pierreries.

Cependant, en 1729, cette dernière fut dépecée et on remplaça les pierres d'origine par des copies.

La couronne ne servait qu'à l'occasion du sacre et reposait à l'abbaye de Saint-Denis avec les autres instruments de cérémonie, appelés regalia.

Couronne de Louis XV

 

Couronne de Louis XV

La Couronne de Louis XV

est composée d'une calotte de satin brodé et cerclée d'une structure métallique d'où partent des arceaux ajourés surmontés d'une fleur de lys.

Le bandeau est ceint de deux files de perles et de huit pierres de couleur ( saphirs , rubis , topazes et émeraudes ) alternant avec des diamants.

Le départ des arceaux est marqué par des fleurs de lys formées par cinq diamants.

Le célèbre Régent, acheté quelques années avant le sacre, orne la fleur de devant.

Les huit diamants quadrangulaires qui constituent le sommet des fleurs appartiennent à la série des dix-huit Mazarins.

Enfin la couronne est également surmontée d'une fleur de lys faite de feuilles d' acanthe en argent comportant dix-sept diamants complétés par le Sancy. Sur la calotte sont cousus ving-quatre autres diamants.

En 1729, perles et  pierres précieuses furent remplacées par des copies à la demande de Louis XV.

Au total, la couronne comportait 282 diamants (161 grands et 121 petits), 64 pierres de couleur (dont 16 rubis, 16 saphirs et 16 émeraudes) et 237 perles.

Référence

Repost 0
Published by acbx41 - dans Louvre
commenter cet article
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 06:55

 

Le cimetière du Père Lachaise

est le plus grand cimetière parisien de Paris intra muros et l'un des plus célèbres dans le monde.

Situé dans le XXe arrondissement de la ville, de nombreuses personnes célèbres y sont enterrées.
C'est à Brongniart (1739-1813), l'architecte de la Bourse, que Nicolas Frochot, préfet de la Seine sous l'Empire, confie les plans de la future nécropole qui deviendra le cimetière du Père-Lachaise. A partir du jardin à la française des jésuites, celui-ci conçoit un nouveau type de cimetière mêlant étroitement parc à l'anglaise et lieu de recueillement.

Référence

Ignace Hoff

(Marmoutier, – Paris, ),

communément appelé

le Sergent Hoff,

est un sous-officier français célèbre pour s'être illustré pendant le siège de Paris durant la guerre Franco-Prussienne de 1870.

Personnalité quelque peu oubliée par la postérité mais abondamment mythifiée en son temps, le Sergent Hoff peut être perçu comme le type même de l'Alsacien patriote, lavant par son courage et sa dévotion l'honneur national bafoué et l'humiliation née de la perte de l'Alsace-Lorraine.

Sa sépulture est une concession gratuite par arrêté préfectoral du 20 août 1902.

Biographie

Sergent Hoff, cimetière du Père Lachaise

La statue représentant le sergent Ignace Hoff porte la signature  A. Bartholdi 1904

 Auguste Bartholdi (Colmar, 1834 – Paris, 1904)

Sergent Hoff, cimetière du Père Lachaise

 

Sergent Hoff, cimetière du Père Lachaise
Repost 0
Published by acbx41 - dans Père Lachaise
commenter cet article
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 06:54

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Le Tage

Ce vaisseau de 100 canons à voile transformé s'était d'abord appelé le Polyphène, puis le Saint-Louis, avant de devenir le Tage.

Il était sorti des chantiers navals de Brest, sur cale le 26 août 1824, il se lancé pour la première fois le 15 août 1847. Après le début de sa transformation en août 1857, il est lancé pour la seconde fois la même année. Il sera en service du 12 juillet 1858 au 6 mai 1884, date à laquelle le navire est rayé.

A partir de 1875, il devient transport à voiles..
Les dimensions du navire, en 1858, étaient de 65,02 par 16,82 par 7,55 mètres. Il déplaçait 4331 tonneaux, à une vitesse maximale de 10,7 nœuds.

L'équipage était de 883 hommes, mais de seulement 477 en version transport.

 Ce navire, dont la coque était en bois, était propulsé par une hélice, avec une machine de marque Napier, de 500 chevaux, nécessitant 170 tonnes de charbon. Quant à la voilure, elle était de 2668 m².

En 1858, l'armement se composait de 16 canons de 36 centimètres et 16 canons de 22 pour la première batterie. La seconde batterie était composée de 32 canons de 30 centimètres, auxquels il fallait ajouter 14 canons de 16 et 6 canons de 30 caronades sur le gaillard. En 1881, l'armement était de 14 canons de 14 centimètres et 1 de 12 pour la batterie, plus 4 canons de 12 sur le gaillard. En version transport, l'armement était de seulement 8 canons.

Référence

Maquette au 1/40e, Atelier des modèles de l'arsenal de Brest vers 1847, bois fruitier, ébène, or, ivoire, laiton, argent, mica, coton

Maquette au 1/40e, Atelier des modèles de l'arsenal de Brest vers 1847, bois fruitier, ébène, or, ivoire, laiton, argent, mica, coton

Historique du Polyphène

Le 26 décembre 1828, le Polyphène est rebaptisé Saint-Louis, avant de devenir le Tage le 1er décembre 1832.
Lancé le 15 août 1847, on trouve ce navire en escale à Kiel du 20 au 29 mai 1854. Il avait appareillé de Kiel le 20 avril 1854, en compagnie du Breslaw. Ces deux navires vont s'aborder en mer et ne pourront repartir avec le reste de la flotte.

En 1855, on le trouve encore dans la flotte de la Baltique.

En 1857-58, le Tage est transformé en vaisseau mixte.
Le 18 juillet 1860, sous les ordres du capitaine de vaisseau de Kérisouet, le Tage appareille de Brest pour Toulon.
En 1861, il est armé en transport, avant de servir de ponton-caserne pour les insurgés de la Commune du 29 mai 1871 au 1er mars 1872.
Le 30 novembre 1875, le vaisseau se voit affecté au transport des forçats vers la Nouvelle-Calédonie.
Il quitte Cherbourg le 14 décembre 1876 en direction de Nouméa, en faisant une escale de chargement à l'île d'Aix, pour effectuer le 18e convoi de déportés.
Le 11 novembre 1877, le Tage est désarmé à Brest.

Mais on le retrouvera en rade de Nouméa en juillet 1878, pour mater la révolte des Canaques.

Il avait entre temps effectué le transport d'un convoi de transportés, puisque l'un des condamnés a quitté Saint-Martin-de-Ré le 20 février 1878, pour embarquer sur le Tage, et est arrivé à Nouméa le 9 juin 1878.
Le vaisseau est rayé des tablettes le 6 mai 1884, puis est rebaptisé le Vétéran en 1886, pour servir de corps de garde.

Il servira de charbonnière à Brest de 1886 à 1895, avant d'être démoli en 1896.  

Repost 0