Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Commune de Plozévet,
entre Porzembreval et Pellan.

Le littoral de la baie d’Audierne a longtemps été perçu comme un environnement hostile par les populations.

Frappé par une houle souvent violente, balayé par un vent chargé en sel, les autochtones préféraient se retirer dans les terres plutôt que d’affronter ces éléments. Cependant, poussées par la pression démographique et le manque de terre, de nombreuses familles doivent s’installer dans les palues de la baie d’Audierne à la fi n du 19ème siècle. Contraintes de s’adapter, elles vont mettre en place une économie de subsistance originale où se partagent la petite pêche, le maraîchage, la récolte et le brûlage du goémon mais aussi, parfois, l’aubaine des fortunes de mer…

Réf. : Les chemins du patrimoine de l’ouest de la Cornouaille

 

Blason de Plozévet

D'or au vaisseau de trois mâts, armé, gréé et pavillonné de gueules, surmonté de deux mouchetures d'hermine du même, à l'émanche aussi de gueules chargée d'une plume de paon du champ accompagnée de trois besants du même, les deux du chef deux fois plus larges que celui de la pointe.

 

Menhir du vaisseau " Droits de l'Homme "

Le Menhir du vaisseau " Droits de l'Homme ", Plozévet

Le naufrage du Droits de l'Homme

(en anglais : Action of 13 January 1797)

est la conclusion d'une bataille navale opposant un vaisseau de ligne français à deux frégates britanniques au large des côtes de Bretagne pendant les guerres de la Révolution française. Lors de ce combat qui s'est déroulé par gros temps, le vaisseau français s'échoue sur des hauts-fonds, conduisant à la mort de 250 à 400 marins parmi les 1 300 embarqués.

Le navire achève de se disloquer dans la tempête après l'échouage. Les victimes succombent soit au combat, soit à la faim ou à l'épuisement, soit encore à la noyade dans leur tentative de rejoindre le rivage à la nage au cœur de la tempête. Les secours ne peuvent intervenir que cinq jours plus tard quand la tempête se calme.

En 1840, le major Pipon, un rescapé anglais qui avait été fait prisonnier sur le navire, revient sur le site et y fait dresser une pierre.

Il y fait graver une inscription en souvenir du drame.

En 1876, elle est brisée en plusieurs morceaux par les intempéries.

En 1882, le maire Lucien Le Bail organise une fête commémorative pour la restauration de la pierre. (Cl. M. H. 1881) 

Le Menhir du vaisseau " Droits de l'Homme ", Plozévet
Le Menhir du vaisseau " Droits de l'Homme ", Plozévet
Le Menhir du vaisseau " Droits de l'Homme ", Plozévet
Le Menhir du vaisseau " Droits de l'Homme ", Plozévet

 

Un cairn et la mer ...

Le Menhir du vaisseau " Droits de l'Homme ", Plozévet
Le Menhir du vaisseau " Droits de l'Homme ", Plozévet

Bataille entre le vaisseau Les Droits de l'Homme et les frégates anglaises Indefatigable et Amazon

les 13 et 14 janvier 1797 en baie d'Audierne

Huile sur toile de Léopold Le Guen 

(Brest, 1828 - Sèvres, av. 1895)

Tag(s) : #Balade en Bretagne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :