Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 28/06/2017

      Vous avez été

           309 504  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 07:55
 
Verdun
est une commune du département de la Meuse, région Lorraine.
Elle fut le théâtre du Traité de Verdun (843) qui fonda l'Europe actuelle.
Mise sous tutelle de la France en 1552 avant d'être définitivement annexée en 1648 en vertu du traité de Wesphalie, elle fut l'objet de plusieurs sièges notamment en 1792 et de batailles notamment la très meutrière bataille de Verdun lors de la Première Guerre mondiale.
 
150px-Blason Verdun 55 svg
D'azur à la cathédrale de quatre flèches derrière laquelle s'élève un beffroi, entourée de murailles, le tout d'or maçonné de sable
 
Crypte de la cathédrale de Verdun, chapiteaux de Gaston Le Bourgeois (2/3)
Crypte de la cathédrale de Verdun, chapiteaux de Gaston Le Bourgeois (2/3)

Chapiteaux de Gaston Etienne Le Bourgeois

1880 - 1956

Le site >>>  Gaston Etienne Le Bourgeois

Soldats dans une tranchée et 4 prisonniers

Soldats dans une tranchée et 4 prisonniers

4 prisonniers et le fusillé

4 prisonniers et le fusillé

Equipe biplace

Equipe biplace

Pilote monoplace

Pilote monoplace

Pilote monoplace et observateur de D.C.A.

Pilote monoplace et observateur de D.C.A.

Observateur de D.C.A. et équipe biplace

Observateur de D.C.A. et équipe biplace

Canon de 75

Canon de 75

Canon de 155 et canon de 75

Canon de 155 et canon de 75

 Canon de 75 et fusil mitrailleur Chauchat

Canon de 75 et fusil mitrailleur Chauchat

Fusil mitrailleur Chauchat et canon de 75

Fusil mitrailleur Chauchat et canon de 75

Le fusil mitrailleur Chauchat

est l'appellation commune du fusil mitrailleur Mle 1915 CSRG.

Le sigle "CSRG" veut dire : Chauchat,Sutter, Ribeyrolles et Gladiator.

Le colonel Louis Chauchat,polytechnicien, et le Controleur d’Armes Charles Sutter ont fait adopter cette arme a partir d’un prototype qu’ils avaient developpe en 1911 a l’Atelier de Construction de Puteaux (APX). Paul Ribeyrolles était le directeur de l’usine des Cycles Gladiator, au Pre Saint Gervais, qui a fabriqué le plus gros des commandes des armees francaises et americaines.

Sous l'impulsion du général Joffre, il a été mis en service dans l'infanterie française en 1916, durant la Première Guerre mondiale. Il fut également largement utilisé par l'armée américaine en 1917-1918. 

C'est une arme automatique a tir continu qui fonctionne par long recul du canon. Il est refroidi par air.

Il tire la cartouche standard de 8 mm Lebel. L'alimentation se fait à l'aide de chargeurs semi-circulaires d'une contenance de 20 cartouches. La cadence de tir est de 350 à 400 coups/minute. 

Le Canon de 155 mm Grande Puissance Filloux (GPF)

modèle 1917

était un canon de 155 mm utilisé par l'armée française pendant la première moitié du XXe siècle.

Le canon a été conçu pendant la Première Guerre mondiale par le lieutenant-colonel Filloux pour répondre aux besoins urgents de la France pour l'artillerie lourde moderne, et est devenu le canon de campagne lourd standard de l'armée française de 1917 jusqu'à la Seconde Guerre mondiale dans l'armée française en 1940.

Poids en batterie : 11500kg. 

Poids du projectile : 43kg.

Portée maximale : 19 500 m

Portée pratique : 16 000 m

Cadence de tir : 2 coups/mn

Vitesse initiale : 500 m/s

Le canon de 75 mm modèle 1897

est une pièce d'artillerie de campagne de l'armée française, qui est l'un des canons les plus célèbres de tous les temps. D'une conception révolutionnaire pour son époque, il regroupe, en effet, tous les derniers perfectionnements intervenus dans l'artillerie à la fin du XIXe siècle, à savoir : l'utilisation de la poudre sans fumée, de la munition encartouchée, de l'obus fusant, d'un chargement par la culasse selon le procédé Nordenfelt, et d'un frein de recul hydropneumatique. Cette synthèse, en éliminant les dépointages lors des tirs, rendait enfin possible un vieux rêve des artilleurs, le tir rapide.

Poids en batterie : 1140 kg

Poids du projectile : 6,195 kg

Portée maximale : 8 500 m

Portée pratique : 6 500 m (tir fusant)

Cadence de tir pratique : 6 coups/mn

Vitesse initiale : 525 à 575 m/s

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by acbx41 - dans Balade à Verdun
commenter cet article

commentaires

Josiane 23/03/2015 12:39

Cela aurait été dommage de la laisser enfouie!