Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 19/10/2017

      Vous avez été

           315 227  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

7 mai 2015 4 07 /05 /mai /2015 06:55
  
Château de Grouchy
Il est la propriété du département du Val d'Oise et de la ville d'Osny.
 
Osny [oni] est une commune du Val-d'Oise, région Ile-de-France, située sur la Viosne et un autre bras de celle-ci nommé la Couleuvre.
      
 
D'azur à l'aulne fruité d'or issant d'un nid du même posé sur des ondes d'argent mouvant de la pointe, une levrette
courante du même au collier de gueules bordé et bouclé aussi d'or, brochant sur le fût de l'arbre ; au chef aussi d'azur semé de fleurs de lys d'or brisé d'un lambel d'hermine ; le chef soutenu
d'une devise d'argent.
 

Espace William Thornley

Château de Grouchy,Osny

 

Vue sur le Pont Neuf et la Cité, tableau de Georges William Thornley
Vue sur le Pont Neuf et la Cité, tableau de Georges William Thornley

 

Georges William Thornleyle peintre voyageur

De son père, Georges William Thornley a hérité de deux passions : la peinture et le goût des voyages. Dès son adolescence, son sens de l’esquisse et sa capacité à reproduire  sont impressionnantes.  De grands artistes, comme Ciceri, Yon ou Sirony, le conseillent et le font rapidement évoluer vers l’excellence.

En 1878, à l’âge de 21 ans, l’artiste expose déjà au Salon de Paris. Il y obtient même en 1881 une mention d’honneur et en 1888 une médaille. Mais les prix ne le font pas rêver.  Il préfère les beaux paysages et  les voyages. Son installation à Osny en 1892 lui donne l’occasion de sillonner  le Vexin et de découvrir Pontoise. Il  y  rencontre Claude Monet et Camille Pissarro, les maîtres de la peinture impressionniste, avec lesquels il se lie d’amitié. A  cette époque, les grands artistes cherchent à reproduire leurs œuvres. Seule la lithographie, un procédé de reproduction sur papier  à  l’aide  d’un  crayon  gras  et  d’une  pierre calcaire, permet de respecter l’oeuvre initiale. Mais le talent d’un excellent artiste, capable de saisir l’âme du tableau peint et de le reproduire au trait prêt, est nécessaire.

Georges William Thornley devient ainsi le lithographe de Claude Monet  et  de Camille Pissarro. En 1900, il tire jusqu’à 108 exemplaires de 25 œuvres différentes, parmi lesquelles  “Le marché place Notre-Dame”  de Pontoise,  réalisée par Pissarro. 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

philae 07/05/2015 10:10

j'aime