Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 22/06/2017

      Vous avez été

           309 248  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 09:54

 

Rome 

est la capitale de l'Italie depuis 1871.

L'histoire de Rome s'étend sur plus de vingt-huit siècles, depuis sa fondation mythique par Romulus en 753 avant J.-C. jusqu'à son rôle actuel de capitale de la République italienne.

Second berceau de la civilisation occidentale après Athènes, la ville fut successivement le centre de la Monarchie romaine, de la République romaine (509 avant J.-C., – 27 avant. J.-C.) puis de l'Empire romain (27 avant J.-C., 476). 

En savoir plus >>> Rome

Blason de Rome

Les lettres S. P. Q. R. sont l'abréviation de

Senatus populus que romanus,

signifiant

Le sénat et le peuple romain

Le monument à Victor-Emmanuel II,

aussi connu sous le nom de Vittoriano,

est un monument de Rome qui se trouve sur la Piazza Venezia (Place de Venise) à côté du Capitole. Au centre du monument surgit l'Autel de La Patrie (Altare della Patria), tandis qu'à l'intérieur du bâtiment se trouve le musée sur la réunification de l'Italie (Museo del Risorgimento)

Le Vittoriano, fut construit entre 1885 et 1927 en l'honneur de l'Italie unifiée, sous son premier Roi, Victor Emmanuel II de Savoie.

C'est un édifice de style néo-classique conçu par Giuseppe Sacconi (Montalto delle Marche, le - Pistoia, le ) .

Le monument, ainsi que son grand escalier, est tout entier de marbre blanc extrait des carrières de Botticino, Brescia.

C'est une profusion de colonnes et de fontaines où trône une statue équestre de Victor-Emmanuel II, due au sculpteur Enrico Chiaradia. Les reliefs représentent les villes italiennes, par Eugenio Maccagnani. Les grands reliefs des deux côtés de l'Autel de la nation sont d'Angelo Zanelli .

Ces sculptures évoquent l'Italie dans l'art, la science, la religion et le droit.

La structure mesure 135 mètres de large et 70 mètres de haut.

Le monument a reçu des surnoms tels que la machine à écrire ou le gâteau de mariage.

Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome

Statue équestre de Victor-Emmanuel II

(1820 - 1878)
Roi de Sardaigne (1849-1861) et d'Italie (1861-1878)

Victor-Emmanuel II, est né en 1820 du roi de Piémont Charles-Albert.

Il accompagna son père, en 1849, dans la campagne contre l'Autriche, et se distingua par sa bravoure à la bataille de Novare, après laquelle son père abdiqua en sa faveur.

Devenu roi, d'accord avec le chef de son ministère, le comte de Cavour, et malgré la sincérité de ses sentiments religieux, il défendit énergiquement contre l'Eglise les droits de l'Etat, enleva le monopole de l'enseignement aux corporations religieuses et vendit les biens nationaux.

Il entra, par le traité du 10 avril 1855, dans l'alliance contre la Russie, prit part à la guerre de Crimée, et resserra son intimité avec le gouvernement impérial français par le mariage de sa fille Clotilde avec le prince Napoléon. Soutenu par la France dans la guerre contre l'Autriche, il dut à cette alliance d'abord la Lombardie (juin 1859), puis la Toscane, Parme, Modène et les Romagnes, qui s'offrirent à lui, et qu'il put annexer à ses Etats, en cédant à la France Nice et la Savoie.

Après l'expédition de Garibaldi en Sicile et dans l'Italie méridionale (1860) qu'il encouragea d'abord en secret, puis qu'il soutint ouvertement, les populations du royaume de Naples et les Etats pontificaux (moins la ville de Rome et le territoire voisin de cette ville), consultés par la voie du suffrage universel, se donnèrent à lui, et il devint roi d'Italie, avec Florence pour capitale.

En 1866, il s'allia avec la Prusse contre l'Autriche, et, malgré les échecs de Custozza et de Lissa, agrandit son royaume de la Vénétie.

En septembre 1870, à la suite des défaites de Napoléon III (La Guerre de 1870),  qui jusqu'alors avait soutenu le pape contre les entreprises des Garibaldiens (par exemple à Mentana, 1866), il entra dans Rome, qui devint la capitale du royaume d'Italie.
Grâce à cette politique heureuse qui répondait à toutes les aspirations des Italiens, Victor-Emmanuel a joui durant tout son règne d'une grande popularité; et comme souverain, il est toujours resté fidèle aux règles du gouvernement parlementaire, établi en Piémont sous le règne de Charles-Albert, roi de Sardaigne né en 1798, mort en 1849.
Référence >>> Victor Emmanuel II
Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome
Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome
Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome
Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome
Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome
Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome
Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome

Les bas-reliefs du socle de la statue de

Victor-Emmanuel II

représentent les villes italiennes

Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome
Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome
Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome
Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome
Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome
Le monument à Victor-Emmanuel II, Rome

Partager cet article

Repost 0
Published by acbx41 - dans Rome
commenter cet article

commentaires

lemenuisiart 13/11/2015 18:38

Une très belle découverte