Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 21/10/2017

      Vous avez été

           315 359 

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 09:49

 

 Pagode de Thiên Mu
Fondée en 1601, la pagode de Thiên Mu ou la pagode de la Dame céleste, la plus connue de Huế, se signale depuis la Rivière des Parfums par une haute tour octogonale de 7 étages évoquant les 7 réincarnations de Bouddha.

Le nom de la pagode provient d’une légende selon laquelle des paysans locaux virent apparaître une vieille femme portant une robe rouge et un pantalon vert sur la colline. Elle déclara qu’un seigneur construirait une pagode à cet emplacement propice à la configuration bouddhique, puis elle disparu. Le seigneur Nguyên Hoang passant par là et entendant raconter cette histoire décida de faire élever la pagode, à laquelle il donna le nom de

pagode de Thiên Mu

(pagode de la Dame Céleste).

 
Référence >>> Hué/ pagode de Thien Mu

L'accès menant au jardin devant le temple

Pagode de Thiên Mu (Vietnam), le temple et l'Austin de Thích Quảng Đức.

Les gardiens du bien et du mal (seigneurs protecteurs bouddhistes) gardant le porche à trois portes.

Ce porche conduit à la pagode du Grand héroisme (Dai Hung). ​

Pagode de Thiên Mu (Vietnam), le temple et l'Austin de Thích Quảng Đức.
Pagode de Thiên Mu (Vietnam), le temple et l'Austin de Thích Quảng Đức.
Pagode de Thiên Mu (Vietnam), le temple et l'Austin de Thích Quảng Đức.

La façade du Temple (pagode du Grand héroisme (Dai Hung))

Pagode de Thiên Mu (Vietnam), le temple et l'Austin de Thích Quảng Đức.
Pagode de Thiên Mu (Vietnam), le temple et l'Austin de Thích Quảng Đức.
 Fresques décrivant la vie de Bouddha.
 Fresques décrivant la vie de Bouddha.
 Fresques décrivant la vie de Bouddha.

Fresques décrivant la vie de Bouddha.

En se retournant

 La tour Phuoc Duyên

(nommée au début Tu Nhan)

fut édifiée en 1844 sur l'ordre du roi Thieu Tri.

De forme octogonale, elle compte 7 étages (21 m)

Pagode de Thiên Mu (Vietnam), le temple et l'Austin de Thích Quảng Đức.

L'Austin de Hòa thượng Thích Quảng Đức,

Lâm Văn Tức en 1897 et mort le 11 juin 1963,
bonze vietnamien, célèbre pour s'être immolé par le feu le à Saïgon, en signe de protestation contre la répression anti-bouddhiste ordonnée par le président catholique Ngô Đình Diệm

Pagode de Thiên Mu (Vietnam), le temple et l'Austin de Thích Quảng Đức.
Pagode de Thiên Mu (Vietnam), le temple et l'Austin de Thích Quảng Đức.

A l’âge de sept an

Hòa thượng Thích Quảng Đức

quitte la vie en société pour étudier le bouddhisme auprès de Hòa thượng (très vénérable en vietnamien) Thích Hoằng Thâm, qui était son oncle maternel et maître spirituel. Thích Hoằng Thâm l’éleva comme un fils, et Lâm Văn Tức changea son nom en Nguyễn Văn Khiết.

A l’age de 15 ans, il fit vœu de devenir Samanera (moine novice) puis il fut ordonné moine (Bhikkhu) à l’âge de 20 ans sous le nom dharmique de Thích Quảng Đức. Après son ordination, il alla à une montagne proche de Ninh Hòa, promettant de vivre la vie d’un bouddhiste pratiquant solitaire (ermite) pendant trois ans. Il retourna à la vie sociale pour ouvrir la pagode de Thien Loc sur le site de la montagne où il s’était retiré.

Après la fin de la période d’isolement qu’il s’était imposé, il commença à parcourir le centre du Vietnam pour exposer le dharma. Après deux ans, il se retira à la pagode de Sac Tu Thien An près de la ville côtière de Nha Trang.

Le 11 juin 1963, Thích Quảng Đức se rendit à Saigon dans une Austin bleu ciel. Il rejoignit une manifestation bouddhiste d'environ 350 religieux. Entouré de nombreux bonzes et disciples, il s'assit et fut recouvert d'essence par un fidèle avant de s'enflammer comme une torche. L'acte se déroula au carrefour des rues Phan Đình Phùng (aujourd'hui Nguyễn Đình Chiểu) et Lê Văn Duyệt (aujourd'hui Cách Mạng Tháng Tám).

On raconte que durant sa combustion, Thích Quảng Đức n'aurait ni bougé ni émis le moindre son. Après son décès, son corps a été incinéré. Son cœur a résisté aux flammes et fut conservé dans un reliquaire, ce qui fut interprété comme le symbole de la compassion et a conduit les bouddhistes à le vénérer comme un bodhisattva (terme sanskrit désignant des êtres (sattva), humains ou divins, qui ont atteint l'état d'éveil (bodhi)), augmentant l'incidence de sa mort sur la conscience collective. 

Coeur de Thích Quảng Đức
Coeur de Thích Quảng Đức

Coeur de Thích Quảng Đức

Partager cet article

Repost 0

commentaires

josiane 18/11/2015 11:08

C'était un grand sage.empli d'une foi immense...