Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 21/07/2017

      Vous avez été

           310 448  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 06:56

 

L'Etat de la Cité du Vatican,

(en italien : Stato della Città del Vaticano )

est un pays d'Europe d’une superficie d’à peine 44 hectares, état à part entière depuis 1929,  état à part entière depuis 1929.

Portail Institutionnel

D’une superficie d’à peine 44 hectares 

Il s'agit du support territorial du Saint-Siège enclavé dans la ville italienne de Rome. 

C'est le plus petit Etat indépendant du monde tant par son nombre d’habitants (921 en 2014) que par son étendue territoriale (0,44 km2 ).

Il est ceint de hautes murailles et comprend la Place et la Basilique Saint-Pierre, les musées du Vatican, le palais pontifical et les jardins visitables uniquement sur rendez-vous. Les basiliques Saint-Jean-de-Latran, Saint-Paul-hors-les-Murs et Sainte-Marie-Majeure appartiennent également au Vatican bien qu'elles soient situées hors de l'enceinte.

Armoiries du Vatican

Le blason du Vatican représente les clefs de saint Pierre croisées sur champ de gueules : une en or qui symbolise le pouvoir spirituel de l'Église et une en argent pour sa continuité dans le temps le tout est surmonté de la tiare papale. La tiare est composée de trois couronnes qui représentent les attributions du pape comme pasteur, docteur et chef suprême de l'Eglise.

Le Musée Pio-Clémentin

(Museo Pio-Clementino)

forme le noyau des Musées du Vatican et se compose de plusieurs salles ou lieux dont la majeure partie des collections se compose

de statues découvertes dans et autour de Rome.

La salle ronde (Sala Rotonda)

tout à fait néoclassique, fut construite par l'architecte Michelangelo Simonetti (1724-1781) à la fin du XVIIIe siècle.

La coupole, d’un diamètre de 21,6 mètres, reprend celle du Panthéon.

Au milieu de la pièce il y a un grand bassin de porphyre qui se trouvait dans la Maison Dorée de Néron.

Les niches qui entourent les chambres contiennent une variété de statues. La plus impressionnante est la statue colossale d'Hercule en bronze doré du IIe siècle après J.C.

 Antinoüs en Dionysos-Osiris

portant la couronne de lierre, le bandeau, le ciste et la pomme de pin.

Cette sculpture provient des fouilles menées de 1792 à 1793 dans la zone d'une villa dite d'Hadrien, située près de Palestrina, l'ancienne Praeneste.

Restaurée par Giovanni Pierantoni, elle fut exposée au Palais Braschi jusqu'en 1844, quand elle fut achetée par le Musée du Latran et transférée enfin à son emplacement actuel.

Antinoüs, le favori de l'empereur Hadrien (117-138 apr. J.-C.), est représenté sous les traits syncrétistes de Dionysos-Osiris. Les boucles sont ornées d'une couronne de feuilles et de baie de lierre ; il porte sur sa tête un diadème, qui était surmonté d'un uréus (cobra) ou d'une fleur de lotus, qui a été remplacé, lors de la restauration moderne, par une sorte de pomme de pin. Les attributs dionysiasques, le tyrse et la ciste mystique, ont été ajoutés eux aussi à l'époque moderne.

On peut dater cette œuvre immédiatement après la mort d'Antinoüs.

Antinoüs Braschi, salle ronde du musée Pio-Clémentin
Antinoüs Braschi, salle ronde du musée Pio-Clémentin

Antinoüs

 (latin : Antinous ; Ἀντίνοoς / Antínoos)

est un jeune homme originaire de Bithynie ayant vécu au IIe siècle après J.-C.

L’empereur Hadrien le rencontra lors de l'un de ses nombreux voyages en Asie, probablement en 123. Le jeune éphèbe devint rapidement un favori du maître du monde antique.

Le 30 septembre 130, à 20 ans, il trouva la mort noyé dans le Nil de la région d'Hermopolis. Les circonstances de sa disparition sont restées mystérieuses.

Plusieurs hypothèses ont été avancées :

- simple accident : version officielle rapportée par Ælius Spartianus dans sa Vita Hadriani (Histoire Auguste). Ælius Spartianus est, selon la tradition, l'un des six écrivains de l'Histoire Auguste, auteur de la vie de nombreux empereurs, dont Hadrien et Caracalla. D'après ses écrits il aurait vécu sous Dioclétien et Constantin Ier.

- assassinat politique : hypothèse peu probable dans la mesure où le jeune homme avait peu d'influence politique 

- suicide rituel, dans l'espoir de prolonger la vie d'Hadrien.

Divinisé par Hadrien, Antinoüs est représenté par un grand nombre d'œuvres d'art qui en font l'un des visages les plus célèbres de l'Antiquité.

Plusieurs hypothèses ont été avancées :
  • simple accident : version officielle rapportée par Ælius Spartianus dans sa Vita Hadriani (Histoire Auguste). Ælius Spartianus est, selon la tradition, l'un des six écrivains de l'Histoire Auguste, auteur de la vie de nombreux empereurs, dont Hadrien et Caracalla. D'après ses écrits il aurait vécu sous Dioclétien et Constantin Ier.
  • assassinat politique : hypothèse peu probable dans la mesure où le jeune homme avait peu d'influence politique ;
  • suicide rituel, dans l'espoir de prolonger la vie d'Hadrien.

Partager cet article

Repost 0
Published by acbx41 - dans Vatican
commenter cet article

commentaires