Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 22/10/2017

      Vous avez été

           315 399 

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 06:54

 

Château de Versailles

fut la résidence des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le roi et la cour y résidèrent de façon permanente du 6 mai 1682 au 6 octobre 1789, à l'exception des quelques années de la Régence.

Arion de Méthymne

est un personnage mi-historique mi-légendaire, poète et musicien grec du VIIe siècle avant J.-C.~Né à Méthymne, dans l'île de Lesbos, il vit longtemps à la cour de Périandre, tyran de Corinthe, avant de voyager en Sicile et en Italie. Hérodote[1] raconte qu'il y amasse de grandes richesses et qu'à son retour, il s’embarque à Tarente dans un bateau en partance pour Corinthe ; les matelots décident de le tuer pour se partager ses biens. Avant d'être jeté à la mer, Arion obtient de pouvoir jouer de la cithare une dernière fois. Il attire par ses chants un dauphin et s'élance dans les flots : l'animal le secourt et le porte au cap Ténare en Laconie. Cependant, lorsqu'il revient, sans son argent et qu'il va rendre visite à son ami Périandre, celui-ci, en entendant cette histoire de dauphin le croit fou et le fait enfermer. Mais les matelots arrivent au port, et Périandre va les interroger, leur demandant des nouvelles d'Arion. Ils le rassurent en disant qu'Arion vit riche et heureux de son art. Démasqués, ils sont châtiés et Arion retrouve la libertéNé à Méthymne, dans l'île de Lesbos, il vit longtemps à la cour de Périandre, tyran de Corinthe, avant de voyager en Sicile et en Italie. Hérodote[1] raconte qu'il y amasse de grandes richesses et qu'à son retour, il s’embarque à Tarente dans un bateau en partance pour Corinthe ; les matelots décident de le tuer pour se partager ses biens. Avant d'être jeté à la mer, Arion obtient de pouvoir jouer de la cithare une dernière fois. Il attire par ses chants un dauphin et s'élance dans les flots : l'animal le secourt et le porte au cap Ténare en Laconie. Cependant, lorsqu'il revient, sans son argent et qu'il va rendre visite à son ami Périandre, celui-ci, en entendant cette histoire de dauphin le croit fou et le fait enfermer. Mais les matelots arrivent au port, et Périandre va les interroger, leur demandant des nouvelles d'Arion. Ils le rassurent en disant qu'Arion vit riche et heureux de son art. Démasqués, ils sont châtiés et Arion retrouve la liberté. 

 Né à Méthymne, dans l'île de Lesbos, il vit longtemps à la cour de Périandre, tyran de Corinthe, avant de voyager en Sicile et en Italie. Hérodote raconte qu'il y amasse de grandes richesses et qu'à son retour, il s’embarque à Tarente dans un bateau en partance pour Corinthe ; les matelots décident de le tuer pour se partager ses biens. Avant d'être jeté à la mer, Arion obtient de pouvoir jouer de la cithare une dernière fois. Il attire par ses chants un dauphin et s'élance dans les flots : l'animal le secourt et le porte au cap Ténare en Laconie. Cependant, lorsqu'il revient, sans son argent et qu'il va rendre visite à son ami Périandre, celui-ci, en entendant cette histoire de dauphin le croit fou et le fait enfermer. Mais les matelots arrivent au port, et Périandre va les interroger, leur demandant des nouvelles d'Arion. Ils le rassurent en disant qu'Arion vit riche et heureux de son art. Démasqués, ils sont châtiés et Arion retrouve la liberté.

Pour remercier les dieux, Arion offre alors une statue de bronze représentant un homme sur un dauphin, statue que Pausanias voit lors de sa visite de Ténare. Selon le grammairien romain Solin, la statue se trouve dans un temple consacré à Arion et comporte une inscription précisant que l'anecdote prend place lors de la 29e olympiade, l'année où Arion remporte les jeux siciliens. Le dauphin qui a sauvé le poète est rangé parmi les constellations. 

Arion (bosquet des Dômes), statue par Jean Raon
Arion (bosquet des Dômes), statue par Jean Raon

 

Jean Raon

Sculpteur français (né à Paris vers 1631, décédé à Paris le 5 avril 1675), Raon fut envoyé à Rome comme pensionnaire du roi, en 1666.

Il fut reçu à l’Académie royale en 1672, avec un bas-relief représentant Saint Luc.

Il intervint aux châteaux de Marly et de Clagny.

Pour le château de Versailles il reçut de nombreuses commandes : Arion avec sa lyre ; La Diligence ; La Force ; Nymphe et amour ; Nymphe et enfant; Bacchus ; Un lion terrassant un sanglier ; Lion et loup ; Trois chevaux; Trophées d'armes.

Il travailla aussi pour l’église des Invalides.

Partager cet article

Repost 0

commentaires