Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 29/05/2017

      Vous avez été

           308 185  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 06:54

 

Le musée d’Orsay

 est un musée national situé dans le VIIe arrondissement de Paris, le long de la rive gauche de la Seine, inauguré en 1986 après le réaménagement de l'ancienne gare d'Orsay, construite par Victor Laloux de 1898 à 1900.

Ses collections présentent l'art occidental de 1848 à 1914, dans toute sa diversité : peinture, sculpture, arts décoratifs, art graphique, photographie, architecture, etc ...

Berthe Morisot, Jeune femme se poudrant dit aussi Femme à sa toilette
Berthe Morisot, Jeune femme se poudrant dit aussi Femme à sa toilette

 

 Berthe Morisot par Edouard Manet (1870)

 

Berthe Marie Pauline Morisot

(née le à Bourges - morte le à Paris)

est une peintre française, membre fondateur et doyenne du mouvement d'avant-garde que fut l'Impressionnisme

Troisième fille du préfet du Cher, homme très cultivé et fidèle à la monarchie, puisqu'en 1848 il donna sa démission au gouvernement républicain. Les demoiselles Morisot prirent des leçons de dessin. Bientôt Berthe se distingua de ses soeurs par ses dons.
Ses parents lui firent alors suivre les cours de Guichard.

Copiant les oeuvres du Louvre, elle rencontre Fantin-Latour. Elle reçoit les conseils de Corot qui s'émerveille de sa facilité.
Dès 1864, Berthe Morisot envoie deux toiles au Salon : Etude et Nature morte, qui sont remarquées par la critique. Deux ans après, La Vue de Paris prise des hauteurs du Trocadéro, en aval du pont d'Iéna, attire l'attention de Manet qui lui demande poser pour lui. Il exécute d'elle une suite d'admirables portraits et elle figure dans Le Balcon.
Au début de la guerre de 1870, Berthe Morisot refuse énergiquement de quitter Paris. Les frères Manet s'engagent dans la garde nationale, Degas dans l'artillerie : "Il est à la recherche d'un bruit de canon, voulant savoir s'il supporte les détonations de ses pièces" (écrit Mme Morisot à ses filles). Mais Berthe Morisot, rapporte John Rewald dans son Histoire de l'Impressionnisme, n'avait pas une très haute opinion de ces guerriers de Manet, elle dira qu'il "a passé le temps du siège à changer d'uniforme", tandis qu'elle considérait Degas "toujours le même, un peu fou, mais charmant d'esprit" (Berthe Morisot à sa soeur Edma, 21 février 1871).
Il faut croire que Berthe Morisot avait gardé malgré tout une "haute opinion" du frère de Manet, Eugène, puisqu'elle l'épousa en 1874. Elle s'engage à fond avec les impressionniste et participe à leur première expositions, faisant preuve de fidélité non seulement à ses amis mais aussi à cet art auquel elle était si intimement liée.
Sa peinture et ses aquarelles sa caractérisent par une délicate harmonie de la couleur et de la lumière. C'est elle, aidée de son mari, qui met sur pied la dernière exposition des impressionnistes de 1886, où elle expose une douzaine de peintures. Berthe Morisot travaille alors beaucoup dans le Midi et en Touraine : "Aux vives attaques du pinceau, écrit Jean Bouret, à l'ivresse de la lumière succédera, dans sa dernière période, le rythme continu de la touche, véhiculant un coloris moins direct, plus profond, plus mystérieux, transposant secrètement la tristesse de l'artiste, qui a perdu, à ce moment, son mari." La spiritualité de ses oeuvres finales est d'une finesse remarquable.
Référence >>> Berthe Morisot

Partager cet article

Repost 0
Published by acbx41 - dans Musée d'Orsay
commenter cet article

commentaires

Onvqf 13/06/2016 19:52

Bonjour André,
Je vais finir par devenir un érudit, des belles toiles de ce magnifique musée d'Orsay.
Celle-ci non plus, ne m'est pas familière.
Un très bon séjour dans le Calvados et en Grèce.
A bientôt,
David,