Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 22/06/2017

      Vous avez été

           309 248  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 06:55

 

Le musée du Louvre

est un musée d'art et d'antiquités situé au centre de Paris dans le palais du Louvre. C'est le plus grand musée du monde, par sa surface d'exposition de 60 600 m2, et ses collections qui comprennent près de 460 000 œuvres. Celles-ci présentent l'art occidental du Moyen Âge à 1848, ceux des civilisations antiques qui l'ont précédé et influencé (orientales, égyptienne, grecque, étrusque et romaine), et les arts des premiers chrétiens et de l'Islam.

 

   

Caecina Paetus,

est un personnage de la Rome antique condamné à mort pour avoir participé à une rébellion contre l'empereur Claude.

Comme il hésitait à se tuer, son épouse Arria, lui arracha le couteau et s'en poignarda elle-même avant de le lui rendre en disant :

Paete, non dolet

(Pætus, on ne souffre pas).

Ce trait célèbre est raconté par les écrivains latins Pline le Jeune (61 - vers 114), Martial (vers 40 - vers 104), Tacite (vers 5 - vers 120) et Dion Cassius (vers 155 - vers 235).

Lepautre Pierre et Jean-Baptiste Théodon, Arria et Poetus

Lepautre Pierre et Jean-Baptiste Théodon, Arria et Poetus

Pierre Lepautre

(Paris, 4 mars 1659 – Paris, 22 janvier 1744),

est un sculpteur français, membre d'une importante famille d'artistes des XVIIe et XVIIIe siècles.

Elève à l'Académie royale de peinture et de sculpture, Pierre Lepautre choisit la sculpture et obtient en 1683 un premier Prix de Rome pour le groupe qu'il présente : Invention des forges pour toutes sortes d'instruments, par Tubal-Caïn, ce qui lui permet d'être, jusqu'en 1701, pensionnaire de l'Académie de France à Rome.

Durant cette période, il envoie en France plusieurs de ses travaux romains, notamment Le Faune au chevreau qui'il réalise en 1685, un marbre copié sur une œuvre antique qui venait juste d'être découverte.

De retour à Paris, il est occupé de 1705 à 1710 à la décoration sculptée de la chapelle du château de Versailles, sous la direction de Jules Hardouin-Mansart (1646 - 1708).

Pierre Lepautre fut en son temps un sculpteur renommé, certaines de ses œuvres, des grands marbres comme Arria et Pætus, commencé à Rome et fini à Paris, suscitèrent l'admiration par leur virtuosité.

Cependant, Lepautre préféra rester fidèle à l'ancienne Académie de Saint-Luc où il occupa un poste de directeur à vie, plutôt que d'accepter les honneurs de l'Académie royale de peinture et de sculpture plus récemment créée.

 

Portrait de Pierre Lepautre (1689)

par Nicolas de Largillierre, peintre portraitiste, d’histoire, d’animaux, de fleurs et de fruits, né le 2 octobre 1656 à Paris, où il est mort le 20 mars 1746.

Jean-Baptiste Théodon,

né le 26 septembre 1645 à Vendrest, et mort à Paris le 19 janvier 1713,

est un sculpteur français.

Formé à Versailles et à la Manufacture des Gobelins, Jean-Baptiste Colbert le fait entrer en 1675 à l'Académie de France à Rome, qui déménage au palais Capranica en 1684. Son talent le fait remarquer des papes et des congrégations religieuses, en particulier les Jésuites. Il réside près de trente ans en Italie et travaille à la décoration des basiliques du Latran et de Saint-Pierre.

Il travaille à Paris en 1704 pour la paroisse de Saint-Hippolyte où il y avait un séminaire de maître pour la campagne dirigé par le frère Nicolas Vuyart. Il est un ami de l'abbé Léon Potier de Gesvre (1656-1714).

Il rentre définitivement en France en 1705 et participe à l'embellissement du château de Versailles, notamment de la chapelle royale, avec seize autres sculpteurs de renom qui vont en deux ans réaliser vingt-huit statues, sous la direction de Jules Hardouin-Mansart (1646-1708), dont ce sera la dernière entreprise.

La relève est assurée par le duc d'Antin qui devient surintendant et qui lui commande les grands modèles d'une hauteur de trois pieds et demi du Saint Jacques et du Saint André, agréés par Robert de Cotte qui devient premier architecte.

Il participe au grand chantier des Invalides dans sa deuxième phase (1702-1709), et à l'embellissement du parc du château de Marly.

Partager cet article

Repost 0

commentaires