Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 22/05/2017

      Vous avez été

           307 853  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 06:51

 

Rochetaillée-sur-Saône

est une commune située dans la métropole de Lyon et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Blason de Rochetaillée-sur-Saône

De gueules à bande d’azur chargée de trois dauphins d’argent.

Cottereau 1899, musée Malartre
Cottereau 1899, musée Malartre
Cottereau 1899, musée Malartre
Cottereau 1899, musée Malartre
Cottereau 1899, musée Malartre
Cottereau 1899, musée Malartre

 

La première Cottereau fut pourvue d'un moteur V-twin de 1 litre, refroidi par air, d'un allumage par batterie, d'un châssis tubulaire, d'une boîte à 3 vitesses, d'un entraînement par chaîne centrale du pignon d'arbre de roue arrière et d'une conduite par levier. En 1900, un volant fut offert en option et le moteur, plus puissant, fut refroidi par eau, en même temps que parut une voiture de 3,5 CV, du type Benz.
En 1901 fut fabriquée une plus grande voiture de course 4 cylindres de 20 CV, en même temps que les twin étaient vendues sous le nom charmant de «voiturines». Plusieurs modèles sortirent en 1903, dont la Populaire, monocylindre de 5 CV.
La voiture la plus puissante de la gamme était une 4 cylindres de 16 CV, à commande par chaîne, avec une boîte à 4 vitesses et le choix entre des soupapes d'admission commandée automatiquement ou mécaniquement. Cette complexité était la caractéristique des modèles Cottereau; en 1904 parut la première 3 cylindres à moteur en T de 2,5 litres, avec un radiateur à alvéoles.
En 1905, la société employait trois cent cinquante personnes et fabriquait tous les éléments des voitures, carrosseries comprises. En 1906, la gamme comprenait deux monocylindres, une twin, deux 3 cylindres (la 2,5 litres et la «12/14» 1,8 litres) et deux 4 cylindres; le monocylindre était de 8 CV et l'entraînement pouvait se faire par arbre, par chaîne latérale ou centrale. Au Salon de 1906 fut exposée une énorme 6 cylindres de 18,3 litres de course, avec entraînement par chaîne.
Ensuite, les Cottereau furent toujours offertes dans une grande variété de modèles (huit en 1908), tous avec un radiateur rond; le plus grand fut une 4 cylindres de 22/26 CV, de 4,2 litres. La gamme comprenait toujours des 3 cylindres avec transmission par arbre ou par chaîne. Déjà, cependant, cette société faisait l'essai d'un moteur à soupapes rotatives, monté sur les 4 et les 6 cylindres et en 1911 la marque devint la C.I.D.
Source : Encyclopédie des voitures, Edita.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by acbx41 - dans Musée Malartre
commenter cet article

commentaires

Josiane 25/10/2016 11:42

Pas de marche arrière :) cela ne devait pas toujours être simple !