Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 29/05/2017

      Vous avez été

           308 185  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 06:56

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Jean Baptiste Charles Henri Hector, comte d'Estaing,

né au château de Ravel1 (Puy-de-Dôme) le 24 novembre 1729 et mort guillotiné à Paris le 28 avril 1794,

est un aristocrate et militaire français.

Le comte Charles-Hector d’Estaing est connu pour sa participation à la guerre d’indépendance américaine.

On connaît moins le début de sa carrière aux Indes.

Après avoir brillamment combattu sur la côte de Coromandel, il se fait marin. Commence alors une des plus glorieuses pages de l’histoire de la marine française. En 1759, il s’embarque de l’île de France en prenant le commandement de deux vaisseaux avec au plus deux cents hommes, et fait voile vers le nord.

A Mascate, il enlève un navire anglais dont il renforce sa flotte. Il se dirige ensuite vers l’entrée du Golfe Persique et s’empare du fort stratégique anglais de Gombrum et du comptoir de Bandar-Abbas en Perse. Huit mille Persans viennent au secours des Anglais. D’Estaing les repousse avec une poignée de soldats déterminés, et fait raser Gombrum en représailles.

Puis il cingle vers Sumatra. En quatre mois, avec des moyens plus que limités, il fait tomber l’une après l’autre toutes les places britanniques de la côte ouest de l’île. Fort Natal tombe en premier le 7 février 1760, puis c’est le tour de Tappanoopoly, du fort Marlborough défendu par plus de 500 Anglais ; enfin des autres points d’appuis fortifiés : Saloma, Manna, Cahors, Groës, Ypou-Pali, Caytone, Saablat, Bautaar, La Haye. Outre un énorme butin, dont une grande partie doit être abandonnée ou brûlée faute de place dans les navires, de très nombreux prisonniers anglais seront débarqués à Batavia.

Cette campagne spectaculaire met en possession du roi de France toute la côte ouest de la grande île. L’amiral d’Estaing se nomme alors à bon droit gouverneur des forts et établissements français à la côte de Sumatra. Mais il lui est difficile de garder tout cela avec si peu d’hommes. Il décide donc de céder les territoires conquis aux Hollandais, alliés de la France dans cette guerre. Ceux-ci le remercieront… en lui permettant de retourner chez lui à ses propres frais.

Il partira en Amérique où il deviendra, on le sait, un acteur important de l’indépendance des Etats-Unis.

Il périra sur l’échafaud révolutionnaire.

 Quand vous aurez fait tomber ma tête, envoyez-la aux Anglais, ils vous la payeront cher !  déclara-t-il avant de mourir.

>>> Référence

>>> Sa biographie

Jean-Pierre-Huguenin, buste du comte Charles-Hector d'Estaing

Jean Pierre Victor Huguenin dit Victor Huguenin,

né le 21 février 1802 à Dole et mort le 8 janvier 1860 à Paris,

est un sculpteur français.

Jean Pierre Victor Huguenin est né d'un père musicien. Il se forme chez Besand, un maître-sculpteur de Salins, puis avec Bornier, à l'école d'art de Dijon et auprès de Ramey, à l'école des Beaux-Arts de Paris.

Il exécute "Prométhée dévoré par le vautour" . Il a 23 ans. Il enseigne le dessin à l'école municipale d'Arbois puis s'établit à Besançon en 1835, à l'école des Beaux-Arts mais revient à Paris, expose au Salon "Hyacinthe mourant" et le buste du "Général Delort". Il reçoit alors des commandes officielles pour le musée historique de Louis Philippe à Versailles. Il réalise les bustes d'"Antide Janvier", de "Bichat", de "Rameau", de "Cuvier"...

Il travaillera pour les décors de la cour du Louvre, du jardin du Luxembourg et de la bibliothèque de la chambre des Pairs. En 1839, il présente au Salon le groupe en marbre "Charles VI et Odette de Champdivers".

Il travaillera plus tard pour le régime impérial et s'enfermera dans le classicisme. Il réalisera aussi des oeuvres pour des églises dont une "Vierge à l'enfant" pour la collégiale de Dole.

Au Salon de 1849, il présente une statue en marbre "Hébé", en 1857, un "Christ au jardin des oliviers", et en 1859, deux groupes en marbre : "la Chaste Suzanne" et "l'évanouissement de Psyché"

Victor Huguenin ne laissera pas de nom malgré ses oeuvres de talent. Il finira sa vie comme professeur de dessin à l'Institution Saint-Jacques des sourds-muets à Paris jusqu'à sa mort le 8 janvier 1860.

>>> Référence

Partager cet article

Repost 0

commentaires