Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 21/07/2017

      Vous avez été

           310 448  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 07:50

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

La bataille de Grand Port

fut une bataille navale qui opposa deux escadres britannique et française dans la baie de Grand Port de l'Île-de-France (aujourd'hui île Maurice) entre le 20 et le 27 août 1810.

Une flottille britannique de quatre frégates chercha à bloquer l'entrée de la baie en capturant le fort de l'île de la Passe défendant son entrée. La position fut saisie le 13 août et lorsqu'une escadre française menée par le capitaine Guy-Victor Duperré approcha de la baie sept jours plus tard, le commandant britannique, Samuel Pym, décida de l'attirer dans les eaux peu profondes et de la détruire avec sa puissance de feu supérieure.

Quatre des cinq navires français parvinrent à franchir le blocus britannique et s'abritèrent dans la baie qui n'était accessible que par un chenal étroit infranchissable sans un pilote expérimenté. Lorsque Pym ordonna à ses frégates d'attaquer les navires français à l'ancrage le 22 et 23 août, ses navires furent bloqués par le récif corallien. Deux d'entre eux s'échouèrent, un troisième dut se rendre après avoir été la cible de tous les navires français et le quatrième ne parvint pas à approcher suffisamment près pour ouvrir le feu. Même si les navires français avaient également été sévèrement endommagés, l'affrontement fut un désastre pour les Britanniques car les deux navires échoués furent incendiés pour éviter leur capture et les deux autres furent arraisonnés par les Français.

Les convois britanniques dans l'océan Indien étaient donc laissés sans protection et la Royal Navy réagit en déployant une force importante sous le commandement de l'amiral Albemarle Bertie qui envahit rapidement l'Île-de-France en décembre 1810.

La bataille de Grand Port fut la plus grande victoire navale française durant le régime napoléonien, elle figure donc sur l'Arc de triomphe de Paris.

La bataille

Pierre-Julien Gilbert, le combat du Grand Port, 23 août 1810
Pierre-Julien Gilbert, le combat du Grand Port, 23 août 1810
Pierre-Julien Gilbert, le combat du Grand Port, 23 août 1810
Pierre-Julien Gilbert, le combat du Grand Port, 23 août 1810

 

Pierre-Julien Gilbert, le combat du Grand Port, 23 août 1810

Pierre-Julien Gilbert

(Brest, 15 mars 1783 - Brest, 21 septembre 1860)

est un peintre de la marine français des XVIIIei et XIXsiècles.

Il prit des leçons de l'ingénieur constructeur de la marine Pierre Ozanne (Brest, 1737 - 1813) et de Louis-Philippe Crépin, né à Paris en 1772 et mort à Paris le 26 novembre 1851, peintre de marines français, l'un des premiers peintres de la Marine.

En 1816, il fut nommé professeur de dessin des élèves de la marine à Brest.

En 1830, il fit la campagne d'Alger sur la Provence, à titre de peintre officiel de l'expédition.

De 1842 à 1850, il professa le dessin à l'Ecole navale.

Ce laborieux artiste a retracé sur la toile un assez grand nombre d'épisodes des fastes maritimes français, et la plupart de ses tableaux ont figuré aux expositions, notamment à celles de 1824 et de 1833, qui lui ont valu chacune une médaille d'or.

Partager cet article

Repost 0

commentaires