Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 22/06/2017

      Vous avez été

           309 248  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 07:54

 

Le cimetière du Père Lachaise

est le plus grand cimetière parisien de Paris intra muros et l'un des plus célèbres dans le monde.

Situé dans le XXe arrondissement de la ville, de nombreuses personnes célèbres y sont enterrées.
C'est à Brongniart (1739-1813), l'architecte de la Bourse, que Nicolas Frochot, préfet de la Seine sous l'Empire, confie les plans de la future nécropole qui deviendra le cimetière du Père-Lachaise. A partir du jardin à la française des jésuites, celui-ci conçoit un nouveau type de cimetière mêlant étroitement parc à l'anglaise et lieu de recueillement.

Référence

Arago, cimetière du Père Lachaise

 

François Arago

né le 26 février 1786 à Estagel (Roussillon) et mort le 2 octobre 1853 à Paris,

  est un astronome, physicien et homme politique français.

Il intègra Polytechnique en 1803, puis fut nommé secrétaire du Bureau des longitudes de l’Observatoire de Paris. Avec Biot, il participa à la mesure de l’arc du méridien terrestre (ce méridien d’Arago fut matérialisé en 1984 à Paris par 135 médaillons de bronze de 12 cm de diamètre).

Il prit ensuite la succession de Monge et devint astronome à l’Institut, puis enseignant à l’Observatoire de Paris.

Il entra en politique en 1830, fut élu député dans l’aile gauche de l’Assemblée. Membre du Gouvernement provisoire de 1848, il contibua largement à l’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises.

Il soutint de jeunes chercheurs qui devaient plus tard se faire un nom, tels Ampère, Fresnel ou Le Verrier.

Il découvrit la polarisation chromatique de la lumière en 1811, et la polarisation rotatoire en 1812.

Il travailla avec Ampère sur les phénomènes électromagnétiques, mesura le champ magnétique terrestre et détermina le diamètre des planètes.

Il favorisa enfin l’essor de la photographie en présentant le procédé de Daguerre devant l’Académie des sciences.

La  tombe est surmontée d’un buste d'Arago, œuvre de David d’Angers.

Référence

Arago, cimetière du Père Lachaise
Arago, cimetière du Père Lachaise

Pierre Jean-David d'Angers

né à Angers le 12 mars 1788 et mort à Paris le 5 janvier 1856,

est un sculpteur et graveur-médailleur français.

David débute ses études artistiques sous la direction de Marchand et Jean-Jacques Delusse professeurs à l’Ecole centrale d’Angers entre 1806 et 1807. A Paris, en 1808, David sculpte des ornements à l’arc de triomphe du Carrousel, puis il travaille sur une frise du palais du Louvre.

En 1809, il obtient une médaille à l’Académie, et est remarqué par son homonyme le peintre Jacques Louis David qui le prend sous son aile et le fait travailler dans son atelier.

Il suit aussi l'enseignement des sculpteurs Augustin Pajou et Philippe-Laurent Roland.

Ses ouvrages, exposés un peu plus tard au concours d’essai, lui permettent de bénéficier d'une pension de six cents francs votée par la ville d’Angers.

Partager cet article

Repost 0
Published by acbx41 - dans Père Lachaise
commenter cet article

commentaires

Josiane 17/12/2016 12:02

Bon samedi pour toi.