Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 19/10/2017

      Vous avez été

           315 227  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 07:55

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Le Redoutable

Vaisseau de 2e rang de 74 canons, conçu en 1789 d’après les plans de Sané, lancé à Lorient en 1791 sous le nom de Suffren, rebaptisé le Redoutable en 1794.

Ses Caractéristiques : 52 mètres de long, 13 mètres de large, 6.7 mètres de tirant d'eau, 1630 tonnes de déplacement, équipage 643 hommes, 28 canons de 36 livres, 30 de 18, 16 de 8, 4 caronades de 36.

A Trafalgar, c’est de la hune de son mat d’artimon, que partit la balle qui devait tuer Nelson. Le Redoutable se tenait juste derrière le Bucentaure, navire Amiral de la flotte combinée, et c’est lui qui reçoit le choc du Victory. Le Victory cherche à tout prix à couper la ligne de bataille en passant sur la poupe de Bucentaure. Le Redoutable ne pourra l'en empêcher complètement, mais il est là et tire sur le Victory et lui coupe la vergue du petit Hunier, puis son mat d’artimon, son mat de hune et son grand mat de perroquet.

Le Victory finit par aborder le Redoutable  à bâbord. Le gréement des deux navires s’emmêlent dans une étreinte mortelle.

Le Redoutable est  dévasté et les trois quarts de son équipage hors de combat. Seule une petite centaine d'hommes sont encore en état de combattre. Le commandant Lucas, doit amener ses couleurs et est embarqué à bord d’un navire anglais avec les survivants. Des 643 hommes qui  composaient l’équipage du Redoutable, 169 seulement tombèrent au pouvoir des Anglais. Et sur ce nombre, il n'y en eut que 35 qui furent conduits en Angleterre, les autres, tous blessés furent renvoyés à Cadix. Le navire est tellement endommagé qu’il va sombrer.

Référence

Louis-Philippe Crépin, le "Redoutable" à Trafalgar
Louis-Philippe Crépin, le "Redoutable" à Trafalgar

 

Louis-Philippe Crépin

né à Paris en 1772 et mort à Paris le 26 novembre 1851,

est l'un des premiers peintres de la Marine.

Il a été l'élève de Joseph Vernet (1714-1789) auquel il doit son goût pour la peinture de marine et d’Hubert Rober (1733-1808) qui l’a initié à la peinture de paysage.

Il fut, bien avant cela, marin pendant quatre ans comme gabier, puis timonier.

Il commence à exposer au Salon en 1796 avec " La sortie du port de Brest ". Il y expose jusqu’en 1835 par intermittence.

Son plus célèbre tableau

" Combat de la frégate française La Bayonnaise contre la frégate anglaise l’Ambuscade 14 décembre 1798 "

lui fut commandé par Napoléon 1er pour le palais des Tuileries à Paris.

Il fut exposé au Salon en 1801. Initialement placé dans le premier Salon de l’Impératrice au château de Saint-Cloud, ce tableau est entré à Versailles sous Louis-Philippe en 1834. Depuis 1935, il est exposé au musée national de la Marine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires