Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 22/08/2017

      Vous avez été

           311 997  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 07:55

 

Le musée du Louvre

est un musée d'art et d'antiquités situé au centre de Paris dans le palais du Louvre. C'est le plus grand musée du monde, par sa surface d'exposition de 60 600 m2, et ses collections qui comprennent près de 460 000 œuvres. Celles-ci présentent l'art occidental du Moyen Âge à 1848, ceux des civilisations antiques qui l'ont précédé et influencé (orientales, égyptienne, grecque, étrusque et romaine), et les arts des premiers chrétiens et de l'Islam.

Nicolas Coustou, Nymphe au carquois

Nymphe au carquois
Marbre
H. : 1,77 m. ; L. : 0,86 m. ; Pr. : 0,83 m.


La Nymphe au carquois forme un groupe consacré à la chasse, avec le Chasseur au repos et la Nymphe à la colombe, placé dans le parc de Marly au fer à cheval du bas de la "rivière". Commandé en 1707 et daté de 1710, le groupe a été porté au jardin des Tuileries dès 1716.

Nicolas Coustou, Nymphe au carquois

 

Sculpteur français

(né à Lyon le 9 janvier 1658, décédé à Paris le 1er mai 1733),

fils du sculpteur François Coustou,

Nicolas Coustou

suit d’abord l’enseignement de son père.

Il est le frère aîné du sculpteur Guillaume Coustou et l’oncle du sculpteur Guillaume II Coustou.

Il s’installe à Paris vers 1677 et entre dans l’atelier de son oncle, le sculpteur Antoine Coyzevox.

Nicolas Coustou remporte le Prix de Rome en 1682. Durant son séjour à Rome, il exécute d’après l’antique le Gladiateur Borghèse (qui est aujourd’hui au Musée du Louvre) et Hercule Commode (Château de Versailles).

De retour en France, il commence par travailler à Lyon et réalise L’Education de la Vierge pour l’église Saint Nizier.

Il participe ensuite pendant de nombreuses années, et jusqu’à la fin de sa vie, aux travaux du château de Versailles : La France triomphant veillant sur le sommeil du Roi ; La résurrection du Christ ; Le lavement des pieds des apôtres) et du château de Marly (Nymphe au carquois ; Nymphe à la colombe ; Chasseur au repos ; La Seine et la Marne ; Apollon ; Diane et Endymion ; Mercure endormant Argus.

Il travaille aussi pour l’église des Invalides (Ange tenant l'écu aux armes de France) et pour Notre-Dame de Paris (Saint Denis, La Descente de la croix).

Il est l’auteur du mausolée de Tussanus de Forbin-Janson et des bustes de Colbert et du marquis d’Argenson.

Nicolas Coustou entre à l’Académie royale en 1693 (avec Le Dieu de la Santé montre à la France le buste de Louis XIV) et devient professeur 1702. En 1720, il est nommé recteur.

Référence

Partager cet article

Repost 0

commentaires

PASSION SCUPTURE 17/11/2016 19:39

Merci pour cet article passionnant. Je me suis rendu compte que ce sculpteur était né à Lyon en passant dans la rue portant son nom.
C'est sur les pentes de la Croix Rousse où je vis désormais.
Toujours très intéressée. Merci

Josiane 17/11/2016 12:54

Une bien jolie nymphe.