Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 22/06/2017

      Vous avez été

           309 248  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 07:56

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Alger

(en arabe : الجزائر (Al-Jazā'ir), en berbère : ⴷⵣⴰⵢⴻ (Dzayer ou Lezzayer))

est la capitale de l'Algérie et en est la ville la plus peuplée.

Située au bord de la mer Méditerranée, la ville donne son nom à la wilaya dont elle est le chef-lieu. La ville d'Alger est en fait constituée de plusieurs communes et n'a ni personnalité juridique, ni structure d'administration en propre.

Alger est la première agglomération du Maghreb.

Elle fut fondée au IVe siècle av. J.-C., comme comptoir phénicien en pays berbère, sous le nom d'Ikosim. Elle sera occupée par les Romains, les Vandales, les Byzantins et les Arabes puis au début du Moyen Âge par la tribu berbère des Beni-Mezghana. C'est le souverain berbère de la dynastie ziride Bologhine ibn Ziri, au milieu du Xe siècle qui fondera l'Alger actuelle, sous son nom El-Djazaïr ou Lezzayer, employé encore de nos jours pour la désigner en arabe et en berbère.

Elle ne prend son rôle de capitale de l'Algérie qu'à partir de la période de la régence d'Alger en 1515. Elle est alors une des cités les plus importantes de la mer Méditerranée entre le XVIe siècle et le début du XIXe siècle, pratiquant le corso, et à laquelle les puissances maritimes versent un impôt pour le passage de leur flotte.

Son rôle de capitale du pays sera confirmée lors de la colonisation française où elle devient le siège du gouverneur général de l'Algérie.

 Alger fut la capitale de la France libre de 1942 à 1944.

Depuis l'indépendance de l'Algérie, en 1962, devenue capitale de l’Etat algérien, elle abrite le siège des institutions politiques du pays en plus de tenir un rôle de premier plan économiquement.

Blason d'Alger

La Forteresse : protège et défend la Ville d'Alger. Le bateau : flotte algérienne, la meilleure de son temps. Il signifie également l'apport de l'activité maritime au renom de la Ville. Les deux lions : figurent sur la porte de Bab-Azzoun, symbolisent la force. Le croissant : ville détentrice des valeurs de la civilisation arabo-musulmane. La plume : développement scientifique et culturel. La gerbe de blé : la vocation première du pays, l'agriculture. La roue : symbolise l'industrie.

Barthélémy Lauvergne, vue du port et de la ville d'Alger
Barthélemy Lauvergne présente au Salon de 1844 l'une de ses premières peintures à l'huile : cette
Vue générale de la ville et du port d'Alger.
Loin du courant orientaliste, le peintre s'attache à reproduire scrupuleusement la rade où les chaloupes en remorque vont et viennent dans une mer hachée, tandis que la plupart des navires sont ancrés dans le port, à l'abri de la digue. Bâtiments à gréement latin et navires de guerres à voile côtoient quelques bateaux à roues dont la vapeur n'est encore qu'un moyen de propulsion accessoire, mais qui, associés aux grosses unités de l'escadre, assurent le remorquage par vents faibles ou contraires.
Barthélémy Lauvergne, vue du port et de la ville d'Alger
Barthélémy Lauvergne, vue du port et de la ville d'Alger
Barthélémy Lauvergne, vue du port et de la ville d'Alger
Barthélémy Lauvergne, vue du port et de la ville d'Alger
Barthélémy Lauvergne, vue du port et de la ville d'Alger

Barthélemy Lauvergne

né en 1805 à Toulon et mort 1871 à Carcès

est un peintre français de la Marine et un navigateur.

Il commence le dessin à Toulon sous la direction de Pierre Letuaire, puis commence à voyager. Il fait trois fois le tour du monde : d'abord sur L'Astrolabe du au où il est secrétaire de Jules Dumont d'Urville, puis sur La Favorite du au et enfin sur La Bonite du au .

Il devient attaché à la commission scientifique d'Island (1838-1839) au commissariat de la Marine. Le il rejoint la commission scientifique du Nord à Hammerfest en Norvège ; il traverse alors la Finlande, l'île Spitzberg et la Russie.

Le il est nommé à Paris au dêpot des cartes et plans et participe à la publication d'une centaine de planches lithographiées d'après ses dessins. En 1842 il est chargé de peindre certains ports de la côte algérienne. Il travaille de nouveau au dêpot des cartes et plans jusqu'au .

Il revient à Toulon puis repart à Paris le pour mettre au net les différentes vues des côtes qu'il a réalisées. Il est envoyé à Toulon pour réaliser un tableau de la visite du prince président, futur Napoléon III à bord du vaisseau Napoléon.

Il achève sa carrière à Toulon en 1863 et meurt à Carcés en 1871.

Partager cet article

Repost 0

commentaires