Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 20/09/2017

      Vous avez été

           313 466  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 06:57

 

Le cimetière du Père Lachaise

est le plus grand cimetière parisien de Paris intra muros et l'un des plus célèbres dans le monde.

Situé dans le XXe arrondissement de la ville, de nombreuses personnes célèbres y sont enterrées.
C'est à Brongniart (1739-1813), l'architecte de la Bourse, que Nicolas Frochot, préfet de la Seine sous l'Empire, confie les plans de la future nécropole qui deviendra le cimetière du Père-Lachaise. A partir du jardin à la française des jésuites, celui-ci conçoit un nouveau type de cimetière mêlant étroitement parc à l'anglaise et lieu de recueillement.

Ferdinand Barbedienne,

né le à Saint-Martin-de-Fresnay et mort le à Paris,

est un industriel français, connu pour sa fonderie bronze d'art.

Ferdinand Barbedienne a d'abord fait sa  fortune dans les papiers peints avant de s'associer, en 1838, avec le mécanicien Achille Collas (1795-1859) lequel venait d'inventer un procédé de reproduction des statues à plus petite échelle. Tous deux créèrent également de nouveaux procédés de coloration et de patine pour les sculptures en bronze.

En 1839, fut fondée la maison "Collas et Barbedienne" qui  reproduisit en bronze la plupart des statues des grands musées d'Europe. 

En 1847, la maison établit une fonderie à Paris mais marqua un temps le pas lors de la révolution de 1848 avant de connaître un développement sans cesse continu jusqu'à la fin du siècle. Cette maison produisit en outre diverses pièces décoratives comme des chandeliers et des accessoires de cheminée. Ayant son siège au 30 du Boulevard Poissonnière et ses ateliers au  63 de la rue de Lancry, Barbedienne participa en 1851 à l'Exposition Universelle de Londres en présentant une réduction des portes du baptistère de Florence par Ghiberti.

En 1850 la maison travailla aussi pour l'hôtel de Ville et réalisa des candélabres en bronze pour l'empereur Napoléon III.

De 1860 aux années 1890, Barbedienne expérimenta de nouvelles techniques dans le domaine de l'émail champlevé et de l'émail cloisonné dans le but de concurrencer les importations japonaises alors très recherchées.

Référence

Ferdinand Barbedienne, cimetière du Père Lachaise

Buste de Ferdinand Barbedienne

par Henri Chapu, sculpteur et médailleur français,

né le au Mée-sur-Seine, et mort le

Ferdinand Barbedienne, cimetière du Père Lachaise

De gauche à droite

L'Industrie, la Douleur et l'Art

par Alfred Boucher, né le à Bouy-sur-Orvin, et mort à Aix-les-Bains le , sculpteur et peintre français.

 

Ferdinand Barbedienne, cimetière du Père Lachaise
Ferdinand Barbedienne, cimetière du Père Lachaise

Partager cet article

Repost 0
Published by acbx41 - dans Père Lachaise
commenter cet article

commentaires