Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 21/10/2017

      Vous avez été

           315 359 

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 06:54

 

Le musée du Louvre

est un musée d'art et d'antiquités situé au centre de Paris dans le palais du Louvre. C'est le plus grand musée du monde, par sa surface d'exposition de 60 600 m2, et ses collections qui comprennent près de 460 000 œuvres. Celles-ci présentent l'art occidental du Moyen Âge à 1848, ceux des civilisations antiques qui l'ont précédé et influencé (orientales, égyptienne, grecque, étrusque et romaine), et les arts des premiers chrétiens et de l'Islam.

Petrus Paulus Rubens, le Traité d'Angoulême le 30 avril 1619

Le Cycle de Marie de Médicis

est une série de vingt-quatre tableaux de Pierre Paul Rubens commandés en 1621 par Marie de Médicis, l'épouse de Henri IV pour le palais du Luxembourg à Paris.

Rubens devait réaliser ces peintures en l'espace de 2 ans de manière à les achever pour le mariage de la fille de Marie de Médicis, Henriette Marie. Vingt-et-un tableaux représentent les gloires et luttes de Marie, les trois peintures restantes étant des portraits d'elle et de ses parents.

Le Traité d'Angoulême,

baptisé autrefois

La Réconciliation de Marie de Médicis avec son fils à Angers,

 représente la tentative de réconciliation entre la Reine, réfugiée à Angoulême, et son fils Louis XIII qui, le , lui présente des propositions d'arrangement afin qu'elle accepte d'avoir une discussion permettant de mettre un terme à leur confrontation concernant la direction du royaume.

Rubens a employé plusieurs méthodes pour mettre Marie de Médicis en lumière, en tant que gardienne et comme sage conseillère de son jeune fils. Trônant sur un piédestal avec des sculptures de Minerve, symbolisant la sagesse, et de deux putti tenant une couronne de laurier pour illustrer la victoire et le martyre, Marie de Médicis est représentée de manière humble, avec un regard exprimant la sagesse. La présence des cardinaux donne un côté véridique à la scène en opposition avec la malhonnêteté de Mercure qui cache un caducée derrière sa cuisse. Le contraste entre ces deux groupes de personnages est destiné à souligner l'écart entre les deux parties. Rubens a également ajouté un chien qui aboie, une référence utilisée pour indiquer ou avertir de la venue d'un étranger ayant de mauvaises intentions.

Dans l'ensemble, ce tableau est le plus problématique et controversé, ainsi que le moins bien compris, de l'ensemble du Cycle car il donne une image de Marie de Médicis se réclamant de l'autorité royale détenue par le Roi, tout en illustrant le premier pas vers la paix et la réconciliation entre la mère et le fils.

Référence

Petrus Paulus Rubens, le Traité d'Angoulême le 30 avril 1619
Petrus Paulus Rubens, le Traité d'Angoulême le 30 avril 1619
Petrus Paulus Rubens, le Traité d'Angoulême le 30 avril 1619

Pierre Paul Rubens ou Peter Paul Rubens

en néerlandais,

et Pietro Paolo Rubens à partir de 1608,

né le à Siegen (Westphalie) et mort le à Anvers, est un peintre baroque flamand.

Autoportrait (1623)

Aidé par un atelier important, Rubens produisit une œuvre considérable dans des genres divers. Il accepta de peindre un grand nombre de portraits mais, d'instinct plus porté aux grand travaux qu'aux petites curiosités comme il l'écrivait lui-même, il réalisa surtout de grands projets religieux, des peintures mythologiques, et d'importantes séries de peintures historiques. Prisé des Grands pour l'érudition et le charme de sa conversation, il joua également un rôle diplomatique important à son époque et jouit d'une position sociale sans égale chez les artistes de son temps.

Marie de Médicis

(en italien Maria de' Medici),

née le à Florence et morte le à Cologne,

 est une reine de France et de Navarre de 1600 à 1610 par son mariage avec Henri IV.

Veuve en 1610, elle assure la Régence au nom de son fils, Louis XIII, jusqu'en 1614.

Elle devient chef du Conseil du roi à la suite du lit de justice du , et ce jusqu'en 1617, date de la prise de pouvoir de son fils.

Portrait sacralisé et en majesté de Marie de Médicis à la veille de son couronnement,

par Pourbus, peintre flamand né à Anvers vers 1569-1570, mort à Paris en 1622.

Partager cet article

Repost 0
Published by acbx41 - dans Louvre
commenter cet article

commentaires

Josiane 05/10/2017 10:40

Les personnages laissent quelques réponses en suspens..............


Bonne journée