Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

La Galerie l’Aiguillage

est situé dans le XIIIe, aux Frigos de Paris, un lieu mythique underground d’ateliers d’artistes et de créateurs en tout genre.

Un lieu conçu et fait par des artistes, pour des artistes.

Dominique Cozette, Question casher
Dominique Cozette, Question casher

Question casher

Il a raison de se poser la question, le jeune homme en peinture. Par exemple, moi je suis arabe et je ne peux pas me piffer en ce moment (pour un vague problème de type grec, voyez le genre). Donc ça donne le syllogisme suivant :
Je suis arabe, je ne m’aime pas, donc je n’aime pas les Arabes.
Ou alors : Je ne m’aime pas, je suis arabe, donc je n’aime pas les Arabes.
Si j’étais chinois, ça serait pareil, ou handicapé, ou roux, ou tout autre chose qui me caractériserait. Lui, sur la peinture, il est juif, donc est-il antisémite ? Si quelqu’un lui dit : « je t’aime pas » en sachant qu’il est juif, est-il antisémite ?
C’est difficile aujourd’hui avec cette mode du politiquement correct. Y a un groupe qui danse, y en a un qui danse d’une certaine façon. Tu veux en parler après, tu es tenté de dire  « Le Noir, t’as vu comme il a bien dansé ? « . Parce qu’à part ça, il porte la même tenue que les autres, il a aussi le crâne rasé. Mais tu as l’impression de proférer une insulte. Alors, je préfère ne rien dire. Et si on m’interroge plus tard sur ce danseur,  je réponds : Ah bon ? Y avait un Noir ? J’ai pas remarqué !
A part ça, quand on peut pas se voir en peinture, eh bien on ne pose pas, cher jeune homme juif qui ne s’aime pas ! Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ! Oui, enfin je dis ça mais j’ai rien dit.

Texte et peinture © dominiquecozette

Dominique Cozette, Question casher

Dominique Cozette

Née en 1946 à Rouen (Basse-Normandie, France)
Vit et travaille à Ivry sur Seine (Ile-de-France, France)

Enfant du baby boom, Dominique Cozette a été publicitaire.

Davantage que le cynisme, elle en a conservé le sens de la dérision, de l'autodérision plutôt, mais aussi celui de la formule. Celle qui ramasse une vie en quelques fragments où le tragi-comique n'est pas dépourvu de l'idée de grandeur. Cozette réduit sa vie en équation : texte et image claquent comme des slogans. Ses textes sont indissociables d'une représentation qui les sous-tend et les magnifie en même temps : qu'elle soit acide, de sa main ou issues de l'iconothèque de l'histoire de l'art, leur persistance rétinienne est une qualité sine qua non.

Christian Berst, membre du Collège Critique du 59e Salon de Montrouge, 2014

Tag(s) : #Les Frigos

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :