Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 24/05/2017

      Vous avez été

           307 956  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 06:55

 

Le musée de l'automobile Henri Malartre

est consacré à l'automobile et aux transports publics.

Il est situé à Rochetaillée-sur-Saône, près de Lyon, sur le domaine du château.

Le musée a été constitué en 1960 par Henri Malartre (né en décembre 1905 et mort le 12 novembre 2005), à partir de sa collection de véhicules anciens conservés par ses soins depuis les années 1930.

Break 4 places 1895, Panhard et Levassor

Break 4 places 1895, Panhard et Levassor
Break 4 places 1895, Panhard et Levassor
Break 4 places 1895, Panhard et Levassor

Histoire de Panhard & Levassor

 Vers 1800, le Breton François-René Panhard vint à Paris travailler comme sellier, puis comme carrossier. Son fils Adrien Panhard développa les affaires, et se lança, avec succès, dans la location de voitures hippomobiles.

Le fils d'Adrien, René Panhard, fit l'Ecole Centrale de 1861 à 18643, et entra comme cadre à la Société Perin, machines à bois.

Jules Perin, découpeur de bois chez les Meubliers du faubourg, déposa, en 1845, le brevet d'un guide-lame de scie, et devint fabricant de machines à bois de divers types : scies, dégauchisseuses, mortaiseuses... En 1867, Perin s'associa avec René Panhard, pour fonder la Perin, Panhard & Cie.

René Panhard fit appel, en 1872, à l'ingénieur Emile Levassor, son condisciple de l'Ecole Centrale qui devient actionnaire de la Perin, Panhard & Cie à 10% . Ils s'intéressèrent aux moteurs à gaz à partir de 1875, et leur production en série débuta l'année suivante. Le représentant pour la France des moteurs à pétrole de Gottlieb Daimler, Edouard Sarazin, entra en contact avec Emile Levassor. Ce dernier épousa, en 1890, la veuve d'Edouard Sarazin, et commença la production sous licence des moteurs Daimler, puis la construction de voitures à pétrole.

En 1886, à la mort de Jules Perrin, la raison sociale de l'entreprise devient Panhard & Levassor.

Le 11 septembre 1890, Levassor écrit à Gottlieb Daimler en lui demandant de venir à Paris pour voir la voiture à quatre places qu'il venait de mettre au point et le quadricycle qu'Armand Peugeot venait d’envoyer chez Panhard pour mise au point car il ne marchait pas bien du tout. Ce quadricycle, le premier fabriqué par l'entreprise Peugeot, fut finalement vendu par René Panhard, le 9 juin 1891 à un Suédois après qu’il eut été réparé par la maison Panhard & Levassor. L’allumage par brûleurs fonctionnant irrégulièrement, Emile Levassor met au point l’allumage par incandescence, brevet déposé par Panhard & Levassor, le 24 août 1891.

En novembre 1891, débuta la production en série de trente automobiles Panhard & Levassor dont cinq seront vendues la première année. L'industrie automobile est née.

Après le rachat de la société par Citroën en 1965, la production civile fut interrompue en 1967. La division des machines à bois Perin-Panhard avait été vendue en 1952.

Référence

Repost 0
Published by acbx41 - dans Musée Malartre
commenter cet article
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 06:56

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines.

​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Les galères du XVIIe siècle sont les héritières des navires à rames de l’Antiquité et plus directement, des galères médiévales qui furent les navires de guerre et de commerce des grandes cités maritimes Méditerranéennes comme Gênes, Barcelone ou Venise.

L’épouvantable carnage de la bataille de Lépante (1571) opposant 230 galères ottomanes aux 208 galères de la Ligue chrétienne montra que cette marine était vouée à disparaître, alors que les vaisseaux devenaient plus rapides, plus manœuvrables, et que leur artillerie se révélait relativement efficace.

Pourtant, près d’un siècle après Lépante, Louis XIV fit des galères de France l’un des symboles les plus ostentatoires de sa politique d’hégémonie et de prestige.

La Réale de France

Devenues bâtiments d’apparat, les galères des XVIIe et XVIIIe siècles effectuent surtout des missions de reconnaissance et de sécurité le long du littoral. Elles se déplacent alors autant que possible à la voile, afin d’économiser les forces des rameurs. Esclaves et forçats, entravés jour et nuit sur l’unique pont, mal nourris, les rameurs s’entassent dans un espace restreint, humide et malsain. En revanche, à la poupe, l’état-major et les hôtes du capitaine dominent l’ensemble depuis la guérite couverte qui surplombe l’arrière : le carrosse. Là se concentrent les ornements sculptés dont l’iconographie est généralement à la gloire du souverain.

La Réale, à la tête de la flotte des galères de France, est évidemment la plus richement décorée. Ici, le programme iconographique est centré autour du personnage d’Apollon, le dieu du jour, qui règne sur les saisons comme le Roi-Soleil règne sur le monde.

Au couronnement le bas-relief figure l’été tandis qu’au pavois, juste en dessous, est représenté l’hiver. L’automne et le printemps se situent respectivement à bâbord et à tribord. L’ensemble est complété par des grandes figures en ronde bosse : deux tritons soufflant dans des conques surmontés de deux Renommées. Au dessus figurent deux écussons portant un L couronné et au sommet un génie ailé porte l’écusson de France.

La Réale de France
La Réale de France

Ornements de la Réale, 1688 et 1694

D’après Jean Mathias (?-1706)

Atelier de sculpture de l’arsenal de Marseille 1688 et 1694

Noyer, tilleul et peuplier dorés

N° inventaire MnM 37 OA 5 Exposé Paris, palais de Chaillot

Cet ensemble de sculptures, miraculeusement préservé des outrages de la mer et du temps, est significatif de la décoration des navires à l’époque de Louis XIV, lorsque qu’elle devait faire " esclatter sur mer la magnificence de Sa Majesté ".

La Réale de France
La Réale de France

Persée terrassant Méduse

La Réale de France
La Réale de France
La Réale de France
La Réale de France

La Réale de France
La Réale de France
La Réale de France
Repost 0
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 06:56

 

Le Petit Palais

est un monument de Paris, aujourd'hui utilisé comme musée des beaux-arts, qui fut construit à l'occasion de l'Exposition universelle de 1900 par l'architecte Charles Girault (1851 - 1932).

Il est situé dans le VIIIe arrondissement, avenue Winston-Churchill, face au Grand Palais.

Jean Carriès, matériaux utilisés

Jean Carriès, matériaux utilisés
Jean Carriès, matériaux utilisés
Jean Carriès, matériaux utilisés

Jean Carriès, matériaux utilisés
Jean Carriès, matériaux utilisés
Jean Carriès, matériaux utilisés
Jean Carriès, matériaux utilisés
Jean Carriès, matériaux utilisés

Jean-Joseph Carriès

est un sculpteur et céramiste français.

 

Portrait de Jean Carriès dans son atelier (1885-1886),

par Louise Catherine Breslau, peintre d’origine allemande naturalisée suisse, née Maria Luise Katharina Breslau, à Munich le 6 décembre 1856 et morte le 12 mai 1927 à Neuilly-sur-Seine.

Repost 0
Published by acbx41 - dans Petit Palais
commenter cet article
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 09:42

 

Le musée de l'automobile Henri Malartre

est consacré à l'automobile et aux transports publics.

Il est situé à Rochetaillée-sur-Saône, près de Lyon, sur le domaine du château.

Le musée a été constitué en 1960 par Henri Malartre (né en décembre 1905 et mort le 12 novembre 2005), à partir de sa collection de véhicules anciens conservés par ses soins depuis les années 1930.

Voiturette électrique, Charles Mildé

Voiturette électrique, Charles Mildé
Voiturette électrique, Charles Mildé
Voiturette électrique, Charles Mildé

Charles Mildé

est né à Paris le 20 septembre 1851.

Il termine son apprentissage d’horloger à l’âge de 17 ans et découvre avec son père les premières applications de l’électricité en fréquentant les ateliers de Ferdinand Rodde et Louis Mors.

En 1873, Charles Mildé fonde Mildé et fils.

L'électricité fait sa fortune : il conçoit, brevète et commercialise une horloge, un régulateur, des sonneries, des machines à voter, des compteurs électriques, différents instruments de mesure électrique ainsi que des appareils électriques domestiques. Toutefois, ce sont les paratonnerres qui constituent l'essentiel de son gagne-pain quotidien dans les années 1880-1890.

En 1889, il est concessionnaire de la distribution de la ville de Rouen mais rétrocède très vite cette concession pour être candidat à la concession parisienne du secteur de Clichy, qu’il obtient pour dix-huit ans. Son entreprise prend alors le nom de Compagnie d’éclairage électrique du secteur des Champs-Elysées. Il crée une usine en 1892 à Levallois-Perret pour fournir le secteur.

En 1897, il se lance dans l’automobile suite à sa rencontre avec l'ingénieur-électricien Robert Mondos. Ils lancent ensemble la société des Automobiles Mildé & Cie, implantée dans le 17e arrondissement de Paris. Celle-ci est spécialisée dans les voitures électriques ; la première est assemblée en 1897. A partir de 1904, ils produisent également des véhicules à pétrole et à propulsion mixte. Leurs utilitaires électriques sont utilisées par l'administration des Postes. Quinze véhicules sont achetés par la messagerie des Postes pour le transfert du courrier entre les gares, l'hôtel des Postes et les bureaux de quartier de Paris.

Ses fils reprennent l'entreprise et la nomment Société Ch. Mildé fils et Cie ; elle continue de prospérer grâce à la fabrication d'appareils électriques domestiques, notamment des postes de TSF.

Sa production automobile cesse définitivement pendant la seconde Guerre mondiale, suite à l’interdiction du gouvernement de poursuivre la construction de voitures électriques à partir du 1eroctobre 1942.

 

Source >>> Lambert-Dansette Jean, Histoire de l'entreprise et des chefs d'entreprise en France.

Paris-Madrid 1903

Voiturette électrique, Charles Mildé
Voiturette électrique, Charles Mildé
Repost 0
Published by acbx41 - dans Musée Malartre
commenter cet article
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 06:54

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines.

​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

La réale

 était une galère de la marine française, et le navire amiral des galères de France sous Louis XIV.

Elle était qualifiée de galère extraordinaire, car elle avait un équipage plus nombreux que celui des galères normales. La construction et l'armement ont coûté 170 000 livres tournois, le prix d'une corvette, contre de 24 à 31 000 livres tournois pour une galère classique. Il convient d'ajouter à ce prix les 110 000 livres de sa parure de cérémonie : tentes, pavesades, bannières et autres flammes en brocart, velours et damas cramoisi, agrémentées d'or et d'argent; ornements qui n'étaient arborés qu'en cérémonies.

La Réale, musée de la Marine
La Réale, musée de la Marine
La Réale, musée de la Marine
La Réale, musée de la Marine

Le statut de la Réale a ainsi été défini :

 C'est le nom de la principale galère d'un royaume indépendant, et non pas celle d'un royaume feudataire qui est annexé à un plus grand. La Réale est destinée en France au général des galères, et l'étendard royal la distingue des autres. Cet étendard est de forme carrée et de couleur rouge, semé de fleurs de lys d'or. La principale galère du Pape est aussi appelée Réale, à cause de la préséance que toutes les têtes couronnées des Etats catholiques donnent à ce chef de l'Église de Rome. Les Royaumes de Cypre et de Candie, ayant été des possessions de la République de Venise, sont autorisés à qualifier de Réale la première de leurs galères. Les Génois revendiquent les mêmes droits à cause du Royaume de Corse. Mais les contestations sur les règles de salut, entre cette galère et les capitaines de Toscane et de Malte, l'empêchent (la Réale génoise) depuis longtemps de prendre la mer. Les principales galères des escadres de Naples, de Sicile et de Sardaigne, s'appellent chacune capitain Réale 

Dictionnaire de Marine, Jean Covens & Corneille Mortier, 170

La Réale, musée de la Marine
La Réale, musée de la Marine

Repost 0
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 06:57

 

Le Petit Palais

est un monument de Paris, aujourd'hui utilisé comme musée des beaux-arts, qui fut construit à l'occasion de l'Exposition universelle de 1900 par l'architecte Charles Girault (1851 - 1932).

Il est situé dans le VIIIe arrondissement, avenue Winston-Churchill, face au Grand Palais.

Jean Carriès, le Cabotin
Jean Carriès, le Cabotin

Jean-Joseph Carriès

est un sculpteur et céramiste français.

 

Portrait de Jean Carriès dans son atelier (1885-1886),

par Louise Catherine Breslau, peintre d’origine allemande naturalisée suisse, née Maria Luise Katharina Breslau, à Munich le 6 décembre 1856 et morte le 12 mai 1927 à Neuilly-sur-Seine.

Repost 0
Published by acbx41 - dans Petit Palais
commenter cet article
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 09:20

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines.

​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Valmy, vaisseau de 120 canons

Le Valmy

est un vaisseau de 120 canons à trois ponts issu de la Commission de Paris de 1824 et lancé en 1847.

Il est conçu par l'ingénieur et inspecteur général de la marine Paul-Marie Leroux (1786-1853), petit-fils de l'architecte naval français Jacques-Noël Sané, à qui la flotte doit la plupart de ses vaisseaux alors en activité.

Cinq navires de cette catégorie sont mise en chantier mais seul le Valmy entrera en service tel quel.

Il effectue une première campagne de février à octobre 1849. Le rapport sur sa tenue à la mer indiqua que le vaisseau se comportait assez bien au vent, surtout par forte brise. En revanche, par brise faible, il avait beaucoup de mal à avancer et à virer de bord.

Le Valmy est navire amiral lors de la guerre de Crimée de 1853 à 1854.

Le Valmy est renommé Borda en 1863 et sert d'Ecole navale en rade de Brest.

Il échange son nom et sa fonction avec l'Intrépide en 1890, puis est démoli en 1891.

Avec ce navire, les vaisseaux de ligne ont atteint une limite, le Valmy est presque trop grand, trop lourd pour être mû par la voile.

Dernier grand navire à voile de la marine française, il reste aussi le plus grand vaisseau de ligne sans propulsion mécanique jamais construit en Occident.

Armement à l'origine

Batterie basse : 32 canons de 30 livres longs no 1 ;

Batterie moyenne : 34 canons de 30 livres longs no 2 ;

Batterie haute : 34 canons de 30 livres ;

Gaillards : 16 canons de 30 livres et 4 canons de calibre 18 cm.

Total des bouches à feu : 120 canons prévus selon les plans.

Armement en 1849

Batterie basse : 24 canons de 30 livres longs no 1 ;

8 canons-obusiers Paixhans no 1 de calibre 22 cm

Batterie moyenne : 26 canons de 30 livres longs no 2 ; 8 canons-obusiers Paixhans no 2 de calibre 22 cm

Batterie haute : 34 obusiers Paixhans de calibre 16 cm.

Gaillards : 12 caronades (ou canons courts chambrés) de 30 livres et 4 obusiers de 30 livres (calibre 16 cm).

Total des bouches à feu : 116 canons de gros calibre.

Caractéristiques techniques

Longueur 63,90 mètres à la ligne de flottaison

Maître-bau 17,04 mètres

Tirant d'eau 8,61 mètres

Déplacement 5 231 tonnes

Tonnage 4 040 tonneaux environ

Propulsion voiles (3 350,90 m²)

Vitesse 8 nœuds

Référence

Le Valmy >>> 

Repost 0
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 06:55

 

Le musée de l'automobile Henri Malartre

est consacré à l'automobile et aux transports publics.

Il est situé à Rochetaillée-sur-Saône, près de Lyon, sur le domaine du château.

Le musée a été constitué en 1960 par Henri Malartre (né en décembre 1905 et mort le 12 novembre 2005), à partir de sa collection de véhicules anciens conservés par ses soins depuis les années 1930.

Secretand, break à vapeur 1890

Secretand, break à vapeur 1890
Secretand, break à vapeur 1890

Repost 0
Published by acbx41 - dans Musée Malatre
commenter cet article
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 09:15

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines.

​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Victoria 

(née Alexandrina Victoria, le  au Palais de Kensington, à Londres et morte le  à Osborn House sur l'Île de Wight)

fut reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du  jusqu'à sa mort.

 A partir du 1er juillet 1867, elle fut également reine du Canada, ainsi qu'impératrice des Indes à compter du 1er mai 1876, puis enfin reine d'Australie le 1er janvier 1901.

Victoria était la fille du prince Edouard Auguste de Kent et de Strathearn, le quatrième fils du roi George IIILe duc et le roi moururent en 1820 et Victoria fut élevée par sa mère d'origine allemande, la princesse Victoria de Saxe-Cobourg-Saalfeld.

Elle monta sur le trône à l'âge de 18 ans après la mort sans héritiers légitimes des trois frères aînés de son père. Le Royaume-Uni était déjà une monarchie constitutionnelle établie dans laquelle le souverain avait relativement peu de pouvoir politique. En privé, Victoria essaya d'influencer les politiques gouvernementales et les nominations ministérielles. En public, elle devint une icône nationale et fut assimilée aux normes strictes de la morale de l'époque.

Victoria épousa son cousin le prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha en 1840. Leurs neuf enfants épousèrent des membres de nombreuses familles royales et nobles, ce qui valut à Victoria le surnom de grand-mère de l'Europe.

Après la mort d'Albert en 1861, Victoria sombra dans une profonde tristesse et se retira de la vie publique. En conséquence de ce retrait, le républicanisme gagna temporairement en influence mais sa popularité remonta dans les dernières années de son règne grâce à ses jubilés d'or et de diamant qui donnèrent lieu à de grandes célébrations publiques.

Son règne de 63 ans et sept mois est le second plus long de toute l'histoire du Royaume-Uni après celui d'Elisabeth II. Connu sous le nom d'époque victorienne, il marque une période de profonds changements sociaux, économiques et technologiques au Royaume-Uni et une rapide expansion de l'Empire britannique.

Elle fut le dernier monarque britannique de la Maison de Hanovre qui régnait sur les îles britanniques depuis 1714 car son fils et héritier, Edouard VII, appartenait à la lignée de son père, la Maison de Saxe-Cobourg et Gotha.

Antoine-Léon Morel-Fatio, la Reine Victoria à Cherbourg

Antoine Léon Morel-Fatio

, né le 17 janvier 1810 à Rouen et mort le 2 mars 1871 à Paris sur la terrasse du Musée de marine et d'ethnographie du Louvre en voyant les Prussiens envahir le musée,.

est un peintre officiel de la Marine et homme politique français.

Peintre, dessinateur, illustrateur, graveur, aquarelliste, il a été conservateur du Musée de marine et d’ethnographie du Louvre qu'il a créé, conservateur-adjoint des Musées impériaux, et premier maire du 20e arrondissement de Paris de 1860 à 1869.

Repost 0
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 06:57

 

Le musée du Louvre

est un musée d'art et d'antiquités situé au centre de Paris dans le palais du Louvre. C'est le plus grand musée du monde, par sa surface d'exposition de 60 600 m2, et ses collections qui comprennent près de 460 000 œuvres. Celles-ci présentent l'art occidental du Moyen Âge à 1848, ceux des civilisations antiques qui l'ont précédé et influencé (orientales, égyptienne, grecque, étrusque et romaine), et les arts des premiers chrétiens et de l'Islam.

 

Antoine Coysevox, Neptune

 

Neptune, 

est originellement, dans la mythologie romaine, le dieu des Eaux vives et des Sources. 

Il est assimilé au dieu des Océans de la mythologie grecque, Poséidon.

Antoine Coysevox, Neptune

Antoine Coysevox

(Lyon, 29 septembre 1640 - Paris, 10 octobre 1720)

est un sculpteur français de style baroque.

Parmi ses groupes sculptés, on retiendra plus particulièrement la série des Quatre Fontaines, Flore, Hamadryade et Le berger flûteur tous commandés en 1707.

C'est surtout dans l'art du portrait que l'artiste livra tout son talent, aussi fort et psychologique que celui de Hyacinthe Rigaud, son ami, en peinture.

 

Antoine Coysevox, autoportrait

Repost 0