Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 24/05/2017

      Vous avez été

           307 956  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 07:54

 

La Cité pourpre interdite

(en vietnamien: Tử Cấm thành)

est la partie de la Cité impériale de Hué réservée à l'empereur d'Annam qui y demeurait.

Outre l'empereur, seuls les membres de la famille impériale, les concubines et leurs servantes et eunuques avaient le droit d'y pénétrer. Toute autre personne s'y introduisant était immédiatement mise à mort.

Pendant la guerre du Viêt Nam, durant l'offensive du Têt en 1968, la plupart des édifices de la Cité pourpre interdite ont été bombardés et anéantis par l'armée américaine. Il n'en reste que moins de dix sur la soixantaine qui existait auparavant.

L'absence quasi complète d'archives photographiques rend les reconstructions impossibles, sauf quelques éléments architecturaux réalisés récemment pour les touristes.

Bonsaïs, arbres en fleurs ou taillés

Bonsaïs et dragon, cité impériale de Hué (Vietnam)
Bonsaïs et dragon, cité impériale de Hué (Vietnam)
Bonsaïs et dragon, cité impériale de Hué (Vietnam)
Bonsaïs et dragon, cité impériale de Hué (Vietnam)
Bonsaïs et dragon, cité impériale de Hué (Vietnam)
Bonsaïs et dragon, cité impériale de Hué (Vietnam)
Bonsaïs et dragon, cité impériale de Hué (Vietnam)
Bonsaïs et dragon, cité impériale de Hué (Vietnam)

Dragon

Bonsaïs et dragon, cité impériale de Hué (Vietnam)
Bonsaïs et dragon, cité impériale de Hué (Vietnam)

Porte de l'Humanité (Hien nhon) dans la Cité impériale

Bonsaïs et dragon, cité impériale de Hué (Vietnam)
Repost 0
Published by acbx41 - dans Vietnam
commenter cet article
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 07:59

 

Le musée d’Orsay

 est un musée national situé dans le VIIe arrondissement de Paris, le long de la rive gauche de la Seine, inauguré en 1986 après le réaménagement de l'ancienne gare d'Orsay, construite par Victor Laloux de 1898 à 1900.

Ses collections présentent l'art occidental de 1848 à 1914, dans toute sa diversité : peinture, sculpture, arts décoratifs, art graphique, photographie, architecture, etc ...

Gustave Moreau

 Peintre, graveur et dessinateur symboliste français

 né à Paris le 6 avril 1826 et décédé dans la même ville le 18 avril 1898.

 

Citation de Gustave Moreau  

 Etre moderne ne consiste pas à chercher quelque chose en dehors de tout ce qui a été fait. Il s'agit au contraire de coordonner tout ce que les âgés précédents nous ont apportés, pour faire voir comment notre siècle a accepté cet héritage et comment il en use.

Musée Gustave Moreau

Galatée, tableau de Gustave Moreau
Galatée, tableau de Gustave Moreau
Galatée, tableau de Gustave Moreau

Dans la mythologie grecque,

Galatée

(en grec ancien Γαλάτεια / Galáteia)

est une des Néréides (nymphe marine), fille de Nérée et de Doris. Elle habite un rivage de la Sicile.

Son nom signifie : à la peau blanche comme le lait (dérivé de γάλα / gála, signifiant lait).​

Théocrite dans sa onzième Idylle associe Polyphème et Galatée. Dans cette pièce brève le cyclope n'est plus le géant cannibale de l'Odyssée. Le poète présente Polyphème en amoureux transi qui exhale son amour pour Galatée. Le cyclope n'exclut pourtant pas de trouver consolation auprès d'autres nymphes qui ne le dédaigneront pas.

Dans ses Métamorphoses, Ovide développe la légende d'Acis et Galatée sur un ton plus dramatique.

La nymphe aime et est aimée du berger Acis. Mais ce dernier est victime de la jalousie du cyclope Polyphème, également amoureux de Galatée mais disqualifié par ses traits monstrueux. Polyphème, ayant surpris les deux amants, arrache un rocher de l'Etna et le précipite sur Acis. Galatée, voyant des filets de sang sourdre sous le rocher, les change en rivière, afin de pouvoir s'y baigner tous les jours.

Cette version sera reprise par de nombreux poètes, comme un des exemples de l'amour non partagé conduisant à la folie destructrice.

Repost 0
Published by acbx41 - dans Musée d'Orsay
commenter cet article
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 07:56

 

Rome 

est la capitale de l'Italie depuis 1871.

L'histoire de Rome s'étend sur plus de vingt-huit siècles, depuis sa fondation mythique par Romulus en 753 avant J.-C. jusqu'à son rôle actuel de capitale de la République italienne.

Second berceau de la civilisation occidentale après Athènes, la ville fut successivement le centre de la Monarchie romaine, de la République romaine (509 avant J.-C., – 27 avant. J.-C.) puis de l'Empire romain (27 avant J.-C., 476). 

En savoir plus >>> Rome

 
Blason de Rome

Les lettres S. P. Q. R. sont l'abréviation de

Senatus populus que romanus,

signifiant

Le sénat et le peuple romain

La basilique Santa Maria in Aracoeli

(en français : basilique Sainte-Marie d'Aracœli soit Sainte Marie de l'autel du ciel)

est une basilique de Rome, située au sommet du Capitole, derrière le monument à Victor-Emmanuel II. Elle est appelée l'église du Sénat italien et du peuple romain (Senatus Populusque Romanus).

C'est l'une des quelques 900 églises de Rome ...
Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)

La façade inachevée a perdu les mosaïques et les fresques ultérieures du décor originel, à l'exception d'une mosaïque du tympan de la porte principale, l'une des trois portes qui sont des ajouts récents.

Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)
Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)
Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)

Le plafond à caissons

est un ex-voto, offert par Marcantonio Colonna, commandant de la flotte papale à la bataille de Lepante, gagnée contre les Turcs.

Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)

Sébastien

est un saint martyr romain ayant vécu, selon la tradition, au IIIe siècle. Il est fêté le 20 janvier en Occident et le 18 décembre en Orient.

Né à Narbonne, en Gaule, saint Sébastien est citoyen de Milan, en Italie. Militaire de carrière, il est pris d'affection par les empereurs Dioclétien et Maximien Hercule, qui le nomment centurion. Dans un contexte de persécutions contre les chrétiens, il est pourtant exécuté sur ordre des souverains pour avoir soutenu ses coreligionnaires dans leur foi et accompli plusieurs miracles. D'abord attaché à un poteau et transpercé de flèches, il est finalement tué à coups de verges après avoir miraculeusement guéri la première fois.

Patron des archers, des fantassins et des policiers mais aussi troisième patron de Rome (avec Pierre et Paul), saint Sébastien est surtout invoqué pour lutter contre la peste et les épidémies en général. Souvent représenté dans les arts, il est devenu un symbole homoérotique à la Renaissance avant d'être considéré comme une icône homosexuelle à partir du XIXe siècle.

Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)

Sainte Hélène 

(vers 247/250 - vers 329/330),

est une impératrice romaine, épouse de Constance Chlore ( césar du au et empereur romain du au ) et mère de Constantin34e empereur romain sous le nom Constantin Ier, proclamé empereur en 306 par les légions de Bretagne et mort le après 31 ans de règne.

Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)

Vierge à l'Enfant

Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)
Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)

Statues de papes

Léon X

Florence 1475 - Rome 1521,

pape de 1513 à 1521.

Fils de Laurent le Magnifique, il pratiqua le népotisme.

Après s'être rapproché des Français, il se rallia finalement à Charles Quint (vers 1519). Réformateur médiocre de l'Eglise, il fut surtout un mécène généreux et fastueux, protégeant notamment Raphaël et Michel-Ange. Mais ses besoins d'argent l'amenèrent à écraser l'Eglise d'une fiscalité très critiquée et à accorder des indulgences aux fidèles qui aideraient par leurs dons à la construction de la basilique Saint-Pierre à Rome (1515) ; ce fut l'origine de la révolte de Luther, que Léon X finit par condamner (bulle Exsurge Domine, 1520).

Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)
Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)

Grégoire XIII

Ugo Boncompagni, né à Bologne le , mort à Rome le

succède au pape Pie V le sous le nom de Grégoire XIII

Après des études de droit canonique et civil à l'Université de Bologne, il entre à la Curie romaine en 1539. Paul III lui donne les postes d'abréviateur de la Chancellerie apostolique et de référendaire du Tribunal suprême de la Signature apostolique.

En 1545, il participe comme juriste au concile de Trente. En 1558, il est nommé évêque, et doit être ordonné prêtre auparavant. En 1566, il est nommé secrétaire des brefs pontificaux.

Enfin, en 1572, il est élu pape à la mort de Pie V.

Son conclave est exceptionnellement bref : il ne dure qu'une journée.

La suite >>> Grégoire_XIII

Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)
Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)

Paul III

Alexandre Farnèse né à Rome ou à Canino, le , est élu pape le sous le nom de Paul III et règne jusqu'à sa mort, à Rome, le .

Avec son soutien est créée la compagnie de Jésus (jésuites), dont l'un des membres est son représentant au concile de Trente (dit aussi concile de la Contre-Réforme catholique) qu'il convoqua.

Il réorganisa l'Inquisition, mettant en place l'Inquisition romaine et autorisant la création de l'Inquisition portugaise.

On lui doit également la condamnation officielle de l'esclavage des Indiens par l'Eglise catholique en 1537, treize ans avant la Controverse de Valladolid.

Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)
Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)

Banière à la mémoire d'Urbain VIII

Maffeo Barberini (Florence, avril 1568 – Rome, ), 235e pape, de 1623 à 1644, sous le nom d’Urbain VIII.

Son père Antonio Barberini, gentilhomme florentin, meurt quand Maffeo n'a que trois ans et sa mère, Camilla Barbadoro, l'emmène très jeune à Rome où il est confié à la garde de son oncle, Francesco Barberini, protonotaire apostolique.

Il est éduqué au Collège romain, prestigieuse institution d'enseignement tenue par les jésuites, avant de suivre des études de droit à l'université de Pise, d'où il sort avec le titre de docteur en droit.

En 1589, après son doctorat, il entre à la Curie romaine comme référendaire au Tribunal suprême de la Signature apostolique. En 1592, le pape Clément VIII le nomme gouverneur de Fano, puis protonotaire apostolique.

La suite >>> Urbain_VIII
Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)

Gisants polis par les passages ...

Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)
Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)
Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)
Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)
Basilique Santa Maria in Aracoeli (Rome)
Repost 0
Published by acbx41 - dans Rome
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 07:55

 

Hué
est l'ancienne capitale impériale du Viêt Nam (1802-1945).

Elle est située au centre du pays, juste au sud du fameux 17e parallèle, non loin de la mer.

Le fleuve Sông Hương (rivière des Parfums) la traverse et sépare la vieille ville au nord de la cité moderne au sud.

Hué est aujourd'hui la capitale de la province de Thừa Thiên et vit essentiellement de la pêche et du tourisme.

Capitale des Nguyễn, les seigneurs du Sud, au XVIe siècle, Hué devient la capitale du Viêt Nam tout entier après sa réunification par Gia Long en 1802. La Cité impériale de Hué se bâtit tout au long du XIXe siècle. Devenue la résidence impériale et le siège de la cour, Hué acquiert un grand prestige et un grand raffinement qui se traduisent notamment dans la musique et dans la gastronomie. La cité interdite est entièrement détruite en 1885 par les Français qui massacrent, incendient et pillent la ville. Les palais, archives et bibliothèques furent réduits en cendres. Puis en 1947 par le Viêt Minh.

À l'époque de l'Indochine française, Hué devient la capitale de l'Annam, une des cinq subdivisions du territoire. La monarchie est maintenue, mais passe sous tutelle. Les Français encouragent alors le développement architectural de la ville, gardant à Hué son statut de ville impériale jusqu'en 1945, date de l'abdication de l'empereur Bảo Đại.

L'une des vasques en bronze du XVIIe siècle 

Ces vasques symbolisent le succès, le pouvoir et les voeux de longévité pour la dynastie des Nguyen.

Il est dit aussi que remplie d'huile bouillante, elle servait à punir les mandarins ayant fauté.

La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)

La Cité pourpre interdite

(en vietnamien: Tử Cấm thành)

est la partie de la Cité impériale de Hué réservée à l'empereur d'Annam qui y demeurait.

Outre l'empereur, seuls les membres de la famille impériale, les concubines et leurs servantes et eunuques avaient le droit d'y pénétrer. Toute autre personne s'y introduisant était immédiatement mise à mort.

Pendant la guerre du Viêt Nam, durant l'offensive du Têt en 1968, la plupart des édifices de la Cité pourpre interdite ont été bombardés et anéantis par l'armée américaine. Il n'en reste que moins de dix sur la soixantaine qui existait auparavant.

L'absence quasi complète d'archives photographiques rend les reconstructions impossibles, sauf quelques éléments architecturaux réalisés récemment pour les touristes.

Le pavillon de lecture de l'empereur

a été construit sous le règne de Thieu Tri (1841-1847).

La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)

La théâtre impérial

La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
Repost 0
Published by acbx41 - dans Vietnam
commenter cet article
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 07:54

 

Le musée d’Orsay

 est un musée national situé dans le VIIe arrondissement de Paris, le long de la rive gauche de la Seine, inauguré en 1986 après le réaménagement de l'ancienne gare d'Orsay, construite par Victor Laloux de 1898 à 1900.

Ses collections présentent l'art occidental de 1848 à 1914, dans toute sa diversité : peinture, sculpture, arts décoratifs, art graphique, photographie, architecture, etc ...

Clara Janney Mather,

l'une des élèves de Eakins.

L'artiste a souligné le cou élégant de Clara dans une démarche qui rappelle les maniéristes italiens.

Portrait de Clara, tableau de Thomas Eakins
Portrait de Clara, tableau de Thomas Eakins
Portrait de Clara, tableau de Thomas Eakins

Thomas Eakins,

né le à Philadelphie, et mort dans la même ville le ,

est un peintre, sculpteur et photographe américain.

Thomas Eakins est admis à l'Ecole des beaux-arts de Paris dans les ateliers de Jean-Léon Gérôme (peintre et sculpteur français né à Vesoul en Haute-Saône le et mort à Paris le ), puis de Léon Bonnat (peintre, graveur et collectionneur d'art français né Léon Joseph Florentin Bonnat à Bayonne le et mort à Monchy-Saint-Eloi le , ) de 1866 à 1868.

Il séjourne quelque temps à Pont-Aven à l'instigation de Robert Wylie, peintre américain né en 1839 dans l'Île de Man et mort en 1877 à Pont-Aven.

Il voyage ensuite en Espagne avant de retourner aux Etats-unis où il commence une brillante carrière de peintre réaliste. Amoureux de la vérité optique, il s'intéresse à la photographie. En 1882, il devient professeur à l'Académie des beaux-arts de Pennsylvanie, une école d'art avant-gardiste où l'on enseigne notamment la photographie. En 1886, il perd son poste de professeur à l'académie de Pennsylvanie pour avoir admis un public féminin lors d'un cours d'anatomie d'après modèle masculin.

 

Repost 0
Published by acbx41 - dans Musée d'Orsay
commenter cet article
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 07:54

 

Rome 

est la capitale de l'Italie depuis 1871.

L'histoire de Rome s'étend sur plus de vingt-huit siècles, depuis sa fondation mythique par Romulus en 753 avant J.-C. jusqu'à son rôle actuel de capitale de la République italienne.

Second berceau de la civilisation occidentale après Athènes, la ville fut successivement le centre de la Monarchie romaine, de la République romaine (509 avant J.-C., – 27 avant. J.-C.) puis de l'Empire romain (27 avant J.-C., 476). 

En savoir plus >>> Rome

 
Blason de Rome

Les lettres S. P. Q. R. sont l'abréviation de

Senatus populus que romanus,

signifiant

Le sénat et le peuple romain

Statue de Cola di Rienzo, Rome
Statue de Cola di Rienzo, Rome
Statue de Cola di Rienzo, Rome

Cola di Rienzo,

connu aussi comme Nicolo di Lorenzo

(né à Rome en mars ou avril 1313 – mort à Rome le )

est un homme d'Etat de l'Italie médiévale.

Sa biographie >>> Cola di Rienzo

Statue de Cola di Rienzo, Rome
Repost 0
Published by acbx41 - dans Rome
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 07:57

 

Hué
est l'ancienne capitale impériale du Viêt Nam (1802-1945).

Elle est située au centre du pays, juste au sud du fameux 17e parallèle, non loin de la mer.

Le fleuve Sông Hương (rivière des Parfums) la traverse et sépare la vieille ville au nord de la cité moderne au sud.

Hué est aujourd'hui la capitale de la province de Thừa Thiên et vit essentiellement de la pêche et du tourisme.

Capitale des Nguyễn, les seigneurs du Sud, au XVIe siècle, Hué devient la capitale du Viêt Nam tout entier après sa réunification par Gia Long en 1802. La Cité impériale de Hué se bâtit tout au long du XIXe siècle. Devenue la résidence impériale et le siège de la cour, Hué acquiert un grand prestige et un grand raffinement qui se traduisent notamment dans la musique et dans la gastronomie. La cité interdite est entièrement détruite en 1885 par les Français qui massacrent, incendient et pillent la ville. Les palais, archives et bibliothèques furent réduits en cendres. Puis en 1947 par le Viêt Minh.

À l'époque de l'Indochine française, Hué devient la capitale de l'Annam, une des cinq subdivisions du territoire. La monarchie est maintenue, mais passe sous tutelle. Les Français encouragent alors le développement architectural de la ville, gardant à Hué son statut de ville impériale jusqu'en 1945, date de l'abdication de l'empereur Bảo Đại.

La citadelle de Hué

renferme

la cité impériale et la cité pourpre interdite.

La cité impériale est une sorte de copie de la cité interdite de Pekin.

 

Hué est entourée d'un rempart "à la Vauban" avec fossés, canaux et bastions. Ce style "à la Vauban" est dû à la présence française lors de son édification. ​

La tour du Drapeau

Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale

L'une des porte-enceinte de la citadelle, après le pont Phu Xuan

La pluie était au rendez-vous ce 14 mai 2015
La pluie était au rendez-vous ce 14 mai 2015

La pluie était au rendez-vous ce 14 mai 2015

Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale

Quatre des neufs canons sacrés

 défenseurs symboliques de la cité. Ils n'ont jamais été utilisés. 

Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale

On entre dans la cité impériale par

la porte du midi

construite en 1834. C'est par cette porte que l'on commence la visite de la cité impériale pour atteindre un tout petit peu plus loin les différents bâtiments constituant la résidence de l'empereur (la cité pourpre).

La porte du midi est percée de 5 entrées parmi laquelle la porte du milieu exclusivement réservée à l'empereur. Les portes adjacentes étaient réservées aux mandarins civils et militaires, et les portes latérales pour les soldats, les chevaux et les éléphants.

Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale

Le palais de la suprême harmonie (Dien Thai Hoa)

ou

palais de la concorde absolue.

Il s'agit de l'entrée de la cité interdite.

On pénètre dans la cité interdite en franchissant le pont d'or.

Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale

Les plans d'eau de part et d'autre du pont d'or

Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale

Vues du palais de la suprême harmonie (Dien Thai Hoa)

depuis la cour intérieure​

Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale

Griffon et bansaï

Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale
Hué, la cité impériale
Repost 0
Published by acbx41 - dans Vietnam
commenter cet article
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 07:44

 

Le musée d’Orsay

 est un musée national situé dans le VIIe arrondissement de Paris, le long de la rive gauche de la Seine, inauguré en 1986 après le réaménagement de l'ancienne gare d'Orsay, construite par Victor Laloux de 1898 à 1900.

Ses collections présentent l'art occidental de 1848 à 1914, dans toute sa diversité : peinture, sculpture, arts décoratifs, art graphique, photographie, architecture, etc ...

Joseph Granié

(Toulouse 1861 - Paris 1915)

Joseph Granié se forme dans l'atelier de Jules Garipuy à l'école des Beaux-Arts de Toulouse.

Il est l'élève de Gérôme aux Beaux-Arts de Paris, et expose dans les salons officiels à partir de 1879. Sous l' impulsion de Ziem, il réalise également des enluminures sur vélin dans des tons rares et précieux pour illustrer plusieurs ouvrages de miniatures. 

Granié est surtout connu pour ses portraits féminins, teintés de symbolisme, qui se distinguent par leur indéniable suavité et leur sensualité inquiète. Ils révèlent un souci du dessin exact et un goût pour le mystère. On recense un nombre important de portraits au crayon de graphite, sur papier légèrement gris et rehaussés d'un peu de gouache, aux lignes sobres et élégantes.

En 1899, l'artiste, qui semble avoir atteint sa maturité, se distingue avec l'achat par l' Etat de son

portrait de Marguerite Moreno.

Cette oeuvre emblématique aujourd'hui conservée au musée d'Orsay résume l'art et l'esprit de Granié par sa technique parfaite et son étrangeté.

Portrait de Marguerite Moreno par Joseph Granié
Portrait de Marguerite Moreno par Joseph Granié
Portrait de Marguerite Moreno par Joseph Granié

Lucie Marie Marguerite Monceau,

dite Marguerite Moreno ,

est une actrice française de théâtre et de cinéma.

née le à Paris IXe et morte le à Touzac (Lot)

Elle fut la compagne de Blaise Cendrars avant d'épouser l'écrivain Marcel Schwob.
Premier prix de tragédie au Conservatoire en 1890, elle entre à la Comédie-Française. Elle débute discrètement au cinéma muet. Avec l'avènement du parlant, elle est embauchée à la Paramount, dans les studios de Joinville, au début des années 1930.
Sa voix rauque, sa diction parfaite et son profil égyptien assurent sa popularité. Les années 1930 et 1940 marquent sa carrière et elle s'illustre dans des registres très différents. Sacha Guitry joue de sa diction parfaite en lui écrivant des dialogues qui font mouche et en lui faisant prendre divers accents .

En 1937, elle incarne Mamèche, l'apparition noire et fantomatique qui hante la garrigue de Regain (1937) de Marcel Pagnol.
De ses derniers films émergent des interprétations touchantes. Marguerite Moreno pousse la grand-mère de Douce (1943) de Claude Autant-Lara au premier plan.
Elle excelle dans le registre satirique du Revenant (1946) de Christian-Jaque.

Un an avant sa retraite cinématographique, elle interprète pour Jean-Paul Sartre une sorte de Saint-Pierre féminin, qui accueille les morts dans l'au-delà (Les jeux sont faits, 1947, de Jean Delannoy).
Au théâtre elle mène une carrière dont l'apogée est marquée par sa fabuleuse interprétation de La Folle de Chaillot.
Amie de Paul Verlaine, de Stéphane Mallarmé et de Jules Renard, elle est surnommée " la muse du symbolisme ". Elle récite leurs vers sur scène et participe à des revues symbolistes.
En 1948, elle fait paraître ses Mémoires, Souvenirs d'une vie.
Paul Valéry considérait qu'elle était la seule à savoir dire des vers et l'invitait à en réciter lors de ses cours au Collège de France.

Sur elle, Paul Léautaud a écrit : " Ce soir, en écoutant Moreno dans Aricie, je pleurais tout bas… " et " On la trouve laide, on n'est pas laide avec un visage si expressif, si fin en même temps - les yeux, le nez, la bouche sont pleins d'esprit. Elle en a d'ailleurs comme rarement chez une femme. C'est la malice et la satire féminines en personne ".

Repost 0
Published by acbx41 - dans Musée d'Orsay
commenter cet article
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 07:59

 

Rome 

est la capitale de l'Italie depuis 1871.

L'histoire de Rome s'étend sur plus de vingt-huit siècles, depuis sa fondation mythique par Romulus en 753 avant J.-C. jusqu'à son rôle actuel de capitale de la République italienne.

Second berceau de la civilisation occidentale après Athènes, la ville fut successivement le centre de la Monarchie romaine, de la République romaine (509 avant J.-C., – 27 avant. J.-C.) puis de l'Empire romain (27 avant J.-C., 476). 

En savoir plus >>> Rome

 
Blason de Rome

Les lettres S. P. Q. R. sont l'abréviation de

Senatus populus que romanus,

signifiant

Le sénat et le peuple romain

Le monument à Victor-Emmanuel II,

aussi connu sous le nom de Vittoriano,

est un monument de Rome qui se trouve sur la Piazza Venezia (Place de Venise) à côté du Capitole. Au centre du monument surgit l'Autel de La Patrie (Altare della Patria), tandis qu'à l'intérieur du bâtiment se trouve le musée sur la réunification de l'Italie (Museo del Risorgimento)

Le Vittoriano, fut construit entre 1885 et 1927 en l'honneur de l'Italie unifiée, sous son premier Roi, Victor Emmanuel II de Savoie

Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Groupes sculptés (2/2) du monument à Victor-Emmanuel II (Rome)
Repost 0
Published by acbx41 - dans Rome
commenter cet article
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:59

 

 Pagode de Thiên Mu
Fondée en 1601, la pagode de Thiên Mu ou la pagode de la Dame céleste, la plus connue de Huế, se signale depuis la Rivière des Parfums par une haute tour octogonale de 7 étages évoquant les 7 réincarnations de Bouddha.

Le nom de la pagode provient d’une légende selon laquelle des paysans locaux virent apparaître une vieille femme portant une robe rouge et un pantalon vert sur la colline. Elle déclara qu’un seigneur construirait une pagode à cet emplacement propice à la configuration bouddhique, puis elle disparu. Le seigneur Nguyên Hoang passant par là et entendant raconter cette histoire décida de faire élever la pagode, à laquelle il donna le nom de

pagode de Thiên Mu

(pagode de la Dame Céleste).

 
Référence >>> Hué/ pagode de Thien Mu

Les maisons d'abstinence et de repos des bonzes

Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),

Enfants hébergés dans l'un de ces maisons

Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),

Dans les jardins de la Pagode

Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),

Habitants inattendus

Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),

Visiteuses en tenues traditionnelles

Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Dans les jardins de la Pagode de Thiên Mu (Vietnam),
Repost 0