Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 17/10/2017

      Vous avez été

           315 107  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 09:14
Albert Gleizes, les Baigneuses 1912

Albert Gleizes,

né le 8 décembre 1881 à Paris et mort le 23 juin 1953 à Avignon, Vaucluse,

est un peintre, dessinateur, graveur, philosophe et théoricien français qui fut l'un des fondateurs du cubisme et une influence sur l'Ecole de Paris.

Albert Gleizes et Jean Metzinger ont écrit le premier traité majeur sur le cubisme, Du Cubisme , en 1912.

Gleizes était un membre fondateur de la Section d'Or. Il a également été membre de Der Sturm, et ses nombreux écrits théoriques ont été à l'origine le plus apprécié en Allemagne, où en particulier au Bauhaus ses idées ont été pris en considération réfléchie.

Gleizes a passé quatre années cruciales à New York, et a joué un rôle important dans l'évolution de l'art moderne en Amérique. Il a été membre de la Société des artistes indépendants, fondateur de l'Association Ernest Renan, l'un des fondateurs et participant à l'Abbaye de Créteil.

Gleizes a exposé régulièrement chez Léonce Rosenberg à la Galerie de L'Effort Moderne (Paris).

Il était également le fondateur, organisateur et directeur de Abstraction-Création.

Des années 1920 aux années 1930 une grande partie de son énergie passe dans l'écriture (par exemple, La Peinture et ses lois (Paris, 1923), Vers une conscience plastique : La Forme et l'histoire (Paris, 1932) et Homocentrisme (Sablons , 1937).

Etant l'un des principaux représentant du cubisme des Salons (1911-1914), Gleizes considère toute son œuvre ultérieure comme un développement logique de l'esthétique cubiste

 

Albert Gleizes photographie par Pierre Choumoff, photographe franco-russe. né à Hrodna le 26 mars 1872 et mort à Lodz le 25 juin 1936.

Repost 0
Published by acbx41 - dans Art moderne
commenter cet article
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 09:30

 

Jean Dominique Antony Metzinger, dit Jean Metzinger,

né le 24 juin 1883 à Nantes, mort le 3 novembre 1956 à Paris,

est un peintre, théoricien, écrivain, critique d'art et poète français.

Ses premières œuvres, de 1900 à 1904, semblent avoir été influencées par le néo-impressionnisme de Georges Seurat et Henri-Edmond Cross.

Entre 1904 et 1907, Metzinger a travaillé dans les styles divisionniste et fauviste.

A partir de 1908, il a été directement impliqué avec le cubisme, à la fois comme théoricien et artiste du mouvement. Jean Metzinger, en collaboration avec Albert Gleizes, a écrit le premier traité majeur sur le cubisme, Cubisme, en 1912. Metzinger était un membre fondateur de la Section d'Or.

Jean Metzinger, l'Oiseau bleu

 

Jean Metzinger vers 1912, photographie attribuée à Pierre Choumoff, photographe franco-russe. né à Hrodna le 26 mars 1872 et mort à Lodz le 25 juin 1936.

Repost 0
Published by acbx41 - dans Art moderne
commenter cet article
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 09:28

 

André Lhote,

né à Bordeaux le 5 juillet 1885 et mort à Paris le 25 janvier 1962,

est un peintre, graveur, illustrateur, théoricien de l'art et enseignant français.

Il est l'un des représentants du mouvement cubiste.

André Lhote, Escale
André Lhote, Escale

 

André Lhote photographié par Edmond Boissonnet, (1906 - 1995) artiste plasticien de la Seconde Ecole de Paris, né à Bordeaux comme Odilon Redon (1840-1916), Albert Marquet (1875-1947) et son ami de toujours, André Lhote (1885-1962).

André Lhote

  né le 5 juillet 1885 à Bordeaux, étudie à l’Ecole des Beaux-Arts, d’abord influencé par les œuvres postimpressionnistes de Paul Gauguin et Paul Cézanne. Ensuite, Lhote tombe sous l’influence du groupe cubiste parisien connu sous le nom de Section d’Or, qui comprend Marcel Duchamp, Jean Metzinger et le poète Guillaume Apollinaire. Ses œuvres de cette période comprennent Cordes (1912) et Le Port de Bordeaux (1914), des peintures qui mêlent l’esthétique de l’angularité du cubisme et les couleurs vives postimpressionnistes.

Après son service dans l’armée française durant la Première Guerre mondiale, Lhote comme à écrire des articles pour Nouvelle Revue Française et fonde sa propre école de peinture, dont les élèves sont Henri Cartier-Bresson et Margaret LeFranc.

Il reçoit le Grand Prix National de Peinture en 1955 et, en 1957, le Musée d’Art Moderne de Paris consacre une exposition solo de son travail.

Il meurt le 24 janvier 1962 à Paris.

Repost 0
Published by acbx41 - dans Art moderne
commenter cet article