Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 30/03/2017

      Vous avez été

           305 110  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 06:59

 

Château de Versailles

fut la résidence des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le roi et la cour y résidèrent de façon permanente du 6 mai 1682 au 6 octobre 1789, à l'exception des quelques années de la Régence.
Callisto (bosquet des Dômes), statue par Anselme Flamen
Callisto (bosquet des Dômes), statue par Anselme Flamen

 Dans la mythologie grecque,

Callisto

(en grec ancien Καλλιστώ / Kallistố, de καλλίστη / kallístê, la plus belle)

est une nymphe d'une très grande beauté. Son ascendance est incertaine et certaines versions en font la fille de Lycaon, roi d'Arcadie.

Elle était une des suivantes d'Artémis, qui avait exigé d'elle de faire vœu de chasteté. Zeus, maître des dieux et père d'Artémis, s'éprit d'elle et, comme il le faisait souvent pour mener à bien ses conquêtes féminines, il inventa une ruse pour la séduire. Un jour que la jeune nymphe était étendue sous un arbre, il s'approcha d'elle déguisé en Artémis ou en Apollon. Callisto ne se méfia pas et se retrouva enceinte. Elle chercha à cacher son état à Artémis, qui ne supporterait pas, de la part d'une de ses suivantes, cette infraction aux règles de la chasteté. Mais un jour que Callisto se baignait dans la rivière, la déesse la surprit et découvrit la vérité.

Artémis entra alors dans une violente colère et la menaça de ses flèches redoutables, insensible au fait que Zeus pût être le principal coupable. Puis Héra, épouse de Zeus, la transforma en ourse, la condamnant à se cacher dans la montagne.

Plus tard, Artémis, lors d'une de ses longues courses, aperçut l'ourse et lui décocha une flèche. Callisto mourut et Hermès, dépêché par Zeus, recueillit son enfant, un garçon nommé Arcas, qui devint après sa mort la constellation de la Petite Ourse.

Zeus, ému par le sort de la nymphe, la transforma en la constellation de la Grande Ourse.

Callisto (bosquet des Dômes), statue par Anselme Flamen
Callisto (bosquet des Dômes), statue par Anselme Flamen

 

Callisto (bosquet des Dômes), statue par Anselme Flamen

Anselme Flamen

Sculpteur français né à Saint Omer (Nord) le 2 janvier 1647, décédé à Paris le 15 mai 1717,

Flamen part pour Paris en 1669 et suit l’enseignement de Gaspard Marsy.

Il obtient le troisième prix de sculpture en 1673.

Il séjourne à Rome de 1675 à 1679, comme pensionnaire du roi, et exécute plusieurs ouvrages (Mars et Vénus ; Faune Borghèse).

De retour en France, entre 1679 et 1682, Flamen travaille comme collaborateur de Gaspard Marsy et François Girardon à la décoration extérieure du Château de Versailles (on lui attribue une collaboration pour Diane, La Magnificence, L’Abondance, La Victoire sur l'Empire, Trophée de Diane).

Il devient membre de l’Académie en 1681 avec la présentation d’un médaillon représentant Saint Jérôme.

Il travaille pour les églises Saint Paul (Mausolée du duc de Noailles), des Invalides (Génie tenant la Sainte Ampoule, Charles le Chauve), pour Notre Dame de Paris (Un ange portant la lance).

Il intervient aux châteaux de Marly (Diane, Jupiter, Compagne de Diane) et de Meudon (Groupe d’enfants).

Mais l’essentiel de ses ouvrages sont pour le Château de Versailles (Décorations et ornements), pour le parc du Château de Versailles (Faune au chevreau ; Cyparisse et son cerf ; Nymphe de Diane ; Callisto; cinq écoinçons du Bosquet de la Colonnade) et pour l’église du Château (Saint Irénée. Saint Barthélemy. Saint Philippe).

Il est nommé adjoint à professeur en 1694 et professeur en 1701.

Référence >>> Flamen Anselme

Compagne de Diane >>> Cour Marly, musée du Louvre

Repost 0
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 06:56

 

Château de Versailles

fut la résidence des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le roi et la cour y résidèrent de façon permanente du 6 mai 1682 au 6 octobre 1789, à l'exception des quelques années de la Régence.
Galatée (bosquet des Dômes), statue par Jean-Baptiste Tuby

Dans la mythologie grecque,

Galatée

 (en grec ancien Γαλάτεια / Galáteia)

est une des Néréides (nymphe marine), fille de Nérée et de Doris. Elle habite un rivage de la Sicile.

Son nom signifie : à la peau blanche comme le lait (dérivé de γάλα / gála, signifiant lait).

Galatée (bosquet des Dômes), statue par Jean-Baptiste Tuby

Théocrite dans sa onzième Idylle associe Polyphème et Galatée. Dans cette pièce brève le cyclope n'est plus le géant cannibale de l'Odyssée. Le poète présente Polyphème en amoureux transi qui exhale son amour pour Galatée. Le cyclope n'exclut pourtant pas de trouver consolation auprès d'autres nymphes qui ne le dédaigneront pas.

Dans ses Métamorphoses, Ovide développe la légende d'Acis et Galatée sur un ton plus dramatique. La nymphe aime et est aimée du berger Acis. Mais ce dernier est victime de la jalousie du cyclope Polyphème, également amoureux de Galatée mais disqualifié par ses traits monstrueux. Polyphème, ayant surpris les deux amants, arrache un rocher de l'Etna et le précipite sur Acis. Galatée, voyant des filets de sang sourdre sous le rocher, les change en rivière, afin de pouvoir s'y baigner tous les jours.

Galatée (bosquet des Dômes), statue par Jean-Baptiste Tuby

 

Galatée (bosquet des Dômes), statue par Jean-Baptiste Tuby

Giambattista Tubi, dit Jean-Baptiste Tuby,

né à Rome en 1635 et mort à Paris le ,

est un sculpteur français d'origine italienne.

Arrivé à Paris vers 1660, il travaille sous la direction de Charles Le Brun à la manufacture des Gobelins. Il réalise, sur un dessin de Le Brun, le placage de marbres qui rhabille les grandes arcades du chœur de l'église Saint-Séverin à Paris.

Il collabore avec Antoine Coysevox au tombeau de Mazarin pour lequel il exécute la figure de la Fidélité (1689-1692), et réalise le tombeau de la mère de Charles Le Brun. Il sculpte la figure principale du tombeau de Turenne (1676-1680).

Il travaille également pour Jean-Baptiste Colbert dans le parc de Sceaux (L'Hiver, marbre, aujourd'hui au jardin du Luxembourg). Il participe à la décoration sculptée de l'hôtel Carnavalet, 23 rue de Sévigné à Paris.

Sculpteur favori de Louis XIV, c'est au château de Versailles qu'il consacre l'essentiel de son activité.

Repost 0
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 06:54

 

Château de Versailles

fut la résidence des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le roi et la cour y résidèrent de façon permanente du 6 mai 1682 au 6 octobre 1789, à l'exception des quelques années de la Régence.

Arion de Méthymne

est un personnage mi-historique mi-légendaire, poète et musicien grec du VIIe siècle avant J.-C.~Né à Méthymne, dans l'île de Lesbos, il vit longtemps à la cour de Périandre, tyran de Corinthe, avant de voyager en Sicile et en Italie. Hérodote[1] raconte qu'il y amasse de grandes richesses et qu'à son retour, il s’embarque à Tarente dans un bateau en partance pour Corinthe ; les matelots décident de le tuer pour se partager ses biens. Avant d'être jeté à la mer, Arion obtient de pouvoir jouer de la cithare une dernière fois. Il attire par ses chants un dauphin et s'élance dans les flots : l'animal le secourt et le porte au cap Ténare en Laconie. Cependant, lorsqu'il revient, sans son argent et qu'il va rendre visite à son ami Périandre, celui-ci, en entendant cette histoire de dauphin le croit fou et le fait enfermer. Mais les matelots arrivent au port, et Périandre va les interroger, leur demandant des nouvelles d'Arion. Ils le rassurent en disant qu'Arion vit riche et heureux de son art. Démasqués, ils sont châtiés et Arion retrouve la libertéNé à Méthymne, dans l'île de Lesbos, il vit longtemps à la cour de Périandre, tyran de Corinthe, avant de voyager en Sicile et en Italie. Hérodote[1] raconte qu'il y amasse de grandes richesses et qu'à son retour, il s’embarque à Tarente dans un bateau en partance pour Corinthe ; les matelots décident de le tuer pour se partager ses biens. Avant d'être jeté à la mer, Arion obtient de pouvoir jouer de la cithare une dernière fois. Il attire par ses chants un dauphin et s'élance dans les flots : l'animal le secourt et le porte au cap Ténare en Laconie. Cependant, lorsqu'il revient, sans son argent et qu'il va rendre visite à son ami Périandre, celui-ci, en entendant cette histoire de dauphin le croit fou et le fait enfermer. Mais les matelots arrivent au port, et Périandre va les interroger, leur demandant des nouvelles d'Arion. Ils le rassurent en disant qu'Arion vit riche et heureux de son art. Démasqués, ils sont châtiés et Arion retrouve la liberté. 

 Né à Méthymne, dans l'île de Lesbos, il vit longtemps à la cour de Périandre, tyran de Corinthe, avant de voyager en Sicile et en Italie. Hérodote raconte qu'il y amasse de grandes richesses et qu'à son retour, il s’embarque à Tarente dans un bateau en partance pour Corinthe ; les matelots décident de le tuer pour se partager ses biens. Avant d'être jeté à la mer, Arion obtient de pouvoir jouer de la cithare une dernière fois. Il attire par ses chants un dauphin et s'élance dans les flots : l'animal le secourt et le porte au cap Ténare en Laconie. Cependant, lorsqu'il revient, sans son argent et qu'il va rendre visite à son ami Périandre, celui-ci, en entendant cette histoire de dauphin le croit fou et le fait enfermer. Mais les matelots arrivent au port, et Périandre va les interroger, leur demandant des nouvelles d'Arion. Ils le rassurent en disant qu'Arion vit riche et heureux de son art. Démasqués, ils sont châtiés et Arion retrouve la liberté.

Pour remercier les dieux, Arion offre alors une statue de bronze représentant un homme sur un dauphin, statue que Pausanias voit lors de sa visite de Ténare. Selon le grammairien romain Solin, la statue se trouve dans un temple consacré à Arion et comporte une inscription précisant que l'anecdote prend place lors de la 29e olympiade, l'année où Arion remporte les jeux siciliens. Le dauphin qui a sauvé le poète est rangé parmi les constellations. 

Arion (bosquet des Dômes), statue par Jean Raon
Arion (bosquet des Dômes), statue par Jean Raon

 

Jean Raon

Sculpteur français (né à Paris vers 1631, décédé à Paris le 5 avril 1675), Raon fut envoyé à Rome comme pensionnaire du roi, en 1666.

Il fut reçu à l’Académie royale en 1672, avec un bas-relief représentant Saint Luc.

Il intervint aux châteaux de Marly et de Clagny.

Pour le château de Versailles il reçut de nombreuses commandes : Arion avec sa lyre ; La Diligence ; La Force ; Nymphe et amour ; Nymphe et enfant; Bacchus ; Un lion terrassant un sanglier ; Lion et loup ; Trois chevaux; Trophées d'armes.

Il travailla aussi pour l’église des Invalides.

Repost 0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 06:56

 

Château de Versailles

fut la résidence des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le roi et la cour y résidèrent de façon permanente du 6 mai 1682 au 6 octobre 1789, à l'exception des quelques années de la Régence.
Amphitrite (bosquet des Dômes), copie d’après Michel Anguier

Le bosquet des Dômes

Très fréquemment remanié, ce bosquet changea de nom au gré des modifications apportées à son décor.

Créé par Le Nôtre en 1675, il fut le bosquet de la Renommée, en 1677-1678, en raison de la statue de la Renommée posée alors au centre du bassin et qui lançait un jet d’eau de sa trompette.

Entre 1684 et 1704, les groupes des Bains d’Apollon y furent placés d’où son nom à cette période : le bosquet des Bains d’Apollon. Mais en 1677, Jules Hardouin-Mansart construit deux pavillons de marbre blanc surmontés de dômes, qui lui donnèrent son actuelle dénomination, bien que ces éléments aient été détruits en 1820.

Dans la mythologie grecque,

Amphitrite

(en grec ancien Ἀμφιτρίτη / Amphitrítê)

est une Néréide, fille de Nérée et de Doris (ou de Dioné selon certaines sources tardives), femme de Poséidon.

Chez les Romains, elle fut assimilée à Salacia.

L’Odyssée la mentionne comme une divinité de la mer, maîtresse des monstres marins, mais sans mentionner de lien avec Poséidon.

Amphitrite (bosquet des Dômes), copie d’après Michel Anguier
Amphitrite (bosquet des Dômes), copie d’après Michel Anguier
Amphitrite (bosquet des Dômes), copie d’après Michel Anguier

Michel Anguier,

né à Eu en Seine-Maritime le , et mort le à Paris.

est un sculpteur français.

Michel Anguier a étudié avec son frère ainé, le sculpteur François Anguier (1604-1669), jusqu’à leur voyage à Rome. Il y est resté dix ans et y fut l’ami de l’Algarde, Nicolas Poussin et François Duquesnoy.

Revenu à Paris en 1651, il travaille avec son frère au mausolée d'Henri, duc de Montmorency, à Moulins. Il a été professeur à l’Académie royale de sculpture.

Michel Anguier a sculpté une Amphitrite pour Versailles, les bas-reliefs de la porte Saint-Denis, à Paris, de nombreuses sculptures du Val-de-Grâce, ainsi que la Nativité qui décore le maître-autel de ce monument.

Il a également décoré les appartements personnels de la reine Anne d'Autriche au palais du Louvre. Sa Nativité, qui se trouve à l'église Saint-Roch de Paris, est considérée comme son chef-d’œuvre.

Il est l'auteur des sculptures pour l’autel de l'église Saint-Denis-de-la-Châtre à Paris, un crucifix en marbre pour le maître-autel de la Sorbonne et les statues de Pluton, Cérès, Neptune et Amphitrite des jardins de Versailles. La statue de L'Hiver du jardin du Luxembourg à Paris lui est attribuée. Le musée du Louvre abrite une sculpture d'Hercule aidant Atlas à supporter le globe terrestre.

Repost 0
2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 06:56

 

Château de Versailles

fut la résidence des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le roi et la cour y résidèrent de façon permanente du 6 mai 1682 au 6 octobre 1789, à l'exception des quelques années de la Régence.

Le bosquet des Dômes

Très fréquemment remanié, ce bosquet changea de nom au gré des modifications apportées à son décor.

Créé par Le Nôtre en 1675, il fut le bosquet de la Renommée, en 1677-1678, en raison de la statue de la Renommée posée alors au centre du bassin et qui lançait un jet d’eau de sa trompette.

Entre 1684 et 1704, les groupes des Bains d’Apollon y furent placés d’où son nom à cette période : le bosquet des Bains d’Apollon. Mais en 1677, Jules Hardouin-Mansart construit deux pavillons de marbre blanc surmontés de dômes, qui lui donnèrent son actuelle dénomination, bien que ces éléments aient été détruits en 1820.

Leucothée (bosquet des Dômes) par Joseph Rayol

 Dans la mythologie grecque,

Ino

(en grec ancien Ἰνώ / Inố), fille de Cadmos, fondateur de la célèbre cité de Thèbes, et d'Harmonie, est la seconde épouse d'Athamas, de qui elle a deux fils, Léarque et Mélicerte.

Après son mariage avec Athamas, Ino complote contre ses beaux-enfants, Phrixos et Hellé. Pour lui échapper, ceux-ci se réfugient en Colchide en enfourchant un bélier ailé à la Toison d'or.

Dionysos, encore enfant, lui fut confié par Hermès pour le soustraire à la jalousie d'Héra, mais celle-ci, réputée pour sa rancune tenace, frappa de folie Ino et Athamas. Ainsi, Athamas, prenant son fils Léarque pour un cerf, le pourchasse et le tue. Ino se précipite, quant à elle, dans la mer avec Mélicerte. Zeus demande alors à Poséidon de les changer tous les deux en divinités de la mer. Sous son nouveau nom de

Leucothée (ou Leucothoé),

elle devient la protectrice des marins et naufragés et la déesse des mers calmes, habitant les profondeurs marines. Son fils prend également un nouveau nom, Palémon.

Elle secourt Ulysse au moment où il quitte l'île de Calypso : alors que Poséidon se déchaîne sur le héros, elle lui donne un voile qui le protège de la mort et lui permet de rejoindre le rivage.

Leucothée (bosquet des Dômes) par Joseph Rayol
Leucothée (bosquet des Dômes) par Joseph Rayol
Leucothée (bosquet des Dômes) par Joseph Rayol

 

 Joseph Rayol

Sculpteur français

né dans le Languedoc en 1655, décédé en 1718.

Il travailla pour le château de Versailles et les Invalides.

Repost 0
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 07:55

 

Château de Versailles

fut la résidence des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le roi et la cour y résidèrent de façon permanente du 6 mai 1682 au 6 octobre 1789, à l'exception des quelques années de la Régence.
Le Point du jour (bosquet des Dômes) par Pierre Legros

Le bosquet des Dômes

Très fréquemment remanié, ce bosquet changea de nom au gré des modifications apportées à son décor.

Créé par Le Nôtre en 1675, il fut le bosquet de la Renommée, en 1677-1678, en raison de la statue de la Renommée posée alors au centre du bassin et qui lançait un jet d’eau de sa trompette.

Entre 1684 et 1704, les groupes des Bains d’Apollon y furent placés d’où son nom à cette période : le bosquet des Bains d’Apollon. Mais en 1677, Jules Hardouin-Mansart construit deux pavillons de marbre blanc surmontés de dômes, qui lui donnèrent son actuelle dénomination, bien que ces éléments aient été détruits en 1820.

Le Point du jour (bosquet des Dômes) par Pierre Legros
Le Point du jour (bosquet des Dômes) par Pierre Legros
Le Point du jour (bosquet des Dômes) par Pierre Legros

 

Pierre Le Gros

 (1629, Chartres - 1714, Paris)

est un sculpteur royal français, père du sculpteur Pierre Le Gros le jeune (Paris, - Rome, ) .

Il est connu pour la réalisation de plusieurs sculptures destinées au château de Versailles, principalement d'après des dessins de Charles Le Brun (né le à Paris, où il est mort le , artiste peintre et décorateur français, premier peintre du roi Louis XIV, directeur de l'Académie royale de peinture et de sculpture, et de la Manufacture royale des Gobelins)ou en collaboration avec le fondeur suisse Balthazar Keller (né en 1638 à Zurich et mort à Paris en 1702).

Le Gros, faisait partie des sculpteurs attachés aux Bâtiments du Roi.

Repost 0
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 07:56

 

Château de Versailles

fut la résidence des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le roi et la cour y résidèrent de façon permanente du 6 mai 1682 au 6 octobre 1789, à l'exception des quelques années de la Régence.
Aurore (bosquet des Dômes) par Philippe Magnier

 Dans la mythologie romaine,

Aurore (ou Aurora)

est la déesse de l’Aurore, équivalente de la grecque Eos, fille des Titans Hypérion et Théia, et sœur de Sol (le Soleil) et de Luna (la Lune).

Chaque matin cette déesse ouvrait les portes du jour. Après avoir attelé les chevaux au char du soleil, Hélios, elle montait sur son char tiré par des chevaux ailés : Phaéton et Lampos puis elle accompagnait le soleil sous le nom d’Héméra jusqu’au soir pour ensuite prendre le nom d’Hespéra. Elle terminait sa course dans l’Océan occidental.

Aurore (bosquet des Dômes) par Philippe Magnier
Aurore (bosquet des Dômes) par Philippe Magnier

 

Aurore (bosquet des Dômes) par Philippe Magnier
Aurore (bosquet des Dômes) par Philippe Magnier

Philippe Magnier

 (Paris, 1647 - Paris, 1715)

est un sculpteur français agréé à l’Académie royale en 1680, avec un médaillon en marbre, Saint Jude.

Philippe Magnier a travaillé presque toute sa vie à Versailles, aussi bien pour les décorations intérieures qu’extérieures.

Il commença en 1684, avec un terme en marbre représentant Ulysse et intervint jusqu’en 1709, avec une série de bas-reliefs pour la chapelle du château de Versailles (Asie- Amérique – Europe – Afrique ; Sainte Véronique présentant le linge de la Sainte ; Ange tenant le linge sur lequel on voit l'image de la figure du Christ)

Il exécuta pour la chapelle du château (balustrades extérieures) Saint Jacques et Saint Thomas.

Dans les jardins du château, on peut voir deux Nymphes allongées en bronze, L’Aurore (dans sa version en marbre, la version en bronze étant au Louvre).

Il travailla de 1691 à 1698, pour l’église des Invalides (Saint Louis ; Sainte Thérèse ; Louis XIII).

Magnier fut nommé adjoint à professeur en 1662, professeur en 1704.

Il devint trésorier de l’Académie royale en 1709.

Repost 0
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 07:56

 

Château de Versailles

fut la résidence des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le roi et la cour y résidèrent de façon permanente du 6 mai 1682 au 6 octobre 1789, à l'exception des quelques années de la Régence.
Acis (bosquet des Dômes) par Jean-Baptiste Tubi
Acis (bosquet des Dômes) par Jean-Baptiste Tubi

Le bosquet des Dômes

Très fréquemment remanié, ce bosquet changea de nom au gré des modifications apportées à son décor.

Créé par Le Nôtre en 1675, il fut le bosquet de la Renommée, en 1677-1678, en raison de la statue de la Renommée posée alors au centre du bassin et qui lançait un jet d’eau de sa trompette.

Entre 1684 et 1704, les groupes des Bains d’Apollon y furent placés d’où son nom à cette période : le bosquet des Bains d’Apollon. Mais en 1677, Jules Hardouin-Mansart construit deux pavillons de marbre blanc surmontés de dômes, qui lui donnèrent son actuelle dénomination, bien que ces éléments aient été détruits en 1820.

Acis

était un jeune berger de Sicile, fils du dieu Pan et de la nymphe Symaethis, et l'amant de Galatée, une des Néréides (nymphe marine), fille de Nérée et de Doris.

Mais Acis fut victime de la jalousie du cyclope Polyphème, également amoureux de Galatée mais disqualifié par ses traits monstrueux. Polyphème, ayant surpris les deux amants, arracha un rocher de l'Etna et le précipita sur Acis. Galatée, voyant des filets de sang sourdre sous le rocher, pria les dieux de le changer en un fleuve pour qu'il puisse rejoindre la mer.

Cette version fut chantée par Théocrite dans sa onzième Idylle.

Acis (bosquet des Dômes) par Jean-Baptiste Tubi
Acis (bosquet des Dômes) par Jean-Baptiste Tubi
Acis (bosquet des Dômes) par Jean-Baptiste Tubi

 

Jean-Baptiste Tubi dit Tuby

est un sculpteur français d'origine italienne né à Rome en 1635 et mort à Paris en 1700.

Arrivé à Paris vers 1660, Tuby travaillera sous la direction de Le Brun à la Manufacture des Gobelins.

Il collaborera avec Coysevox au tombeau de Mazarin (1689-1692).

Repost 0
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 07:56

 

Château de Versailles

fut la résidence des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le roi et la cour y résidèrent de façon permanente du 6 mai 1682 au 6 octobre 1789, à l'exception des quelques années de la Régence.
Bosquet de la Colonnade,  jardins du Château de Versailles

La Colonnade

Construite à partir de 1685 par Jules Hardouin-Mansart, la Colonnade a remplacé un bosquet créé par Le Nôtre en 1679 : le bosquet des Sources. Un péristyle accompagne les 32 colonnes de marbre ioniques. Les tympans triangulaires entre les arcades sont décorés de bas-reliefs représentant des enfants. Les claveaux des arcs s’ornent de têtes de nymphes et de naïades.

Au centre, un soubassement circulaire de marbre sert de socle au fameux groupe exécuté entre 1678 et 1699 par Girardon :

L'Enlèvement de Proserpine par Pluton

François Girardon,
né le à Troyes et mort le à Paris,
est un sculpteur français.

Fils d'un fondeur, élève du sculpteur François Anguier, il devint le protégé du chancelier Séguier qui l'envoya parfaire sa formation à Rome. Il rentrera à Paris en 1652 et devient le protégé de Louis XIV.

En 1657 il épouse l'artiste peintre Catherine Duchemin (1630-1698) qui est la première femme admise à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1663.

Reçu académicien en 1657, il a été l'un des principaux collaborateurs de Charles Le Brun.

Il travaille avec ce dernier et avec André Le Nôtre sur le chantier du château de Vaux-le-Vicomte. Puis il participe au décor de la galerie d'Apollon à Paris au Palais du Louvre et réalise d'importantes œuvres pour les jardins du château de Versailles dont Apollon servi par les nymphes, la statue de L'Hiver, le bas-relief Le Bain des nymphes et L'Enlèvement de Proserpine par Pluton.

Bosquet de la Colonnade,  jardins du Château de Versailles
Bosquet de la Colonnade,  jardins du Château de Versailles
Bosquet de la Colonnade,  jardins du Château de Versailles
Bosquet de la Colonnade,  jardins du Château de Versailles

Proserpine

est la fille de Cérès et de Jupiter.

 Elevée en secret en Sicile par sa mère, elle est d'une grande beauté.

Un jour où elle ramassait des fleurs dans la forêt, Pluton, le dieu des Enfers, l'aperçut et voulut en faire sa reine des Enfers. Lorsqu'elle fut un peu à l'écart de ses compagnons, il l'enleva. Cérès la chercha neuf jours et neuf nuits puis déclencha une famine sur la Terre. Sol, qui voit tout, lui révéla que si Proserpine n'était pas sur Terre, c'est qu'elle était aux Enfers. Pluton ne voulant pas rendre la jeune fille à sa mère, cette dernière quitta l'Olympe et arrêta de faire fructifier la terre. Jupiter intervint et demanda à Pluton de rendre Proserpine à sa mère avant que tout le monde ne fût mort de faim. Pluton accepta à une condition : la jeune fille ne devait rien avoir mangé pendant son séjour aux Enfers. Comme elle assurait n'avoir goûté à aucune nourriture, Pluton fut contraint de la laisser partir. Mais avant que Proserpine ne rentre chez elle, un jardinier de Pluton dit qu'il avait vu l'enfant manger sept grains de grenade. Ce jardinier regretta d'avoir avoué cela car Cérès le bloqua sous une pierre, ou le transforma en chouette, selon les légendes. En conséquence, Proserpine fut condamnée à rester dans les Enfers en qualité d'épouse de Pluton et de reine de l'empire des Ombres.

Bosquet de la Colonnade,  jardins du Château de Versailles
Bosquet de la Colonnade,  jardins du Château de Versailles
Bosquet de la Colonnade,  jardins du Château de Versailles
Bosquet de la Colonnade,  jardins du Château de Versailles
Bosquet de la Colonnade,  jardins du Château de Versailles
Bosquet de la Colonnade,  jardins du Château de Versailles
Repost 0
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 06:57

 

Château de Versailles

fut la résidence des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le roi et la cour y résidèrent de façon permanente du 6 mai 1682 au 6 octobre 1789, à l'exception des quelques années de la Régence.

Le bassin de Saturne,

est situé dans la partie sud et symbolise la saison de l’Hiver. 

Saturne trône au centre d’un bassin rond, entouré de petits amours, sur une île parsemée de coquillages. 

Bassin de Bacchus, jardins du Château de Versailles
Bassin de Bacchus, jardins du Château de Versailles
Bassin de Bacchus, jardins du Château de Versailles

Il a été sculpté par François Girardon, né le 10 mars 1628 à Troyes et mort le 1er septembre 1715 à Paris.

Bassin de Bacchus, jardins du Château de Versailles
Bassin de Bacchus, jardins du Château de Versailles

Le bassin sans jets d'eau

Bassin de Bacchus, jardins du Château de Versailles
Bassin de Bacchus, jardins du Château de Versailles
Bassin de Bacchus, jardins du Château de Versailles
Bassin de Bacchus, jardins du Château de Versailles
Bassin de Bacchus, jardins du Château de Versailles
Repost 0