Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de acbx41
  • Le blog de acbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, Essonne, pays de La Loire etc..
  • Contact

Recherche

Visiteurs

A ce jour 30/03/2017

      Vous avez été

           305 110  

  visiteurs uniques

  venant de plus 

 de 163 contrées

29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 06:55

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Gibraltar

(de l'arabe جبل طارق, Djebel Tariq, le mont de Tariq du nom de Tariq ibn Ziyad)

est un territoire britannique d'outre-mer, situé au sud de la péninsule Ibérique, en bordure du détroit de Gibraltar qui relie la Méditerranée à l'océan Atlantique.

Il correspond au rocher de Gibraltar et à ses environs immédiats et est séparé de l'Espagne par une frontière de 1,2 kilomètre.

Gibraltar est possession du Royaume-Uni depuis 1704. Les forces armées britanniques y conservent une présence relativement importante.

Bien que la majorité de sa population y soit opposée, Gibraltar est revendiqué par l'Espagne. La question de Gibraltar est une cause majeure de dissension dans les relations hispano-britanniques.

Gibraltar fait partie de l'Union européenne (dans le cadre de laquelle elle bénéficie d'un statut spécial) mais pas de l'espace Schengen.

L'aéroport de Gibraltar a pour code LXGB, selon la liste des préfixes des codes OACI des aéroports. Sa piste a la particularité d'être traversée par la route reliant Gibraltar à l'Espagne.

 

Chéri Dubreuil, navires devant le rocher de Gibraltar
Chéri Dubreuil, navires devant le rocher de Gibraltar

Drapeau de Gibraltar

Chéri Dubreuil, navires devant le rocher de Gibraltar

 

Repost 0
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 07:56

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Portraits de Jean Bart (Matthieu Elias) et du comte de Tourville

Jean Bart,

 né le à Dunkerque et mort le dans cette même ville,

est un corsaire célèbre pour ses exploits au service de la France durant les guerres de Louis XIV.

Il commence à naviguer à quinze ans sous les ordres de De Ruyter et participe en 1667 à la campagne de la Tamise.

Pendant la guerre de Hollande, il est corsaire pour le compte de la France et accumule les prises (plus de cinquante entre 1674 et 1678). Admis dans la Marine royale avec le grade de lieutenant de vaisseau en , il croise en Méditerranée contre les Barbaresques et est promu capitaine de frégate en .

En 1689, il est chargé, en compagnie de Forbin de conduire un convoi de Dunkerque à Brest, il est fait prisonnier par les Anglais, s'évade et revient à Saint-Malo en traversant la Manche à la rame.

Promu capitaine de vaisseau en , il met au point une tactique de guerre fondée sur l'utilisation de divisions de frégates rapides et maniables, sorte de préfiguration des meutes de sous-marins de la Seconde Guerre mondiale.

En 1690, il commande L'Alcyon à la bataille du cap Béveziers, puis il escorte les convois en mer du Nord après avoir brisé le blocus imposé à Dunkerque.

En 1692, il détruit une flottille de 80 navires de pêche hollandais. Son exploit, sans doute le plus célèbre, qui lui vaut des lettres de noblesse, est la reprise sur les Hollandais devant le Texel d'un énorme convoi de cent-dix navires chargés de blé que la France avait acheté à la Norvège ().

En , il livre sur le Dogger Bank un violent combat à une escadre hollandaise, détruisant plus de 80 navires, et rentre à Dunkerque en déjouant la surveillance anglaise.

Promu chef d'escadre en , il conduit le prince de Conti en Pologne, puis commande la marine à Dunkerque où il meurt le .

Grandes armes de Jean Bart

 D'argent à la fasce d'azur chargée d'une fleur de lys d'or, accompagnée en chef de deux ancres de sable en sautoir et en pointe d'un lion passant de gueules.

Armoiries d'alliance de Jean Bart et de son épouse Marie Jacqueline Tugghe

D'argent à la fasce d'azur chargée d'une fleur de lys d'or, accompagnée en chef de deux ancres de sable en sautoir et en pointe d'un lion passant de gueules et d'azur à un chevron d'or, accompagné en chef de deux étoiles de même, et en pointe d'un soleil

Portraits de Jean Bart (Matthieu Elias) et du comte de Tourville

 

Mathieu Elias

est né en 1658 à Zuytpeene, département du Nord.

Il est remarqué par Philippe de Corbehem, peintre dunkerquois. Après quelques années passées à son service, il se rend à Paris et rentre comme apprenti à l'académie de Saint-Luc vers 1678.

Après être devenu docteur en Sorbonne, Elias gravit les échelons et devient maître en 1684.

De retour à Dunkerque, il accède au grade le plus élevé de l'Académie et jouit d'une solide réputation. Il reçoit de très nombreuses commandes émanant d'établissements religieux. Il réalise notamment les cartons des vitraux du cloître du couvent des Feuillants de Paris, L'Ascension du Seigneur  de l'église de Noordpeene. L'église Saint-Eloi de Dunkerque et le musée du Mont de Piété à Bergues possèdent également des tableaux d'Elias.

Il meurt le 22 avril 1741 dans son domicile de la rue de Nieuport à Dunkerque dans le plus grand dénuement.

Anne Hilarion de Costentin (ou Cotentin),

comte de Tourville,

est un vice-amiral et Maréchal de France,

né le à Paris et mort le à Paris.

Présenté à l'âge de quatre ans dans l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem à Malte, il mène très jeune plusieurs campagnes en mer Méditerranée contre les Turcs.

En 1666, il intègre la Marine royale et est nommé capitaine de vaisseau l'année suivante.

C'est pendant la guerre de Hollande que Tourville se distingue pour la première fois pendant la campagne de Sicile, aux batailles d'Alicudi, d'Agosta et de Palerme en 1676.

La paix revenue, il commande une escadre de quatre vaisseaux, en 1679, lorsqu'il est pris dans une tempête au large de Belle-Isle. Son vaisseau Le Sans-Pareil coule et il ne doit sa survie qu'à l'intervention du chevalier de Coëtlogon.

Promu lieutenant-général des armées navales en 1682, il est nommé vice-amiral du Levant en 1689, un an après la mort du Grand Duquesne. Pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg, il se distingue à nouveau à plusieurs reprises au cap Béveziers en 1690, à la bataille de la Hougue en 1692 et l'année suivante lors de la prise du convoi de Smyrne.

Fait maréchal de France, il se retire à la fin de la guerre.

Il meurt à Paris en 1701, à l'âge de 59 ans.

 De gueules, à un senestrochère d'argent, tenant une épée du même, surmonté d'un casque taré de profil, aussi d'argent.

Portraits de Jean Bart (Matthieu Elias) et du comte de Tourville

 

Repost 0
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 07:57

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

La première

Bataille d'Ouessant

a lieu le , à 100 milles marins à l'ouest de l'île d'Ouessant, au cours de la guerre d'indépendance des Etats-Unis.

La France est alliée aux jeunes Etats-Unis et veut affaiblir la puissance maritime et coloniale du Royaume de Grande-Bretagne. C'est le premier grand affrontement entre les deux marines lors de ce conflit. Cette bataille est très attendue par l'opinion française qui vit dans l'attente de la revanche depuis les défaites de la guerre de Sept Ans.

L'armée navale du roi de France est commandée par le lieutenant général Louis Guillouet d'Orvilliers. La flotte britannique est sous les ordres du vice admiral Augustus Keppel.

Le résultat de la bataille est indécis. Pour les Français, la flotte de Louis XVI réussit sa mission, malgré une occasion perdue de remporter une victoire plus nette et qui donnera lieu à polémique sur la responsabilité du duc de Chartres, et met l'ennemi en fuite.

Pour les Britanniques, les Français ont été forcés de se retirer, mais Keppel passe en cour martiale, ce qui montre clairement que le combat est perçu comme une défaite anglaise alors que la Royal Navy paraissait invincible depuis la guerre de Sept Ans.

Tableau commandé par Louis-Philippe pour le musée historique de Versailles en 1839.

Tableau commandé par Louis-Philippe pour le musée historique de Versailles en 1839.

 

Gudin Théodore, combat d'Ouessant 23 juillet 1778
Gudin Théodore, combat d'Ouessant 23 juillet 1778
Jean Antoine Théodore Gudin,
plus tard baron Gudin
 (Paris, 15 août 1802 - Boulogne-Billancourt, 11 avril 1880),
 est un peintre de paysages, de paysages portuaires, marines, aquarelliste, dessinateur. Elève de l'école des Beaux-Arts, il se forma sous la direction de Girodet-Trioson. Plus tard, il subit l'influence de l'Ecole romantique. Il exposa à Londres, à la Royal Academy. Il obtint des médailles en 1824, 1848, 1855.
Il exécuta un grand nombre de tableaux pour la maison du roi, travailla pour le duc d'Orléans et pour plusieurs autres personnages importants, tant en France qu'à l'étranger.
En 1871, Théodore Gudin, qui est propriétaire des marais de Kermor (300 hectares), entre Sainte-Marine et l'Ile-Tudy, qui ont été transformés en polder en 1853 confie à Eugène de Toulgoët, un armateur de Loctudy, la direction de la 'Société des pêcheries de Kermor' qui se lance dans la pisciculture ( élevage de turbots, bars et autres poissons de luxe) dans des bassins créés en arrière de la digue, mais l'expérience tourne court.
 

Théodore Gudin photographié vers 1865

par Etienne Carjat, photographe, journaliste, caricaturiste et poète français  né à Fareins (Ain) le et mort à Paris le

Repost 0
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 07:54

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

A la mer,

une gabare

est un bâtiment ponté, allant de 120 jusqu'à 450 tonneaux de jauge selon l'époque et le constructeur, gréé d'un mât à trois-mâts, destiné au transport de marchandises. Elles étaient particulièrement utilisées, dès les années 1715, pour le transport des bois de charpente vers les arsenaux royaux, mais aussi pour le transport d'autres marchandises volumineuses. Les plus importantes sont armées de 10 à 20 pièces de canons de 4 ou 8 livres, parfois 12.

Leurs excellentes qualités maritimes (capacité de chargement, robustesse, qualités de navigations sûres) les ont rendues appréciées des explorateurs des XVIIIe et XIXe siècles. C'est à bord d'une gabare, le Gros Ventre, que Saint-Aloüarn découvrit l'Australie le 17 mars 1772. C'est à bord d'une autre gabare, L'Astrolabe, que Jules Dumont d'Urville réalisa son voyage de circumnavigation en 1825-1829, à la recherche de Lapérouse.

Louis-Philippe Crépin, sauvetage de la gabare l'Alouette, 1817
Louis-Philippe Crépin, sauvetage de la gabare l'Alouette, 1817

 

Louis-Philippe Crépin

Il a été l'élève de Joseph Vernet (1714-1789) auquel il doit son goût pour la peinture de marine et d’Hubert Robert (1733-1808) qui l’a initié à la peinture de paysage. Il fut, bien avant cela, marin pendant quatre ans comme gabier, puis timonier. Il commence à exposer au Salon en 1796 avec " La sortie du port de Brest ". Il y expose jusqu’en 1835 par intermittence.

Son plus célèbre tableau Combat de la frégate française La Bayonnaise contre la frégate anglaise l’Embuscade 14 décembre 1798 lui fut commandé par Napoléon 1er pour le palais des Tuileries à Paris. Il fut exposé au Salon en 1801. Initialement placé dans le premier Salon de l’Impératrice au château de Saint-Cloud, ce tableau est entré à Versailles sous Louis-Philippe en 1834. Depuis 1935, il est exposé au musée national de la Marine.

Repost 0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 07:54

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Théodore Gudin, côte à marée basse
Théodore Gudin, côte à marée basse

 

Théodore Gudin, côte à marée basse
Théodore Gudin, côte à marée basse
Jean Antoine Théodore Gudin,
plus tard baron Gudin
 (Paris, 15 août 1802 - Boulogne-Billancourt, 11 avril 1880),
 est un peintre de paysages, de paysages portuaires, marines, aquarelliste, dessinateur. Elève de l'école des Beaux-Arts, il se forma sous la direction de Girodet-Trioson. Plus tard, il subit l'influence de l'Ecole romantique. Il exposa à Londres, à la Royal Academy. Il obtint des médailles en 1824, 1848, 1855.
Il exécuta un grand nombre de tableaux pour la maison du roi, travailla pour le duc d'Orléans et pour plusieurs autres personnages importants, tant en France qu'à l'étranger.
En 1871, Théodore Gudin, qui est propriétaire des marais de Kermor (300 hectares), entre Sainte-Marine et l'Ile-Tudy, qui ont été transformés en polder en 1853 confie à Eugène de Toulgoët, un armateur de Loctudy, la direction de la 'Société des pêcheries de Kermor' qui se lance dans la pisciculture ( élevage de turbots, bars et autres poissons de luxe) dans des bassins créés en arrière de la digue, mais l'expérience tourne court.
 

Théodore Gudin photographié vers 1865

par Etienne Carjat, photographe, journaliste, caricaturiste et poète français  né à Fareins (Ain) le et mort à Paris le

Repost 0
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 07:55

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Eugène Isabey, bateaux de pêche
Eugène Isabey, bateaux de pêche

 

Eugène Isabey, bateaux de pêche

Eugène-Louis-Gabriel Isabey,

né le 22 juillet 1803 à Paris et mort le 25 avril 1886 à Montévrin ,

est un peintre lithographe et aquarelliste

Fils du célèbre peintre Jean-Baptiste Isabey (1767-1855) surnommé le peintre des rois et plus célèbre miniaturiste du 1er Empire, il voulut d'abord être marin et ne devint peintre que par obéissance à son père.

Il peignit des scènes d'histoire, de genre et des paysages, des naufrages en mer proche du romantisme . Il procède à ses débuts de Delacroix et de Bonington et réalise notamment des intérieurs d'une coloration grise extrêmement fine et délicate.

Peintre principalement de marines et de paysages (Picardie, Normandie), dans son atelier parisien il travailla avec des élèves comme Eugène Boudin dont il fut un des maîtres, Jongking ou Durand Brager et fut l'ami d 'Horace Vernet

En 1821 il est choisi pour accompagner la mission diplomatique du comte de Mornay au Maroc cependant il refuse, rentrant tout juste d'un voyage à Alger.

Il séjourne à Honfleur à partir de 1824 avec Xavier Leprince, peintre paysagiste et de genre et s'installe à Saint Siméon en 1826 .

Il présente au Salon de 1827 des vues de la région et rencontre Paul Huet peintre de paysages et d'animaux. Parmi ses œuvres, citons L'Embarquement de Ruyter, William de Witt et une Tentation de St Antoine.

Ses aquarelles annoncent l' Impressionnisme.

Il influença Jongking et Boudin dans ses dessins de paysages de Normandie et Bretagne utilisant encre, aquarelle et gouache

 

Eugène Isabey photographié par Nadar vers 1860.

Repost 0
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 07:58

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Jean-François Portaels, la Tempête
Jean-François Portaels, la Tempête

 

Issu d'une famille bourgeoise,

Jean-François Portaels

étudie à l'Académie de Bruxelles auprès de François-Joseph Navez (qui devint par la suite son beau-père). Pour se perfectionner, il suit les cours de Paul Delaroche à Paris, et obtient en 1842 le grand prix de Rome.

Portaels est peintre de scènes historiques et orientalistes, de compositions religieuses et est aussi portraitiste. Il est considéré comme le fondateur de l'école orientaliste belge. Il peint principalement à l'huile.

Portaels passe quelques années en Italie, en compagnie du peintre Alexandre Robert, puis en Afrique du Nord entre 1843 et 1847.

En 1847, Portaels succède à Van der Haert comme directeur de l'Académie de Gand.

Son beau-père, le peintre François-Joseph Navez possédant de vieilles maisons rue de l'Abricot, dans le quartier Notre-Dame-aux-Neiges, lui en céda une, située impasse Sainte-Apolline. Portaels en fit en 1858 un atelier libre, où il recevait des artistes ainsi que des architectes.

Cet atelier faisant tant d'ombre à l'Académie de Bruxelles que son directeur, Louis-Eugène Simonis, lui confia les cours de composition en 1863. Portaels occupa ce poste deux ans avant de revenir à son atelier libre.

Il travaille au Maroc de 1870 à 1874.

En 1878, il dirige l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles.

Référence

Repost 0
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 07:59

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Le Grand Canal

(Canal Grande en italien, Canałasso en vénitien)

est le principal canal qui traverse Venise, en Italie.

Venise, tableau et figure de cire par Gustave Moreau

Paul Gallard-Lépinay, voilier à l'entrée du Grand Canal à Venise

 

Paul Gallard-Lépinay, voilier à l'entrée du Grand Canal à Venise

Paul Charles Emmanuel Gallard-Lépinay,

né à Aulnay en Charente-Maritime le 23 mai 1842 et mort en mars 1885 à Paris,

est un peintre d'histoire, scènes de genre, paysages et marines.
Il fut élève de Claude Jacquand et exposa au Salon de Paris dès 1864.
Il se spécialisa dans les sujets de marine ; attentif à l'éclairage changeant de l'océan, il peignit de nombreuses vues de Venise, des bateaux en péril, des paysages animés par des pécheurs de Normandie et de La Rochelle et des combats navals.

Paul-Emmanuel Gaillard-lépinay

(1842-1885)


Né le 23 mai 1842 à Aulnay ( Charente maritime). Mort en mars 1885 à Paris. XIX° siècle . Français.
Peintre d?histoire, scènes de genre, paysages animés, paysages, marines.
Il fut élève de Claude Jacquand. Il fut nommé peintre de la Marine en 188 et exposa au Salon de Paris dès 1864.
Il se spécialisa dans les sujets de marine ; attentif à l?éclairage changeant de l?océan,il peignit de nombreuses vues de Venise ( l?une d?elles est conservée au musée d?Amsterdam), des bateaux en péril, des paysages animés par des pécheurs de Normandie et de La Rochelle et des combats navals .

Repost 0
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 07:57

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Saint-Laurent,

paquebot (1866-1891), bateau à hélice, de profil

Antonio Jacobsen a représenté ici le Saint-Laurent de la Compagnie générale transatlantique. Prévu à l’origine comme navire à roues, le Saint-Laurent fut transformé sur cale en paquebot à hélice – premier du genre construit dans les jeunes chantiers Penhoët créés en 1858.

Entre 1864 et 1866, furent mis en route cinq paquebots dont les machines provenaient de chez Schneider au Creusot : Impératrice Eugénie, France, Nouveau Monde et Panama étaient des paquebots à roues, et le Saint-Laurent, à hélice.

Ce dernier prit son premier départ du Havre le 11 octobre 1866, effectuant sa traversée inaugurale en dix jours et quinze heures. A cette date, le service français Le Havre –New York était débutant. Il n’avait que deux ans et assurait la ligne avec le Washington et le La Fayette.
Après l’expérience du Saint-Laurent, l’hélice finit par être généralisée une fois les problèmes de vibrations maîtrisés. Tout en réduisant de 25% la consommation de charbon, l’hélice augmentait la vitesse de 20%. Mais on conservait toujours un gréement de secours.
Ce tableau fut acheté par le premier lieutenant du paquebot à l’artiste lui-même qui voyagea sur le Saint-Laurent en 1882 pour se rendre en France.

Référence

Antonio Jacobsen, le paquebot Saint-Laurent (1866-1891)
Antonio Jacobsen, le paquebot Saint-Laurent (1866-1891)

Antonio Nicolo Gasparo Jacobsen,

né le et mort le ,

est un peintre maritime américain né au Danemark connu comme le Audubon des bateaux à vapeur.
Jacobsen, né à Copenhague, au Danemark, suivait les cours à la Royal Academy of Design avant de se rendre aux Etats-Unis en 1871, et s'installa à West Hoboken, au New Jersey (maintenant Union City), entre le fleuve Hudson de Manhattan et le port de New York dont le port était rempli de navires de tous pays.

Jacobsen commença à peindre des navires sur des coffres-forts, et comme sa réputation grandissait, des propriétaires, capitaines et membres d'équipage lui passèrent commande, ses œuvres étant vendues cinq dollars pour la plupart.

Jacobsen a peint plus de 6 000 portraits de bateaux à voile et à vapeur, ce qui en fait le plus prolifique des artistes marins.

Repost 0
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 07:54

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

L'Aigle

est un navire construit à Cherbourg comme yacht pour l'empereur Napoléon III, transformé en canonnière en 1870 puis en corvette en 1873.

Selon la loi du genre, celui du “ portrait de navire ”, la corvette à vapeur l'Aigle est vue par son travers tribord. Elle quitte le port de Marseille dont on aperçoit les digues à l'arrière-plan à gauche.
L’artiste a ajouté de chaque côté du yacht, au second plan, une vue de ce même navire, l’une sur l’avant du travers, l’autre depuis l’arrière sous un angle similaire selon une pratique courante instaurée dès le XVIIIe siècle au Danemark. Ces deux vues sont un passage naturel vers le dernier plan, la côte marseillaise, soulignant ainsi l’effet de perspective.
Le grand-mât arbore le pavillon impérial bleu blanc rouge à semis d'abeilles et écusson impérial couronné au centre, marquant la présence de l'Empereur à bord. L'aube est décorée de la couronne impériale. La figure de proue est un aigle.
Il est donc manifeste que si l'auteur a peint cette aquarelle en 1878, la scène se situe durant le Second Empire, avant 1870. Les deux dates proposées, pour un départ de Marseille, sont soit le 10 septembre 1860 lors du voyage de Napoléon III dans le sud de la France, la Corse et L'Algérie, soit le 3 mai 1865 lors de son voyage en Algérie.
Seul yacht d'Etat que la France ait jamais eu, l'Aigle fut construit à Cherbourg en 1857 sur les plans de l'ingénieur Dupuy de Lôme.
Adolphe-Hippolyte Couveley, l'Aigle, yatch impérial
Adolphe-Hippolyte Couveley, l'Aigle, yatch impérial
Adolphe-Hippolyte Couveley, l'Aigle, yatch impérial

Adolphe-Hippolyte Couvelet

dit Adolphe-Hippolyte Couveley

(né le à Charleville - mort le au Havre)

 est un lithographe et un artiste-peintre de marine français.

Adolphe-Hippolyte Couveley est le fils du peintre Jean-Baptiste Couvelet.

Elève de son père, Couvelet expose dès 1834 au Salon de Paris. Ses premières productions sont marquées par un voyage à Londres et en Bretagne qu'il fait vers 1835.

Par anglomanie, Adolphe-Hippolyte Couvelet remplace le T final de son nom par un Y.

Ses tableaux exposés au Salon de Dijon en 1837 parmi lesquels se trouve Vue de Bretagne portent pour la première fois le Y final. Il remporte une médaille de 3e classe en 1839.

En 1845, il est sollicité par la ville du Havre pour organiser le nouveau musée de la ville et en devient ainsi le premier conservateur le 1er janvier.

Le 20 février 1849, il épouse à Paris Joséphine Virtel.

C'est dans ses fonctions de conservateur qu'il fait la rencontre du jeune peintre Eugène Boudin qu'il prend sous son aile.

En 1851, il appuie une demande de bourse auprès de la municipalité du Havre pour que Boudin puisse séjourner à Paris. Couveley, sans être véritablement le maître de Boudin, a tout même exercé une certaine influence sur lui - Boudin étant heureux d'avoir des conseils mais trop fier pour rester un élève. La même année, Boudin reproduit une œuvre de Couveley : Cavalcade hâvraise.

Couveley est fait chevalier de la Légion d'honneur en 1859.

Sa situation financière se détériore et il va jusqu'à poser sa signature sur une toile de Boudin qui s'en aperçoit et corrige la signature.

Lorsque Couveley meurt, ses dettes sont remboursées par la vente de ses collections prêtées au musée du Havre qui se retrouve alors privé d'une grande partie de ses toiles.

Référence

Repost 0