Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Hué
est l'ancienne capitale impériale du Viêt Nam (1802-1945).

Elle est située au centre du pays, juste au sud du fameux 17e parallèle, non loin de la mer.

Le fleuve Sông Hương (rivière des Parfums) la traverse et sépare la vieille ville au nord de la cité moderne au sud.

Hué est aujourd'hui la capitale de la province de Thừa Thiên et vit essentiellement de la pêche et du tourisme.

Capitale des Nguyễn, les seigneurs du Sud, au XVIe siècle, Hué devient la capitale du Viêt Nam tout entier après sa réunification par Gia Long en 1802. La Cité impériale de Hué se bâtit tout au long du XIXe siècle. Devenue la résidence impériale et le siège de la cour, Hué acquiert un grand prestige et un grand raffinement qui se traduisent notamment dans la musique et dans la gastronomie. La cité interdite est entièrement détruite en 1885 par les Français qui massacrent, incendient et pillent la ville. Les palais, archives et bibliothèques furent réduits en cendres. Puis en 1947 par le Viêt Minh.

À l'époque de l'Indochine française, Hué devient la capitale de l'Annam, une des cinq subdivisions du territoire. La monarchie est maintenue, mais passe sous tutelle. Les Français encouragent alors le développement architectural de la ville, gardant à Hué son statut de ville impériale jusqu'en 1945, date de l'abdication de l'empereur Bảo Đại.

L'une des vasques en bronze du XVIIe siècle 

Ces vasques symbolisent le succès, le pouvoir et les voeux de longévité pour la dynastie des Nguyen.

Il est dit aussi que remplie d'huile bouillante, elle servait à punir les mandarins ayant fauté.

La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)

La Cité pourpre interdite

(en vietnamien: Tử Cấm thành)

est la partie de la Cité impériale de Hué réservée à l'empereur d'Annam qui y demeurait.

Outre l'empereur, seuls les membres de la famille impériale, les concubines et leurs servantes et eunuques avaient le droit d'y pénétrer. Toute autre personne s'y introduisant était immédiatement mise à mort.

Pendant la guerre du Viêt Nam, durant l'offensive du Têt en 1968, la plupart des édifices de la Cité pourpre interdite ont été bombardés et anéantis par l'armée américaine. Il n'en reste que moins de dix sur la soixantaine qui existait auparavant.

L'absence quasi complète d'archives photographiques rend les reconstructions impossibles, sauf quelques éléments architecturaux réalisés récemment pour les touristes.

Le pavillon de lecture de l'empereur

a été construit sous le règne de Thieu Tri (1841-1847).

La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)

La théâtre impérial

La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
La Cité pourpre interdite, cité impériale de Hué (Vietnam)
Tag(s) : #Vietnam
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :