Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines. ​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Le Tourville

est une frégate anti sous-marine du type F67

(le nombre 67 correspondant à l’année 1967, durant laquelle le projet de construction de ces frégates fut lancé)

de la Marine nationale française.

Trois bâtiments de ce type ont été construits à cette époque : le Tourville, le Duguay-Trouin (désarmé le ) et le De Grasse (Désarmée le ).

Anne Hilarion de Costentin (ou Cotentin), comte de Tourville, est un vice-amiral et Maréchal de France, né le à Paris et mort le à Paris. Présenté à l'âge de quatre ans dans l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem à Malte, il mène très jeune plusieurs campagnes en mer Méditerranée contre les Turcs.

En 1666, il intègre la Marine royale et est nommé capitaine de vaisseau l'année suivante. C'est pendant la guerre de Hollande que Tourville se distingue pour la première fois pendant la campagne de Sicile, aux batailles d'Alicudi, d'Agosta et de Palerme en 1676.

La paix revenue, il commande une escadre de quatre vaisseaux, en 1679, lorsqu'il est pris dans une tempête au large de Belle-Isle. Son vaisseau Le Sans-Pareil coule et il ne doit sa survie qu'à l'intervention du chevalier de Coëtlogon.

Promu lieutenant-général des armées navales en 1682, il est nommé vice-amiral du Levant en 1689, un an après la mort du Grand Duquesne.

Pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg, il se distingue à nouveau à plusieurs reprises au cap Béveziers en 1690, à la bataille de la Hougue en 1692 et l'année suivante lors de la prise du convoi de Smyrne.

Fait maréchal de France, il se retire à la fin de la guerre. Il meurt à Paris en 1701.

Frégate ASM le Tourville

Le Tourville est lancé en 1972 et admis au service actif le 14 juin 1975. Il en est retiré le 16 juin 2011 puis définitivement désarmé le 10 novembre 2011, il est depuis décembre 2012 amarré sur coffre au Cimetière des navires de Landévennec, près de Brest, en attente de démantèlement.

Il sert de brise-lame à Lanvéoc-Poulmic depuis octobre 2014.

 

Frégate ASM le Tourville
Frégate ASM le Tourville

 

 

Dimensions
Longueur : 152.75 m hors tout (142 m pp)
Largeur maximale hors tout : 15.80 m
Tirant d'eau arrière : 6.60 m
Equipage
24 officiers, 160 officiers mariniers, 115 quartiers maîtres et matelots
Déplacement
Déplacement lège : 4580 t
Déplacement pleine charge : 6100 t
Autonomie
Distance franchissable à 30 nds : 1900 nq
Distance franchissable à 18 nds : 4500 nq
Propulsion
2 groupes turbines à vapeur Rateau à double réduction
4 chaudières multitubulaires, dissymétriques à chauffe automatique, timbrées à 45 kg/cm2 et surchauffe à 450°C
Combustible : Gazole
Hélices : 2 hélices à pales fixes
Puissance : 58000 ch (42630 kw).
Vitesse maximale : 32 noeuds
Lutte anti-aérienne
1 système Crotale EDIR - 8 missiles sur rampe + 18 en réserve
2 canons de 100mm modèle 1968 qui portent le nom de "Soleil Royal" et "Barfleur"
2 affûts de 20mm F2
4 affûts pour mitrailleuses de 12.7mm
Lutte anti-surface
6 rampes de missiles anti-navires Exocet MM38
Lutte anti-sous-marine
2 berceaux lance torpilles anti-sous-marines L5 autoguidées
10 torpilles anti-sous-marines L5 mod 4

Le système Crotale a été monté en 1980, en remplacement d'une 3ème tourelle de 100mm placée à l'arrière. Il a été modernisé EDIR (Ecartométrie Différentielle Infra-Rouge) en 1990. Le système d'armes anti-sous-marin Malafon a été débarqué.

Détection
1 radar de veille Surface DRBV 51B
1 radar de veille Air DRBV 26A
1 radar de conduite de tir DRBC 32D
2 radar de navigation DRBN 34
1 sonar de coque DUBV 23
1 flute ETBF DSBV 62C
1 sonar remorqué DSBX 1
1 dispositif d'alerte torpille Syva
Guerre électronique
1 brouilleur ARBB 32
1 intercepteur radar ARBR 16
2 lance-leurres Syllex
Le SLASM : SYSTEME DE LUTTE ANTI-SOUS-MARINE

Les frégates De Grasse et Tourville, à la différence du Duguay-Trouin, ont reçu, en remplacement du sonar remorqué d'origine DUBV43, le système SLASM (Système de lutte anti sous-marine) qui comprend notamment un sonar ATBF (Actif Trés Basse Fréquence) DSBX1 avec poisson de 10 tonnes et qui intégre tous les sonars (actifs et passifs). L'ATBF permet une détection jusqu'à plusieurs centaines de kilomètres. Le SLASM intègre également un sonar passif ETBF (Ecoute Très Basse Fréquence) beaucoup plus discret mais moins performant sur les sous-marins modernes dont les qualités de discrétion acoustique ont été grandement améliorées depuis les années 80.

 

Hélicoptère
2 hélicoptères Lynx WG13 Mk4
1 sonar trempé actif HF
Système de transmission des données acoustiques Rheseda
12 torpilles MK46

 

Tag(s) : #Musée de la Marine
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :