Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le musée du Louvre

est un musée d'art et d'antiquités situé au centre de Paris dans le palais du Louvre. C'est le plus grand musée du monde, par sa surface d'exposition de 60 600 m2, et ses collections qui comprennent près de 460 000 œuvres. Celles-ci présentent l'art occidental du Moyen Âge à 1848, ceux des civilisations antiques qui l'ont précédé et influencé (orientales, égyptienne, grecque, étrusque et romaine), et les arts des premiers chrétiens et de l'Islam.

Monument funéraire du coeur du duc Henri 1er de Longueville

Henri Ier d'Orléans, duc de Longueville et d’Estouteville, prince de Châtelaillon, comte de Neufchâtel, de Tancarville et de Valangin, pair de France, né en 1568 et mort à Amiens le fut Grand chambellan de France de 1589 à 1595 sous Henri IV.

François Anguier, monument funéraire du coeur du duc Henri 1er de Longueville

 

Scènes et sculptures gravées sur le du monument

 

François Anguier, monument funéraire du coeur du duc Henri 1er de Longueville
François Anguier, monument funéraire du coeur du duc Henri 1er de Longueville

Au premier plan

La Prudence

François Anguier, monument funéraire du coeur du duc Henri 1er de Longueville
François Anguier, monument funéraire du coeur du duc Henri 1er de Longueville

La bataille de Senlis

Bronze

Les forces d'Henri III de France et d'Henri IV de France commandée par Henri Ier d'Orléans-Longueville gagnent sur les Ligueurs la bataille de Senlis le 17 mai 1589.

François Anguier, monument funéraire du coeur du duc Henri 1er de Longueville

Le Secours d'Arques

Bronze

La bataille d'Arques eut lieu du 15 au 29 septembre 1589 entre les troupes royales de Henri IV et les Ligueurs dirigés par Charles de Mayenne.

François Anguier, monument funéraire du coeur du duc Henri 1er de Longueville

Sculpteur français

(né à Eu (Seine Maritime) vers 1604, décédé à Paris le 9 août 1669),

fils d’un menuisier, frère aîné du sculpteur Michel Anguier,

François Anguier

fait d’abord son apprentissage chez le sculpteur sur bois d'Abbeville, Martin Caron.

Quelques années plus tard, on le retrouve à Paris où il entre dans l'atelier de Simon Guillain. Il assiste Guillain pour la décoration du couvent des Carmes Déchaussés, près du Luxembourg.

Il se rend ensuite en Angleterre où son travail lui permet de financer un voyage de deux ans en Italie.

De retour à Paris, vers 1643, il travaille pour le Louvre où il a droit à un logement qu’il partage avec son frère Michel Anguier. Il aurait peut être, été nommé un moment, responsable du Cabinet des Antiques.

En 1651, à la demande de Marie Félicie, princesse des Ursins, il réalise à Moulins, le monument d’Henri II de Montmorency, en compagnie de son frère Michel. On attribue à François Anguier les statues du duc et de la duchesse ainsi que l’architecture d’ensemble. Les deux frères sont assistés dans cette création par les sculpteurs Thibaut Poissant et Thomas Regnauldin.

François Anguier exécute les tombeaux de Jacques Auguste de Thou (où figure Marie de Barbançon-Cani, sa première femme, œuvre de Barthélemy Prieur), d'Henri Chabot, duc de Rohan, du duc de Longueville, de Jacques de Souvré, grand prieur de France, du cardinal de Bérulle.

En 1664, il sculpte Saint Benoît et Sainte Scolastique pour l’église du Val de Grâce (statues détruites et actuellement remplacées par deux œuvres de François Delvaux).

Référence

Tag(s) : #Louvre

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :