Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le musée d’Orsay

est un musée national situé dans le VIIe arrondissement de Paris, le long de la rive gauche de la Seine, inauguré en 1986 après le réaménagement de l'ancienne gare d'Orsay, construite par Victor Laloux de 1898 à 1900.

Ses collections présentent l'art occidental de 1848 à 1914, dans toute sa diversité : peinture, sculpture, arts décoratifs, art graphique, photographie, architecture, etc...

Jean-Léon Gérôme, Jérusalem (Golgotha; Consumatum est)

Jérusalem

dit aussi

Golgotha, Consumatum est; La Crucifixion

Après avoir décliné à l'envie, et avec un immense succès, les attraits exotiques et sensuels du répertoire orientaliste, Gérôme revient en 1867 à sa première ambition, la peinture d'histoire. Le peintre insuffle au genre déclinant un original pouvoir de conviction en l'abordant par le prisme de la vérité archéologique et topographique, vérifiée par de multiples voyages en Orient, notamment en Terre Sainte.

L'exigence historique rencontre ici la vision naturaliste du Christ qu'Ernest Renan avait développé dans sa Vie de Jésus parue en 1863, et qui marqua profondément la représentation religieuse de la seconde moitié du siècle. Mais le propos de Gérôme n'est pas qu'affaire de reconstitution et de véracité. Il s'agit de revivifier le genre religieux par des solutions picturales inédites pour mieux retrouver le pouvoir d'évocation de l'Evangile.

Si, conformément à la tradition classique, le paysage participe du propos dramatique, la composition ménage la belle invention d'un véritable hors champ cinématographique avant la lettre.

La force de l'ellipse visuelle des ombres des trois croix projetées par la lumière d'un ciel d'orage, marque une telle rupture iconographique avec la représentation traditionnelle du thème, que le tableau vaut à Gérôme parmi les plus sévères critiques de sa carrière.

Référence

Jean-Léon Gérôme, Jérusalem (Golgotha; Consumatum est)

 Le tableau est découpé en trois plans. Le premier plan représente le mont Golgotha et l’ombre des trois exécutés sur la croix : Jésus, le bon larron et le mauvais larron.

En deuxième plan, la foule qui était venue assister à la scène s’éloigne à travers la végétation pour retourner à la ville située en dernier plan sous un ciel assombri.

 

Jean-Léon Gérôme,

né à Vesoul en Haute-Saône le et mort à Paris le ,

est un peintre et sculpteur français, membre de l'Académie des beaux-arts.

Jean-Léon Gérôme photographié par Nadar.

Il composa des scènes orientalistes, mythologiques, historiques et religieuses. A partir de 1878, il réalise des sculptures, principalement réalisées en polychromie, ses sculptures représentent souvent des scènes de genre, des personnages ou des allégories.

Promu grand officier de la Légion d'honneur, Gérôme est distingué lors des différentes Expositions universelles auxquelles il participe et il fait figure de peintre officiel à la fin du XIXe siècle. Il devient professeur à l’Ecole des beaux-arts, durant près de quarante années, et forma plus de 2 000 élèves.

Considéré comme l'un des artistes français les plus célèbres de son temps, Jean-Léon Gérôme est l'un des principaux représentants de la peinture académique du Second Empire.

Après avoir connu un succès et une notoriété considérables de son vivant, son hostilité violente vis-à-vis des avant-gardes, et principalement des impressionnistes, le fait tomber dans l'oubli après sa mort. Son œuvre est redécouverte à la fin du XXe siècle et rencontre une postérité inattendue en devenant, entre autres, une source d'inspiration pour le cinéma.

Tag(s) : #Musée d'Orsay

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :