Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le musée du Louvre

est un musée d'art et d'antiquités situé au centre de Paris dans le palais du Louvre. C'est le plus grand musée du monde, par sa surface d'exposition de 60 600 m2, et ses collections qui comprennent près de 460 000 œuvres. Celles-ci présentent l'art occidental du Moyen Âge à 1848, ceux des civilisations antiques qui l'ont précédé et influencé (orientales, égyptienne, grecque, étrusque et romaine), et les arts des premiers chrétiens et de l'Islam.

Nicolas Toussaint Charlet, Grenadier de la Garde

Grenadier de la Garde

Le grognard est un vieux brave qui est toujours mécontent et qui veut toujours l’être parce que cela lui fait plaisir,

écrit Charlet en 1835 dans son Abécédaire moral et philosophique à l’usage des grands et des petits enfants (publié à Paris, chez Gihaut).

L’air renfrogné, tout comme la pipe ou le bonnet à poils sont indissociables de l’image laissée par l’artiste du grenadier de la Garde. Son uniforme est peint avec exactitude : âgé de 23 ans à la chute de l’Empire en 1814, Charlet a bien connu les soldats de la Grande Armée et s’aide pour ses compositions de mannequins et de costumes. Les victoires impériales nourrissent le patriotisme de ce jeune fils d’un dragon de la République, puis, au retour des Bourbons sur le trône, sa nostalgie d’une certaine grandeur.

Dans son souvenir, la stature des militaires de Napoléon se fait plus imposante ; Charlet s’attache à représenter un type précis d’homme, celui d’expérience, au front buriné, au regard lointain et résolu.

Référence

Nicolas Toussaint Charlet, Grenadier de la Garde

 

 

Nicolas Toussaint Charlet, Grenadier de la Garde

Nicolas-Toussaint Charlet

est un peintre et graveur français,

né le 20 décembre 1792 à Paris où il est mort le 30 décembre 1845.

Nicolas-Toussaint Charlet
Portrait paru dans la Galerie de la presse, de la littérature et des beaux-arts en 1841.

L’œuvre lithographique de cet artiste se compose de près de 1 100 feuilles, ce qui est considérable. Il a produit, en outre, près de 2 000 dessins à la sépia, à l’aquarelle, à la plume et des eaux-fortes, et son atelier était rempli d’ébauches à l’huile.

Avec Auguste Raffet, Nicolas-Toussaint Charlet est l’un des principaux créateurs de la légende napoléonienne dans le domaine de l’illustration, qu'il accompagnait de légendes de sa composition connues jusqu'à nos jours.

L’époque romantique et le Second Empire sont des périodes de vulgarisation de l’histoire dans le domaine du livre. Les ouvrages historiques illustrés se multiplient. L’illustration est un art populaire dans lequel l’image est accessible à tous et qui doit être immédiatement compréhensible. Charlet crée une iconographie percutante qui va largement contribuer à ancrer la légende napoléonienne dans l’imaginaire collectif.

A sa mort, il travaillait à une publication : L’Empereur et la Garde impériale, dont il n’a pu terminer que quatre dessins.

 

Tag(s) : #Louvre

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :