Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
                A vingt ans on danse au centre du monde.
A trente, on erre dans le centre.
A cinquante, on marche sur la circonférence, évitant de regarder vers l'intérieur comme vers l'extérieur.
Plus tard, c'est sans importance, privilège des ennfants et des vieillards, on est invisible.
Christian Bobin

Christian Bobin, né le 24 avril 1951 au Creusot en Saône-et-Loire où il demeure, est un écrivain français,  poète ayant fait des études de philosophie..
Il est l'auteur d'une œuvre fragmentaire où la foi chrétienne tient une grande place, mais avec une approche distanciée de la liturgie et du clergé.
Ses premiers textes, brefs et se situant entre l'essai et la poésie, sont publiés aux éditions Brandes, Paroles d’Aube, Le temps qu'il fait, chez Théodore Balmoral, et surtout chez Fata Morgana (où il publie notamment Lettres d'or). A partir de la fin des années 1980, ses livres paraissent alternativement chez Fata Morgana et chez Gallimard, puis, en alternance avec Gallimard, aux éditions Lettres Vives et Le Temps qu'il fait.
Sa forme de prédilection est le fragment, une écriture concentrée faite de petits tableaux représentatifs d’un moment. Ses ouvrages tiennent à la fois ou séparément du roman, du journal et de la poésie en prose.
Il connaît un certain succès à partir notamment d’Une petite robe de fête (1991), mais reste un auteur assez discret, amoureux du silence et des roses, fuyant le milieu littéraire. " Ma vie, écrit-il dans Louise Amour, s’était passée dans les livres, loin du monde, et j’avais, sans le savoir, fait avec mes lectures ce que les oiseaux par instinct font avec les branches nues des arbres : ils les entaillent et les triturent jusqu’à en détacher une brindille bientôt nouée à d’autres pour composer leur nid. "
En 1992, il rencontre un autre succès, grâce à un livre consacré à saint François d’Assise : Le Très-Bas, Prix des Deux Magots en 1993 et Grand Prix catholique de littérature. Il publie en 1996 La Plus que vive, hommage rendu à son amie Ghislaine, morte à 44 ans d’une rupture d’anévrisme.
Il a publié en 2007 La Dame blanche, chez Gallimard.
Les ruines du ciel ( Gallimard, 2009)(Prix du livre de spiritualité Panorama La Procure)
Donne-moi quelque chose qui ne meure pas, ( Gallimard, 2010),
Carnet du soleil ( Lettres Vives, 2011)
Un assassin blanc comme neige ( Gallimard, 2011)
 Eclat du Solitaire ( Fata Morgana, 2011)
L'homme-joie ( L'Iconoclaste, 2012)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :