Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
 
Verdun
est une commune du département de la Meuse, région Lorraine.
Elle fut le théâtre du Traité de Verdun (843) qui fonda l'Europe actuelle.
Mise sous tutelle de la France en 1552 avant d'être définitivement annexée en 1648 en vertu du traité de Wesphalie, elle fut l'objet de plusieurs sièges notamment en 1792 et de batailles notamment la très meutrière bataille de Verdun lors de la Première Guerre mondiale.
 
150px-Blason Verdun 55 svg
D'azur à la cathédrale de quatre flèches derrière laquelle s'élève un beffroi, entourée de murailles, le tout d'or maçonné de sable
 
La citadelle de Verdun,
construite vers 1624 est une citadelle à sept bastions. Après 1870, Verdun entra dans le système défensif de Séré de Rivières, complété bien à l'extérieur de la ville par des forts telle que celui de Douaumont, de Souville ou encore celui de Vaux.
Les galeries de la citadelle souterraine de Verdun ont été les témoins des moments les plus importants de la Première Guerre mondiale. De 1890 à 1914 sous la direction du commandant Guinot, on creusa sur 7 km des galeries souterraines, permettant d'abriter 50 000 hommes au maximum, un moulin et de nombreux magasins d'armement : vente d'armes, de poudre, etc ...
Durant la guerre, la citadelle a servi de centre logistique.
 
 
Balades-13-6676.JPG
 
Balades-13 6678
 
Balades-13-6666.JPG
 
Balades-13-6667.JPG
 
Balades-13-6669.JPG
 
 Rémy Isidore Joseph, comte Exelmans,
né à Bar-le-Duc le 13 novembre 1775 et mort à Saint-Cloud le 22 juillet 1852,
est un maréchal de France.
Né à Bar-le-Duc le 13 novembre 1775, Exelmans s'engagea comme volontaire dans un bataillon de la Meuse en septembre 1791. Promu sous-lieutenant en 1796, il devint aide de camp de Murat en 1801, puis chef d'escadron en 1803.
Au lendemain de la bataille d'Austerlitz, il fut nommé colonel d'un régiment de chasseurs à cheval et combattit en Prusse en 1806. Présent l'année suivante à Eylau, il y contribua largement à la victoire et fut fait général de brigade en mai 1807 avant de combattre à Friedland.
Ayant accompagné Murat en Espagne, il y fut capturé par des guérilleros à Valence le 16 juin 1808 et fut déporté en Angleterre d'où il s'échappa en avril 1811 pour reprendre du service à la tête des grenadiers à cheval de la Garde.
Promu général de division en 1812, Exelmans se couvrit de gloire lors de la bataille de la Moskova-Borodino. En 1814, il effectua toute la campagne de France. Rallié à Napoléon lors des Cent-Jours, il s'empara, le 19 mars 1815, du parc d'artillerie de Saint-Denis.
Placé à la tête d'une division de cavalerie, Exelmans combattit à Ligny, le 16 juin 1815. Deux jours plus tard, alors que la bataille de Waterloo faisait rage, il tenta vainement de convaincre Grouchy à marcher "au son du canon".
Durant les derniers jours de l'Empire, il remporta l'ultime victoire napoléonienne en détruisant, le 2 juillet 1815, une division prussienne à Rocquencourt, non loin de Versailles.
Exilé par les Bourbons,il s'installa en Belgique, puis dans le grand-duché de Nassau, ne revenant en France qu'en 1823.
Prenant une part active à la révolution de 1830, il fut fait Pair de France sous Louis-Philippe et devint sénateur et maréchal en 1852 par décision de Louis-Napoléon Bonaparte.
Il fut victime d'une chute de cheval mortelle à Sèvres le 22 juillet 1852.
 
Balades-13-6668.JPG
Tag(s) : #Balade à Verdun
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :